28 février 2007

ALGERIE : Deux matches non joués, et trois victoires à l’extérieur

La 20e journée disputée lundi a été marquée par le nondéroulement de deux matches, et la victoire de trois équipes hors de leurs bases, alors que le 6e et dernier match de cette journée s’est soldé par la victoire des locaux, en l’occurrence le WA Boufarik, devant le WB Aïn-Bénian (80-53). C’est d’ailleurs la victoire la plus nette qui permet au Widad de rester aux côtés de l’autre leader, le DRB Staouéli, avant de recevoir jeudi prochain à Boufarik, un certain MCA.

Le DRBS, toujours leader au goal-average particulier, n’a pas eu trop de peine à se défaire de M’sila sur son terrain, malgré l’heure tardive de leur arrivée. Le CRB Dar-El-Beïda s’est approprié provisoirement la 3e place en battant difficilement le NAHD (72-70), en attendant que le MCA joue son match en retard devant l’USMM Hadjout. Cette rencontre n’a pu avoir lieu à Hydra, en raison de l’absence du service d’ordre. Elle aura finalement à une date que la FABB fixera à Tipasa, comme le prévoit la réglementation en vigueur. L’ASPTT Alger, victorieuse à Annaba (81-66) a assuré définitivement sa 5e place quels que soient les résultats des deux dernières journées, ce qui lui permettra d’éviter les deux grosses cylindrées (WAB et DRBS) dans leur propre salle. Enfin, le match NAR-CRBT n’a pu avoir lieu, la formation visiteuse n’a pu rallier à temps, la salle de Rouiba, ce qui signifie a priori, un forfait, à moins que l’instance fédérale ne prenne en considération le rapport de l’équipe de Témouchent, présente tout de même sur les lieux, mais en retard sur l’horaire prévu. M.A.

Résultats
WA Boufarik – WB Aïn- Bénian 80-63
NA Rouiba – CRB
Témouchent (non joué)
JSM M’sila – DRB Staouéli 56-71
NA Hussein Dey – CRB Dar- El-Beïda 70-72
MC Alger – USMM Hadjout (non joué)
AU Annaba – ASPTT Alger 66-81

RD CONGO : Dimanche dernier au stadium des Martyrs : Le jubilé des championnes d’Afrique a connu un grand succès

Le jubilé collectif de huit championnes d’Afrique de basket-ball dame a vécu le dimanche 25 février dans un stadium des Martyrs archicomble. Les sportifs kinois ont rendu un hommage mérité à ces braves dames qui ont porté très loin et très haut les couleurs nationales. Le moins que l’on puisse dire est que cette journée restera marquée dans la mémoire des amoureux de la balle au panier. La cérémonie a connu plusieurs temps forts, notamment les discours, la présentation des jubilaires, le match de gala, la passation de pouvoir entre les jubilaires et leurs dauphines et enfin le cocktail offert à l’honneur des jubilaires.

Dans son mot de circonstance, le président du comité d’organisation a brossé à l’intention de l’assistance le parcours élogieux et les performances sportives des jubilaires. Il a ensuite procédé à la présentation de chacune d’elles. Celles-ci détiennent un palmarès impressionnant et élogieux. A titre de rappel, elles sont vice-championnes en Coupe d’Afrique des Nations en 1981 et en 1985 à Dakar au Sénégal et en 1990 à la 12ème CAN à Tunis en Tunisie. Médaillées d’or aux 2èmes Jeux d’Afrique Centrale en Angola en 1983, aux 3èmes jeux d’Afrique Centrale à Brazzaville en République du Congo en 1987 et aux Jeux africains à Nairobi au Kenya la même année. Elles ont été championnes d’Afrique des Nations en 1983 à Luanda en Angola, en 1986 à Maputo au Mozambique et en.

Mwawatadi, président de la Febaco : " Arrêter un programme pour que l’événement puisse revêtir un caractère international "

Pour sa part, M. Boni Mwawatadi, le président de la Fédération de Basket-ball du Congo " Fébaco " a fait remarquer que l’événement que l’on fête ce jour a une portée nationale et même africaine. Voilà pourquoi, dit-il, que la Fébaco a tenu à porter un message publique qui consiste à impliquer les autorités de la Rd- Congo, singulièrement le gouvernement et le président de la République car elle considère la manifestation du jour comme le point de départ. Les performances que les jubilaires ont réalisées pour le prestige de la RD Congo méritent une manifestation plus grandiose où tout le monde se retrouve impliqué. Pour ce faire, la Fébaco voudrait inviter certaines nations africaines pour fêter nos braves dames. La Fédération voudrait se mettre ensemble avec le comité d’organisation pour arrêter un programme afin que cet événement puisse revêtir un caractère international. Le président de la Fébaco a terminé son discours en promettant que sa fédération reste disponible pour mener à bon port les démarches en vue de faire aboutir ce projet grandiose.

*Qui sont-elles les jubilaires ?

Il s’agit de : 1.Longanza Kamimbayi " Petit Poisson ", 2. Bompoko Lomboto Philo, 3. Jacquie Nguya Nakwete, 4. Komichelo Kayumba Marie Claire, 5. Evoloko Bokele, 6. Mbiya, 7. Ndombe Kiangebeni et 8. Lepa Rose. Le match de gala a vu s’affronter deux équipes, celle de V.Club ancienne formule plus des joueuses qui ont raccroché et celle des jubilaires. Victoire des jubilaires 45-39.

V.Club a aligné : Mayanga Charlotte, Kasenga Guy, Matadi Jeannette, Amba Christine, Bongo Maltide, Isafamba, Kisuesue Béatrice, Adèle Kamanga, Ekwamu Beya, Mayanga, et Onedine Chantal. Coaché par Mozingo et Ilonga

Les Léopards jubilaires :

Longanza, Ndombe,Komichelo, Nguya, Bompoko, Lepa, Mayanga, Kanu, Mupia Titi, Sylvie Kano, Evoloko et Mbiya. Coaché par Ngoie wa Ngoie

Antoine Bolia

CÔTE DE IVOIRE : Jeux africains, zone 3: Les Eléphants débutent bien

Les eliminatoires combinés des Jeux africains et Coupe d'Afrique des nations (hommes et dames) de la zone 3, ont debuté dimanche au Palais des sports de Treichville. Les quatre equipes participantes sont la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Togo et le Libéria. La Côte d'Ivoire et le Togo qui sont les seuls pays à présenter une équipe feminine, se sont affrontés sur le coup de 16 heures. Les Ivoiriennes n'ont fait qu'une bouchée de leurs adversaires. Dés le début du premier quart temps, Djiré Massouratou et ses coéquipiéres, vont à l'assaut des paniers adverses. Et trés vite, elles noient les Togolaises dans le jeu, par des séries de paniers à deux points. Profitant des pertes de balle des Togolaises, la joueuse de l?ABC, Diomand Achata, lance ses coéquipiéres, notamment, Djedjemel, du CSA qui éfouetteé le panier adverse, grâce à sa précision. Score à la mi-temps, 52-17, pour les Ivoiriennes. A la reprise, les visiteuses, réconfortées par leur coach, Tafadji Johnson, tentent de réagir. Mais la fébrilité de leur attaque et les pertes de balle les pénalisent. La capitaine Djiré Massouratou et ses camarades en profitent, par des lancer- francs, et des paniers à trois points. Le public se régale. Le navire jaune et vert prend'eau. Le score à la fin du match est de 87-32, pour la Côte d'Ivoire. Nous allons jouer et on espére gagner les autres matchesé, a confié l'entraéneur des Eléphants, Siaka Coulibaly. Les Eléphants hommes qui fermaient la marche de cette premiére journée des éliminatoires, étaient face au Libéria. Amalabian Blaise, et ses coéquipiers ont pris le meilleur sur l'adversaire venu de Monrovia, 59-62. Auparavant, le Burkina Faso (hommes) avait battu le Togo 59-41. Le tournoi prend fin le 3 mars.

27 février 2007

RD CONGO : La commune de Matete dotée d’un terrain de basket digne de ce nom

Le samedi 24 février 2007 est une date qui restera à jamais gravée dans la mémoire collective de la population de la commune urbaine de Matete. En effet, ce jour-là fut marqué par l’inauguration du terrain de basket-ball qui fait aujourd’hui sa fierté. L’ambiance était de grande fête car le groupe d’animation " Les Kwazoulu " de Demoulechapa du quartier Mandina/Matete s’était surpassé pour égayer l’assistance tout au long de la manifestation.

L’on a noté la présence sur le lieu de Madame Irung la Secrétaire Générale de la Fédération de Basket-ball du Congo " Fébaco ", du président de la Liprobakin, de nombreux invités et un grand public. Tout à démarrer par la bénédiction du terrain (NDLR nouvellement construit et non réhabilité comme nous avons écrit dans nos précédentes éditions) par l’abbé curé Izwa de la Paroisse St Alphonse de Matete qui, précédemment, avait prodigué de sages conseils aux jeunes de sa commune. Vint ensuite le mot de circonstance prononcé par M. Kif Kimbembe, bourgmestre de Matete. Ce dernier a révélé que c’est par l’intelligence, les efforts et l’argent des résidents de sa commune que ce terrain qui n’est pas différent de ceux d’autres cieux a été construit.

C’est l’expression de la volonté et de l’amour de la patrie qui a rendu possible cet aboutissement, a-t-il précisé. Abondant dans le même sens que le curé, le bourgmestre a invité les jeunes de sa commune à faire étalage de leur savoir-faire sur un terrain et non dans la rue. De venir s’inscrire et apprendre à jouer au basket. Le terrain de basket, le terrain de football constitue la seconde étape. Après la pose de deux portails, l’élévation des murs interviendra cette semaine. Il est possible qu’il y ait repiquage de la pelouse. Ce n’est pas impossible, s’est exclamé le bourgmestre qui révéla qu’un dojo pour le judo a été aménagé dans l’enceinte de la Paroisse St Alphonse.

Et M. Kimbembe de poursuivre que tous ces efforts sont entrepris pour lutter contre la délinquance juvénile. Tout est mis en œuvre pour encadrer les jeunes et les éduquer. Il est d’avis que si ces enfants ont des infrastructures sportives sur place, beaucoup parmi eux n’iront plus dans la rue mais s’adonneront à la pratique du sport. Concernant le terrain de basket, il a invité ses administrés à bien le sauvegarder car le grand problème reste l’entretien. Il a clos son mot en remerciant le curé, la Bralima qui sponsoring la commune et espère que ce partenariat ne s’arrêtera pas qu’au basket. " Ce terrain n’est pas terminé. Nous mettrons des panneaux, la pelouse et des gradins pour qu’il soit vraiment un bon stadium. Fair-play et amour à ceux qui vont y jouer ", a-t-il conclu.

La SG de la Fébaco a, quant à elle, féliciter les autorités municipales de Matete qui ont compris l’importance qui a de créer des cadres pour la gestion des jeunes. Elle a encouragé le sponsor et invitent d’autres investisseurs à les accompagner dans cette démarche de réaliser des aires de jeu pour les jeunes. Que le basket puisse se jouer dans le quartier de manière qu’on ait beaucoup plus de pratiquants avec le basket de proximité. Elle a clos son mot en émettant le souhait que ce terrain fasse en sorte qu’on ait encore beaucoup plus d’athlètes en basket provenant de la commune de Matete.

Après ces discours, le public a suivi avec intérêt un match d’exhibition des dames qui a vu le camp de Longanza " Petit poisson " battre le camp de Evoloko 15-14. Et deux matches du championnat de l’Eubakin-Est. Héritage-Aurore ( M) : 27-34 et Concorde-Tourbillon ( D) : 13-21. L’animation du groupe " Les Kwazoulu " a clôturé la manifestation.

Antoine Bolia

MAROC : Coupe du Trône 2006-2007 - Le TSC et le FUS virtuellement en demi-finale

Une fin houleuse à Salé

La meilleure opération de la première manche des quarts de finales de la Coupe du Trône, revient indubitablement aux équipes du TSC et du FUS, tous deux vainqueurs à l’extérieur, et à un degré moindre au WAC, qui a de peu raté le nul. Seul le MAS quelque peu tiré son épingle du jeu en s’offrant la marque de huit points avant son voyage dans quinze jours à Casablanca.

Si le tour n’a pas manqué de soulever les émotions fortes, dans un camp comme dans l’autre, il a été aussi le théâtre d’incidents déplorables à la fin de la rencontre ASS-WAC, après qu’un joueur du wydad digne d’un boxeur, comme dans un ring, met l’œil de Didouch (ASS) au beurre noir, ce qui provoqua la confusion totale, et si ce n’est l’intervention rapide du service d’ordre sous la direction du commandant Youssef, nul ne pouvait prévoir ce qui pouvait arriver par la suite. Le feuilleton va se terminer au commissariat de police. C’est vraiment dommage d’en arriver là. L’opinion publique garde toujours en mémoire les différents incidents qui durant la saison 2005-2006, ont entachés le cours de la compétition, resté lettres mortes au sein de la fédé.

L’ASS une fois encore piégée par le WAC

Le principal intérêt de la rencontre ASS-WAC. Deux équipes très proches l’une de l’autre, venu surtout du côté psychologique. Les amateurs présents à la salle Bouazzaoui, étaient curieux de voir la réaction qu’allait avoir à phalange du coach Saïd Bouzidi face au WAC, qui l’avait battu par deux fois cette saison, sans oublier l’élimination en Coupe du Trône 2005-2006.

Les joueurs du coach Hassan Hachad avaient très bien préparé leur voyage à Salé, aussi bien du côté tactique, que psychologique, ce qui n’est pas le cas pour l’ASS, qui le long de la partie avait du mal à trouver ses marques, à l’image de son ailier Mesbahi Zakaria, un joueur qui tourne autour d’une moyenne de 15 points par rencontre, samedi, il n’a réussi que 7 points, ou encore Abdoulaye Sow (6pts). Les Casablancais ne se sont pas laissés compter par une équipe de Salé qui une fois encore n’a pu trouver de solution pour attaquer la zone « Box and one », au grand dam de son entourage. Pour remédier aux disettes que connaît son équipe, le coach Bouzidi va multiplier les changements, et ce dans l’optique de trouver un cinq capable d’aller de l’avant, rien ne fut, le WAC sous l’impulsion de son pivot Younes va continuer de gérer le cours du jeu d’une partie toujours très égale, continuait dans la même figure. Les Slaouis vont avoir tout de même l’occasion pour creuser l’écart, mais une fois encore le manque de concentration va couper le souffle de son entourage, et le match retour, s’annonce âpre à plus d’un titre. Au coup du sifflet final, c’est la débandade, c’est regrettable, puisque la partie s’est jouée dans un esprit très fair-play.

Naufrage du tenant du trophée

Depuis le début de la saison, l’IRT avait donné des signes très flatteurs, et ses possibilités cette saison pour garder son titre en Coupe du Trône. La formation de Tanger a subitement perdu de son allant, et ce malgré la venue de trois nouveaux joueurs (Khalfi, Said et Amr-Allah). Pour la venue du FUS le public Tangérois s’attendait à un véritable « olé » de la part des joueurs du coach Khalil Rouass, mais rien ne fut, les fussistes très bien en jambes, vont non seulement tirer le tapis sous les pieds des azurs-Blanco, mais confirmer leur retour au premier plan, un retour qui enchante plus d’un dans la capitale administratrice, et ce après une saison 2005-2006 controversée. Par cette défaite à domicile le tenant hypothèque ses chances pour continuer à défendre son titre.

Ça fait du bien

Déplumer l’Aigle vert du Raja pose toujours un sérieux problème pour les joueurs du MAS, ce qui donne toujours lieu à des explications très sévères.Aussi bien que la rencontre a tardé à démarrer vraiment Le MAS va connaître un bon début de partie, mais le Raja sous l’impulsion de son capitaine Fenjaoui et de son pivot Adnane, va continuer de le talonner, donnant des sueurs froides au public de la capitale spirituelle. Il fallait attendre la fin de la partie pour voir le MAS s’offrir une marge de huit points, que les Fassis doivent défendre dans quinze jours avec dents et ongles sur le parquet de la salle du complexe Mohamed V.

Le KAC sous le poids des absences

Avec quatre joueurs manquant à l’appel pour blessure, avec en tête Zouita, le KAC avait des chances minimes pour faire plier le TSC, qui semble avoir retrouver de son allant, après une longue traversée du désert. Certes l’objectif n°1 des Kénitréens reste le maintien, mais une carrière en Coupe du Trône est un grand honneur pour tout sportif. Le TSC a profité pleinement de l’absence de plusieurs titulaires dans les rangs du coach Thami pour s’offrir une bonne marge de sécurité pour le match retour.

Résultats techniques
ASS-WAC = 45-44 IRT-FUS =86-90 MAS-RCA = 67-59 KAC-TSC= 70-94

Prochaine journée
KAC -FUS, IRT-MAS, ASS-ASE, RSB -WAC, RCA -TSC

26 février 2007

CÔTE DE IVOIRE : Eliminatoires CAN 2007 et J.A 2008: " La Côte d’Ivoire Dame sortira vainqueur de ces éliminatoires "


Dans 24 heures vous serez de plein pied dans les éliminatoires et de la CAN et des Jeux Africains. Pensez-vous qu’après ce brève regroupement vos filles sont d’aplomb pour la compétition ?

Dans tous les cas, j’affirme que j’ai en ma possession la meilleure cuvée de Côte d’Ivoire. Toutes ces filles sélectionnées en équipe nationale ont démontré de leur qualité tant technique que physique au cours du championnat régulier. Moi je viens tout juste pour effectuer quelques ajustements tactiques et rechercher l’harmonie d’un groupe composé d’éléments d’horizons divers. Je suis un gagneur et je pense qu’avec cette équipe, nous partons avec la faveur des pronostics. En tout cas, si les filles jouent sur leur repère, sur les qualités qui les ont conduites en sélection nationale, je crois que la Côte d’Ivoire Dame sortira vainqueur de ces éliminatoires.

Avez-vous une idée de la sélection nationale du Togo, seule équipe contre laquelle vous évoluerez ?

Non. Mais chaque nation à une culture de basket. J’ai eu l’occasion de voir à l’œuvre la sélection masculine du Togo. Je considère que tant chez les hommes que chez les dames c’est la même manière de jouer. Ceci me donne ainsi une infime idée sur mon adversaire. Mais sincèrement, hormis ce relativisme entre le basket des Togolais et celui des Togolaises, je me jette dans l’inconnu et cela pourrait constituer un petit handicape pour les filles.

La Sélection nationale Dame à l’occasion de ses éliminatoires combinés CAN 2007 et Jeux Africain 2008 vous a été confiée. Que représente cette marque de confiance de la part de la fédération ?

C’est un honneur pour moi. Il ne faut pas faire la fine bouche car c’est véritablement une marque de considération pour moi et pour la travail que j’ai accompli. Je prend donc cet honneur avec beaucoup de responsabilité. C’est une chance que la Fédération Ivoirienne de Basket-Ball et je n’ai pas le droit de la gâcher. Je remercie donc, ceux qui ont placé leur confiance en mon humble individu à compter du président Koré Moïse, au Directeur Technique National, M Amichia et à tous les coachs qui m’ont céder leurs joueuses. Je peux dire que je profite du labeur de tout le monde.

Quels sont les points sur lesquels vous avez mis l’accent au cours de ce regroupement ?

Il faut dire que nous avons travaillé la cohésion de l’équipe. Car c’est une sélection dont les éléments viennent de différentes formations. Nous nous sommes attelés de donner une certaine homogénéité à la sélection des Eléphants Dames. Ensuite, nous avons mis un point d’honneur sur l’aspect technique avec des séances pour aiguiser l’adresse des joueuses. Car au plan physique elles ont du répondant.

Pensez-vous que la sélection que vous avez à votre disposition pourra conduire la Côte d’Ivoire aux deux rendez-vous continentaux visés ?

J’ai dit et je répète que ce groupe mis à ma disposition représente, à un ou deux éléments près, la crème du basket national. Cette sélection a regorge de valeurs sûres capables d’offrir de nombreux lauriers à la Côte d’Ivoire. Et cela, elles vont vous le démontrer dimanche au Palais des Sports de Treichville. Ce sera difficile de manœuvrer cette formation des Eléphants Dames en qui j’ai confiance.

ALGERIE : Leader en crise lance ultime

La côte ouest de la capitale n’est pas seulement ce “nid de riches” où se côtoient nouvelle bourgeoisie, affairistes et rêveurs d’un monde meilleur. Ce n’est pas non plus ce haut lieu des plus grands scandales bancaires qui ont affaibli l’économie nationale, ou de mœurs qui ont entaché la morale d’un patelin de conservateurs.

Conservateurs, si bien que les badauds se pâment toujours à s’occuper admirablement de leurs champs de culture, ou bien pour d’autres des petits bateaux de pêche qui piochent les poissons qui ornent les tables des prestigieux restaurants et “brochetiers” des villes et villages qui longent ladite côte. La modernité telle qu’elle est établie ne veut rien dire pour ces petites gens dont la simplicité renvoie à une certaine Algérie nostalgique de ses us et coutumes. Et Staouéli, ville distante de 20 km d’Alger, est un de ses maillons forts d’un littoral fadé par un modernisme de façade qui engloutit tout sur son passage. Celui où le béton a dévoré les espaces et les esprits. Les odeurs de brochettes, les trottoirs “colonisés” et le bouillant marché font recette commune pour une jeunesse dépravée. Une jeunesse qui, pourtant, avait mieux à faire que d’assurer le rôle peu amène de “scrutateurs” au niveau des parkings de fortune. Staouéli, leur ville, pouvait leur assurer de meilleurs horizons. En sport, notamment par le truchement de nombreuses associations actives. Parmi lesquelles le DRB Staouéli, fondé en 1964 sous la symbolique appellation de Jeunesse Sportive de Staouéli (JSS) avant qu’on arabise le sigle (Chabab Riadhi de Staouéli) quelques années plus tard, code de l’EPS oblige. Historiquement, le club vaut surtout par son équipe de basket-ball qui illumine toujours les salles de la balle au panier du pays. La légende commencera au début des années 1970 avec l’accession du club en D1 où il passera six bonnes saisons avant de se voir casser une première dent à l’orée de la réforme sportive qui l’obligeait à refaire ses classes en Régionale pour l’aberrant prétexte d’absence (déjà !) de parrainage d’une entreprise publique. Parent pauvre, fils de pauvres parents, en fait. Trente plus tard, le DRBS qui avait entre-temps regagné l’élite au sein de laquelle il se forgera une belle petite réputation, un palmarès (un titre national en 1997 et une 2e place en 1989, un trophée national en 1999 et deux fois finalistes malheureux en 1981 et 1993, une 6e en Championnat arabe en 1989 puis une 3e place en 1999 et enfin un titre maghrébin en 2006). Pour un club qui n’a de ressources que les “maigrelettes” subventions étatiques, le palmarès est éloquent. A titre d’exemple, cette saison le DRBS qui compte, outre le basket-ball, les sections d’athlétisme, de football et de karaté (toutes catégories et les deux sexes confondus), a fonctionné avec un budget estimé à 555 millions de centimes dont une enveloppe de 250 millions remise par le MJS au titre de l’organisation du dernier championnat maghrébin tenu en novembre/décembre derniers à Staouéli. Les 180 millions de la DJSL ainsi que les 10 millions de cts offerts respectivement par le BDL et SIDAR en plus des 85 millions de centimes alloués par un opérateur de téléphonie mobile n’ont pu compenser toutes les charges engagées (salaires des joueurs, frais de transport et d’hébergement, sans oublier ceux inhérents à la location des terrains et des couloirs d’athlétisme au niveau de l’OCO). Une situation qui met davantage de pression sur les épaules de la direction du club, laquelle par la voix du président du CSA, M . Mohamed-Chérif Merouani, tire la sonnette d’alarme. Le président de l’association, qui se réjouit que son club bénéficie gracieusement des installations existantes au niveau de la commune, se dit, par contre, outré par les lenteurs enregistrées dans le versement de la subvention communale qui est de l’ordre de 700 millions de centimes. L’APC a, certes, versé en juin 2006 la somme de 1,2 milliard de centimes dans les comptes du club, mais cette subvention a été allouée au titre de l’exercice écoulé qui a servi à payer les dettes et engager la nouvelle saison. «Depuis, on attend toujours qu’on nous débloque la subvention de l’actuel exercice. Nous devons régulariser les athlètes des sections de basket-ball et de football qui n’ont pas reçu de salaire depuis deux mois et certains d’entre eux nous doivent deux à trois mois de salaire de la saison dernière. Nous devons aussi honorer nos engagements envers la vingtaine de techniciens, conseillers et entraîneurs qui encadrent nos différentes équipes. Cette situation nous pénalise, surtout à l’approche de la fin de saison où notre équipe “garçons” de basketball ambitionne de remporter le titre et faire de même en coupe d’Algérie. Sans cette subvention, nous risquons la paralysie d’ici peu», révèle le président de l’association qui n’a pu, par ailleurs, délimiter les responsabilités du retard pris par les services de l’APC à libérer le montant promis. «Chaque fois, on nous apporte la même réponse, à savoir que le budget n’est pas encore voté», avance-t-il. Il s’avère, en fait, que ledit budget ne sera peut-être jamais voté tant que les membres de l’Assemblée populaire, hostiles au P/APC, M. Saïd Bouifer, ne lèvent pas leur veto. Des conflits partisans qui empoisonnent la vie d’une association sportive, c’est la nouvelle mode de cette Algérie bradée par le pluralisme de bazar… M.B.

CHAMPIONNAT NATIONAL 1 A (20e JOURNÉE)
Lundi de recréation…

Aucun grand choc n’est au programme de la 20e journée du championnat national prévue ce lundi, où les cinq premiers devraient logiquement engranger les deux points de la victoire, excepté le WB Ain-Bénian (6e) qui se rend chez le coleader, le WA Boufarik. L’autre coleader, le DRB Staouéli, visiblement remis de sa défaite face au MC Alger, se rend à M’sila, pour y rencontrer la JSBM, une équipe de la seconde moitié du tableau. Le MC Alger, qui joue encore une fois à domicile, accueille la formation de Hadjout que dirige l’ex-star du WAB, Mohamed Yahia. La logique veut que les camarades de Boulaya l’emportent, mais leur récente défaite devant le WB Ain-Bénian pourrait encourager les camarades de Mehennaoui à rééditer le même exploit. L’autre gros bras de la compétition, le CRB Dar-El-Beida, jouera un match derby face au Nasr d’Hussein-Dey qui, a priori, n’a pas les moyens nécessaires pour contrer cette belle machine de Hakim Meddour. L’ASPTT Alger entreprend, pour sa part, un long mais facile déplacement à Annaba. L’équipe locale, l’AUA, se morfond au bas du tableau sans avoir réussi des coups d’éclat comme elle a l’habitude de le faire. Le dernier match de cette journée se déroulera à Rouiba. Les locaux n’auront pas beaucoup de peine pour se défaire de la lanterne rouge, le CRB Témouchent, qui évolue cette saison avec une équipe rajeunie, mais manquant visiblement d’expérience. M.A.

START
Lundi 26 février
A Boufarik (16h) : WA Boufarik – WB Ain-Bénian
A Rouiba (15h) : NA Rouiba – CRB Témouchent
A M’sila (17h) : JSM M’sila – DRB Staouéli
A El-Harrach (16h) : NA Hussein-Dey – CRB Dar-El-Beida
A Hydra (16h) : MC Alger – USMM Hadjout
A Annaba (15h): AU Annaba – ASPTT Alger.

25 février 2007

TUNISIE : Championnat d’Afrique des nations — Eliminatoires — Tunisie-Libye (80-67)

Le bon et le moins bon
L’équipe de Tunisie se qualifie à la phase finale du championnat d’Afrique des nations et aux Jeux africains 2007

Comme attendu, l’équipe de Tunisie a confirmé la victoire de l’aller sur un score éloquent, 80 à 67, face à la Libye pour le compte des éliminatoires du championnat d’Afrique des nations et également les Jeux africains 2007.
L’objectif de départ donc a été atteint .
Le cinq national a d’entrée pris les choses au sérieux en plaçant une défense agressive sur le porteur de la balle. L’homme à homme, la défense mixte, tous deux destinés à contrecarrer les mouvements d’Abdelaziz Soudani, celui par qui le danger arrive, ont permis aux Tunisiens de maîtriser l’écart et de l’augmenter petit à petit (9-8, 17-11, 20-13 premier quart-temps, 25-18, 34-25 à la mi-temps). Par la suite, Kechrid et ses coéquipiers sont tombés dans le piège de la facilité. Des rebonds offerts aux Libyens, et des espaces laissés à Aïssa, qui en a profité pour réussir des tirs à 3 points. Comme à l’aller, l’équipe a connu un passage à vide vers le 4e quart-temps (63-54, 74-60) puis Selimène, Kechrid, Rezig et Dhifallah retrouvent leur basket et leur solidité défensive. L’écart aura atteint les 13 points au coup de sifflet final.

Selimène brille

Si l’équipe de Tunisie a alterné le bon et le moins bon face à la Libye, Radhouane Selimène aura sorti le grand jeu avec 41 points marqués, deux «dunks» de toute beauté, et une impressionnante présence tant sous le panier que hors de la zone. Grâce à sa vitesse et à son entente avec Kechrid, Selimène a permis au cinq national de dominer son homologue libyen. Par contre, le rendement global de toute l’équipe n’est pas celui qu’on attendait.
Nous sommes convaincus que les joueurs peuvent mieux faire dans l’avenir. L’inconstance dans un même match peut se payer cash face à d’autres sélections africains plus fortes que la Libye. Cinq mois nous séparent du championnat d’Afrique, cinq mois pour remédier aux lacunes…
Rafik EL HERGEM

24 février 2007

ALGERIE : Le MCA relève la tête

Le MC Alger s’est réveillé jeudi dans sa salle de Hydra en pulvérisant le leader de la compétition, le DRB Staouéli par 67-47 soit un écart de 20 points, lors de la mise à jour du calendrier du championnat national de basket-ball. Les Algérois qui restent sur deux défaites cuisantes, l’une en Coupe devant le WA Boufarik et l’autre en championnat face au WB Ain- Bénian ont réalisé un grand match en remportant le 1et quart temps par 23-17, et le 2e QT par 17-5 soit 40-22 à la mi-temps.

Le DRBS qui n’a plus perdu depuis la 2e journée (face au WAB) est assuré néanmoins de finir en tête du classement ce qui lui permettra d’organiser le 2e tournoi ‘’Play-off’’. Le premier tournoi se déroulera sauf surprise à Boufarik. Le WAB a ainsi rejoint le DRBS à la 1re place, a disposé du CRB Dar El- Beïda (100-84), confirmant ainsi son retour au premier plan. L’ASPTT Alger et le WB Ain-Bénian qui accompagneront ce quatuor aux ‘’Play-Off “ont disputé mercredi à la salle ‘’Harcha’’ un match comptant pour la 5e place. Ce sont les hommes de Sekhi Achour qui en seront les bénéficiaires grâce à leur victoire (93-75). M. A.

Résultats :
MC Alger - DRB Staouéli 67-47
WA Boufarik - CRB Dar-El- Beida 100-84
ASPTT Alger - WB Ain-Bénian 93-57

MAROC : Coupe du Trône 2006-2007 / Quarts finales (aller))

C’est parti pour la course à la première marche du podium, du plus prestigieux titre dans une compétition nationale. L’IRT tenant de la Coupe du Trône, va défendre son titre devant le FUS et tenter de sauver sa saison puisque le titre du championnat paraît bien loin.

Ce n’est pas en reste pour le reste du groupe des « 8 », où chacun croit dur comme fer pour ne pas s’arrêter de sitôt, puisque le pouvoir des forces est très proche, ce qui donne du pili-pili à cette première manche.

La première grande empoignade concerne le parquet de la salle Fathallah Bouazzaoui à Salé, avec comme antagonistes l’ASS et le WAC. L’avantage du parquet sera sans aucun doute déterminant pour les Slaouis, pour s’offrir une bonne marge de sécurité avant la seconde manche prévue dans deux semaines à Casablanca. Le Wydad garde un avantage psychique sur l’ASS, et ce, pour l’avoir battu par deux fois en championnat, ce qui a failli provoquer un brin de doute dans l’esprit des uns et des autres, au point qu’on commencait à penser à tout revoir. Certes, il y a eu la victoire en coupe face à l’ASE, mais défaite face au MAS, à quelque peu emprunté une nouvelle fois le moral du groupe, surtout par le décontraction qu’a connue la phalange durant le dernier quart-temps. En accueillant les Wydadis qui semblent avoir trouvé la bonne alchimie, l’ASS ne va pas seulement se contenter d’une victoire, mais s’offrir une bonne marge de sécurité avant son déplacement à la salle fétiche des rouges de la métropole.

S’il y a une compétition qui enflamme les esprits et les coeurs à la capitale spirituelle, ce n’est autre que la Coupe du Trône, et ce, depuis que le fameux trophée a fait le voyage à Fès en 1993. Toujours confiants, mais sûrement pas sereins, et ce, depuis quelques saisons, puisque la formation fassie échoue à chaque fois tout près du but, et paradoxalement contre le Raja, une équipe que le MAS retrouve une nouvelle fois sur son chemin. Les Moghrebistes avec une rotation qui se limite le plus souvent sur sept joueurs, ne pose pas question à son coach Aït Ali, ce n’est pas le cas pour son homologue du Raja, Bouchaïb El Guech, qui dès qu’il puise sur son banc de remplaçants, déséquilibre à son système d’attaque, mais n’empêche que la phalange du Raja est capable de donner des frissons au public du MAS qui va garnir les gradins de la salle du 11 Janvier.

La saison dernière, on se posait peu de questions sur le sort d’une partie qui se joue sur le parquet de la salle de Tanger, les azurs-blanco avaient un groupe très solide, avec la base son pivot Sénégalais Papis et son meneur Tunisien Merouane. Cette saison, le groupe a connu un chamboulement radical, de ce fait les résultats n’ont pas tellement suivi. A pareille époque, l’IRT avait au compteur deux défaites, contre six actuellement. Pour jouer le FUS, une équipe qui revient doucement mais sûrement à son meilleur niveau sous la menée de son ailier Marius, véritable machine à trois points, l’IRT doit jouer ferme pour garder le droit de continuer à défendre son titre, aussi pour éviter la froisse à son entourage.
Depuis la blessure de son pivot Zouita, la formation du KAC, manque quelque peu d’assurances, quoiqu’elle persiste à fournir un bon basket sous le cercle.
L’objectif de l’entourage des « Halals » reste le maintien à la cour des grands, mais la Coupe du Trône reste une compétition de prestige où chacun cherche à s’illustrer et de bonne manière. En jouant le TSC, un habitué de la compétition, le coach Thami doit puiser au fond de son expérience pour garder ses chances intactes pour le match retour.

A vos baskets, chaque panier aura son pesant d’or lors du décompte final.
Saïd B. CHERKI

TUNISIE : CAN—Eliminatoires — Tunisie-Libye (Nabeul à 16h00)

Préparer l’avenir
L’équipe de Tunisie ne devra pas peiner pour se qualifier en phase finale

Les huit points d’écart que l’équipe de Tunisie a ramenés de Tripoli devront suffire pour se qualifier à la phase finale des championnat d’Afrique des nations. Sans présenter un basket de grand niveau, le cinq national a assuré l’essentiel. C’est vrai que les deux arbitres du match n’étaient pas à la hauteur, mais notre équipe a aussi fléchi vers la fin après avoir contrôlé le match.
Pour le match de cet après-midi, l’équipe nationale est devant une mission claire : gagner sur un score éloquent, mais, en même temps, il lui faudra réussir une prestation convaincante qui mettra en valeur son vrai potentiel.

Besoin de soutien

L’équipe nationale, qui passe par une période de transition, est supérieure à la sélection libyenne. Tous les atouts plaident en faveur des coéquipiers de Marouen Kechrid. Ce n’est donc pas le résultat contre la Libye qui marquera une révolution dans la vie de la sélection. Ce qui nous importe le plus, c’est de préparer une équipe d’avenir qui peut compter sur ses propres ressources pour faire parler d’elle. Les jeunes, nous en avons dans tous les postes. reste à savoir si cette sélection est déjà prête pour le championnat d’Afrique 2007. Est-ce l’objectif primordial ? une participation à la hauteur sera l’unique moyen de continuer l’opération reconstruction en toute sérénité : laghnej, Brâa, H’didane et les autres sont des solutions d’avenir à qui on peut faire confiance. Ils ont besoin d’être soutenus,encouragés et bien entretenus. On parle d’un nouveau «look» de la sélection, mais il faut s’en assurer dans les grands rendez-vous. Aurons-nous le culot de changer toutes les mauvaises habitudes héritées du passé et qui se prolongent jusqu’à ce jour ? Si c’est le cas, l’avenir sera écrit d’une belle manière.

Njeh et Garali honorés

Le match tunisie-Libye se jouera à Nabeul.
L’objectf est d’assurer une bonne assistance dans une ville-bastion de basket tunisien.
En marge de cette rencontre, la FTBB a décidé d’honorer Lamjed Njeh et Mounir Garali, deux légendes vivantes du basket tunisien.
R.ElHerguem

23 février 2007

MADAGASCAR : Sebam en promenade de santé

Le match opposant l'équipe championne de l'Océan Indien Sebam, à l'équipe de Challenger, championne de Madagascar en N1B a respecté la hiérarchie. La formation majungaise de Sebam a écarté les protégés de Jhonny Ramarojery sur un score sans appel de 100 à 66. Depuis le premier quart temps, l'équipe de Hyacinthe a mené au score par 26 à 22.
La superiorité technique de l'équipe de Daguet saute aux yeux. Dolin, secondé par la nouvelle recrue de Sebam, en la personne de Rina de BBCM, a tourmenté la bande à Jhonny. A la pause, l'équipe de Sebam plus déterminée que jamais a déjà creusé l'ecart par six paniers, sur un score de 49 à 33.
Jusqu'à la fin de la rencontre, les trois joueurs Camerounais de Challenger ont essayé de renverser la vapeur en marquant des paniers par des tirs à trois points, mais la réponse n'a pas tardé. Au troisième quart temps, l'équipe championne en N1A a déjà pris le large, le tableau électronique affichant 73 à 50 en faveur de Sebam.
Pas dans son assiette
Apparemment, l'équipe de Challenger n'etait pas dans son assiette hier après-midi. Le choix de quelques pièces maîtresses de l'équipe d'évoluer sous la couleur de la sélection universitaire durant cette compétition pourrait saper complètement le moral de l'équipe.
En match d'ouverture, la sélection universitaire a laminé la sélection militaire sur un score éloquent de 82 à 54. Samedi, la sélection universitaire disputera la finale de cette super coupe Orange avec la sélection civile qui a déjà pris une sérieuse option en battant les militaires par 102 à 73.

Andry Ratovo

22 février 2007

TUNISIE : LIBYE -TUNISIE:60-68 - Succès mérité malgré l’arbitrage

Le cinq national a remporté la première manche des éliminatoires de la CAN et des Jeux africains face à son homologue libyen dans la salle Akacha à Tripoli.

Une rencontre qui s’est déroulée dans une ambiance très tendue avec un arbitrage maison très partial qui a essayé de basculer le match en faveur des locaux mais le métier et l’expérience des Kechrid, Rzig, Maâlaoui, Maoua ont prévalu.

L’effet Mersel
D’entrée, les locaux ont annoncé la couleur par Mohamed Mersel avec ses tirs à distance qui ont crucifié la défense tunisienne (11-6); (14-9) répondant pour sa part par Rzig et Maâlaoui.
Le coach Tlatli injecta Amri pour marquer Mersel et Maoua pour assurer les contres.
Le cinq national arrêta l’élan des Libyens grâce à une bonne défense et prit l’avantage (18-22) mais Mersel et Jomaa offrirent l’avantage aux locaux à la fin de cette période (23-22).

La rentrée de Kechrid
Au 2e QT, Tlatli opta pour l’expérimenté Kechrid au lieu de Laghnej. L’équipe de Tunisie excella en défense grâce aux rebonds de Maâlaoui, et le marquage de Mersel par Rzig.
Ce dernier ne se contenta pas de son rendement défensif mais s’imposa en attaque (21 pts) et offrit l’avantage aux siens (25-29); (27-34) en dépit des erreurs d’arbitrage et un duo qui sifflait pratiquement à sens unique.
Et la sélection nationale acheva la mi-temps avec un avantage de huit points (30-38).
La vitesse supérieure
Après la pause, Maoua, Hdidane, Rzig et Kechrid étaient plus décidés à creuser un écart rassurant en variant les manœuvres offensives (33-49) ensuite (34-54). Une belle démonstration des nôtres grâce à leur jeu collectif en attaque et une bonne application en défense autour de Maâlaoui.
Cet ascendant a dérangé la paire Hariri-Hamza qui chercha par tous les moyens à réduire l’écart dans ce match (43-64).
La Libye chercha à revenir dans le match par Soudani suite à des pénétrations ou les tirs à distance.
Le Zahérois fut le danger n°1 de la sélection libyenne qui réduit l’écart à la fin de la 3ème période (48-64).

Une fin difficile
Au dernier QT, la sélection nationale affrontait l’adversaire et l’arbitrage. Les fautes se multiplièrent aux dépens de nos joueurs mais sans réaction. La Libye réduisit le score (59-66) mais l’excellent Kechrid maîtrisa la situation avant qu’un panier de Rzig libéra définitivement la sélection qui a résisté aux manœuvres de partialité de l’arbitrage.
Une victoire méritée pour le groupe qui a été supérieur aux adversaires sur tous les plans, et les joueurs ont promis de «balayer» l’adversaire au retour pour confirmer leur supériorité.
A noter que notre sélection a réalisé un joli chiffre au niveau des statistiques des lancers-francs avec un pourcentage de 100% de réussite (17-17). Une première à confirmer.
* Tunisie: Slimène 4 pts, Maalaoui 6 pts, Rzig 21 pts, Laghnej 2 pts, Maoua 13 pts, Braa 2 pts, Kechrid 8 pts, Hdidane 7 pts
* Libye : M. Mersel 21 pts, Soudani 21 pts, Jomaa 9 pts, S. Mersel 3 pts, Omrane 3 pts, Massoud 1 pt, Jouili 2 pts.
* Tirs à 3 points: Tunisie 6 tirs (Maoua 3, Kechrid 2, Hdidane 1)
- Libye 9 tirs (M. Mersel 5, Soudani 3, S. Mersel 1)

RESULTAT
Libye - Tunisie : 60-68

PROGRAMME
Samedi 24 février à Nabeul
16H: Tunisie – Libye

MAROC : Sommet MAS-ASS : Hitchcock aurait succombé à la crise cardiaque !

La salle du 11 Janvier de Fès a vécu ce samedi l’une des batailles sportives les plus palpitantes de son Histoire. Ce MAS-ASS a atteint les sommets de l’engagement et surtout un suspens à couper le souffle auquel Alfred Hitchcock aurait pu succomber.
Le choc des Masters a démarré en 4ème vitesse avec les visiteurs ouvrant le score pour le porter à 14 à 6 à la 7ème minute, puis 17-12 au 1er quart-temps.
Les Fassis tentent de revenir au score mais ne peuvent mieux que 33 à 36 à la mi-temps.
La salle, malgré sa mobilisation coutumière, contient difficilement son enthousiasme.
Il est vrai que les Slaouis ont su maîtriser le cours des évènements grâce à un fond de jeu bien pensé et un esprit collectif dominant.
A l’inverse, les Fassis ont versé lamentablement dans la recherche de l’exploit individuel.
A cela une raison évidente : la présence, aux côtés du secrétaire général de la wilaya et compagnie, de l’entraîneur national, d’où la tentation de sacrifier le groupe au profit du fauteuil national.
Finalement, le président Ahmed Mernissi avait vu juste en recrutant les 2 stars sénégalaises Mbaye et Traoré qui, grâce aux lancers magiques à 3 points, ont permis à leurs coéquipiers de coller aux Slaouis au tableau de marque.
On en arriva ainsi à une fin de partie absolument renversante.
Alors que le MAS menait 72-69 à 8 secondes du coup de sifflet final, les Slaouis bénéficient d’abord de 2 lancers francs qui les ramènent à 72-71.
Le MAS remet en jeu, et récolte à son tour deux lancers francs transformés pour aggraver le score à 74-71. On joue les ultimes fractions du temps réglementaire lorsque l’arbitre accorde, à la stupéfaction générale, faute à 3 lancers à l’ASS alors que le tableau s’était brutalement figé à 0 minute, 0 seconde.
L’adrélanine inonde les 2.000 cerveaux présents.
Sankhare (ASS) prend tout son temps, inspire bien fort tout en pompant l’oxygène de tout un peuple et plante le 1er panneau. MAS 74 ASS 72.
Posément, le Slaoui remet ça plein cerceau. MAS 74 - ASS 73. Les prolongations pointent déjà l’horizon. Puis pouf, le 3ème est raté.

Ouf, la tension rechute. Le MAS est revenu de loin face à une ASS qui a montré à Fès la stature d’un challenger de tous les dangers.
Anas LAHRICHI

ALGERIE : Explication à quatre

Le DRB Staouéli, le WA Boufarik, le MC Alger et le CRB Dar-El-Beida, soit les quatre premiers du classement général se retrouveront ce jeudi face à face pour une explication à quatre dont l’enjeu, l’ordre du classement en fonction duquel sera attribué l’organisation du tournoi Play-off pour les deux premiers de la première phase.

Ce jeudi, le MCA accueille le DRBS alors que le CRBDB se rend chez le WAB, soit deux affiches alléchantes qui feront vibrer les spectateurs présents. C’est la rencontre programmée à Hydra (MCA-DRBS) qui suscite l’intérêt général. D’une part, le champion en titre n’est pas au mieux de sa forme après son élimination en Coupe, puis sa surprenante déconvenue à Ain-Bénian qui le prive pratiquement de l’une des deux premières places. D’autre part, une formation du DRBS au summum de son art qui vole de victoire en victoire dont la dernière a été acquise lundi devant l’AU Annaba (100-64) et qui lui permet de reprendre sa première place, occupée jusque-là par le CRBDB. Ce dernier sera en mission difficile à Boufarik où l’attend de pied ferme le WAB complètement retrouvé et qui n’a subi que deux défaites (DRBS-CRBDB). Les Boufarikois qui ont retrouvé leur chaleureux public sont condamnés à gagner pour assurer leur 2e place donnant droit à une organisation du tournoi, en attendant de retrouver pour la 21e journée, son éternel rival le MCA pour une 3e confrontation après le match aller du championnat et les 1/8es de finale de la coupe, toutes deux revenues au WAB. Une troisième rencontre de mise à jour est programmée ce mercredi à la salle Harcha-Hacène. Elle mettra aux prises l’ASPTT Alger et le WB Ain-Bénian dont l’enjeu est la 5e place. Cette rencontre sera très ouverte, dans la mesure où les deux équipes sont déjà qualifiées pour le Play-off joueront sans pression, et chercheront à améliorer leurs automatismes avant le grand tournoi du Play-off, prévu les 29 et 30 mars (1er tournoi chez le 2e de la première phase) et les 11, 12 et 13 avril (2e tournoi chez le 1er de la première phase).
M.A.

START
Ce soir (18h)
A Alger “Salle Harcha” : ASPTT Alger – WAB Ain-Bénian
Jeudi 22 février
A Hydra (18h) : MC Alger – DRB Staouéli
A Boufarik (16h) : WA Boufarik – CRB Dar-El- Beida.

FABB
AGO vendredi

L’assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de basket-ball se tiendra ce vendredi (9h) au niveau de la salle des conférences du siège du Comité olympique algérien. Le conclave convoqué conformément à l’article 12 des statuts de la FABB aura à débattre des bilans moral et financier de l’exercice écoulé (2006).

RD CONGO : Face à la situation actuelle de la balle au panier en RD Congo : L’Amicale des arbitres de basket de Kinshasa se propose de redorer l’image

Le basket-ball congolais et plus particulièrement féminin de la RD Congo est descendu trop bas de son piédestal sur le plan africain. Il n’y a que des esprits retors qui peuvent nier cette évidence. Pour preuve, depuis plusieurs années, les filles congolaises ne glanent plus aucun titre au niveau de la zone ni sur le plan africain aussi bien au niveau des clubs qu’à celui de l’équipe nationale.

*Une prise des consciences des arbitres kinois face à cet épineux problème

Cependant, parmi les maux qui rongent notre basket, l’arbitrage occupe une place de choix. Eu égard aux statuts de la Fédération de Basket-ball du Congo " Fébaco " qui élargit la composition de son assemblée aux corps de métier, l’idée a germé dans la tête de l’arbitre Dhanny Ngalamulume de réunir ses pairs et de réfléchir ensemble comment redorer l’image du basket. Le 12 décembre 2006, les arbitres kinois s’étaient réunis en assemblée et ont rédigé les statuts et les Règlements d’Ordre Intérieur de leur association dénommée Amicale des arbitres de basket-ball de la ville province de Kinshasa " ACOBAKIN " en sigle.

Composition du comité de l’ACOBAKIN

Président : Dhanny Ngalamulume
Vice-Président : Felly Matungo
Secrétaire : Jerry Nswele
Secrétaire Adjoint : Rogatier Ndjondo
Trésorier : Christian Tela
Conseillers : Colonel Oscar Mulumba, Willy Kabasele, Jean Pierre Kazadi et Paul E. Kabemba Objectifs poursuivis par l’ACOBAKIN

Invité par notre journal à donner les objectifs de l’Amicale, le président Dhanny Ngalamulume a répondu que lui et ses collègues sont incriminés à tort ou à raison d’être à la base de la déchéance de notre basket car corrompus et partiaux dans leur prise de décisions favorisant l’état actuel des choses. Ils ont pris conscience de la tâche et ont pris la décision de se mettre d’accord pour la bonne marche de notre basket car il a beaucoup régressé. Désormais, l’ACOBAKIN tient à l’œil l’arbitre corrompu et le dirigeant corrupteur afin de changer l’image de cette discipline. " Le sifflet constitue notre symbole, c’est à dire trancher loyalement ", a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, son amicale compte trois catégories de membres : membres effectifs (tous les arbitres), les membres sympathisants (tous les présidents des clubs) et les membres d’honneur notamment le président de la Liprobakin et tout son comité et les présidents des ententes urbaines. Il invite tous les amoureux du basket à se joindre à l’amicale pour remonter notre basket.

Antoine Bolia

RD CONGO : Hatari a dominé Quaregnon 30-09 et Volcan est tombé face à Panthers 29-44 chez les messieurs

Par ailleurs, l’inauguration du terrain de Matete n’a pas eu lieu

A l’entente urbaine de basket-ball de Kinshasa-Est, l’inauguration du terrain de basket-ball situé dans l’enceinte de la maison communale de Matete n’a pas eu lieu comme convenu le samedi 17 février. L’événement est tout simplement reporté à la fin de la semaine en cours. Les rencontres programmées n’ont donc pas eu lieu.
Néanmoins, les matches de la 11ème journée ont lieu et ont donné les résultats ci-après : Hatari-Quaregnon ( D) : 30-09, Tensai-Ndjili ( D) : 00-20 FF, Molokai-City Kauka (M) R, Biso na Biso-Matonge ( M) : 64-53, Sanza 2-Terreur ( M) : 26-38, Ste Elisabeth-Yolo ( D) : 32-28, Kauka-Bingwa ( M) : 20-00 et Volcan-Panthers ( M) : 29-44.

Le lundi 19 février, Yolo a battu Dcmp (M) : 51-49.

Antoine Bolia

CÔTE DE IVOIRE : Coupe et jeux africains - La Côte d`Ivoire sur deux fronts


Eléphants basketteurs sont sur deux fronts ce week-end. En effet, dans le cadre des éliminatoires combinées de la coupe d`Afrique des nations et des jeux africains, zone 3, qui auront lieu à partir du 24 février prochain, la Côte d`Ivoire, en homme et en dame, participera aux présélections, qui auront lieu au palais des sports de Treichville. Ainsi donc, en homme, les Eléphants croisent le fer, en aller simple, avec le Liberia, le Burkina Faso, le Togo, le Ghana. Des adversaires, en principe, à la portée des pachydermes ivoiriens qui se doivent de se qualifier, pour redorer le blason du basket ivoirien, terni depuis deux décennies. Au reste, la nouvelle équipe de Moïse Koré, qui en a fait son pari, a mis les moyens techniques afin que le basket ivoirien retrouve ses lettres de noblesse. Quant aux ivoiriennes, elles joueront un seul match, qualifié de couperet contre les togolaises.

J.D.C

21 février 2007

MAROC : Coupe du trône de basket-ball: belles affiches au programme

Les quarts de finale aller de la Coupe du trône de basket-ball, saison 2006-2007, prévus samedi prochain, seront marqués par de belles empoignades, dont la rencontre au sommet devant opposer le Moghreb Fès, leader du Championnat national de première division, au Raja de Casablanca, finaliste de l'édition précédente. Les quarts de finale aller de la Coupe du trône de basket-ball, saison 2006-2007, prévus samedi prochain, seront marqués par de belles empoignades, dont la rencontre au sommet devant opposer le Moghreb Fès, leader du Championnat national de première division, au Raja de Casablanca, finaliste de l'édition précédente.

Le tirage au sort, effectué lundi à Rabat, a placé l'Ittihad de Tanger, tenant du titre, face au FUS de Rabat, alors que l'ASS Salé, contrainte samedi dernier d'abandonner les commandes du Championnat en faveur du MAS, affrontera le Wydad de Casablanca.Il a été procédé ce lundi également au tirage au sort des quarts de finale dames. Les matches aller auront lieur dimanche prochain et retour dans deux semaines.

Voici, par ailleurs, le programmes des quarts de finale:

Messieurs (samedi):
KAC Kenitra - Tihad Sportif.
Moghreb Fès - Raja Casablanca.
Ittihad Tanger - FUS Rabat.
ASS Salé - Wydad Casablanca.

Dames (dimanche):
Ittihad Tanger - Chabab Rif Al-Hoceima.
Wydad Casablanca - FAR Rabat.
FUS Rabat - CODM Meknès.
Tihad Sportif - Moghreb Rabat.

ALGERIE : Explication à quatre

Le DRB Staouéli, le WA Boufarik, le MC Alger et le CRB Dar-El-Beida, soit les quatre premiers du classement général se retrouveront ce jeudi face à face pour une explication à quatre dont l’enjeu, l’ordre du classement en fonction duquel sera attribué l’organisation du tournoi Play-off pour les deux premiers de la première phase.

Ce jeudi, le MCA accueille le DRBS alors que le CRBDB se rend chez le WAB, soit deux affiches alléchantes qui feront vibrer les spectateurs présents. C’est la rencontre programmée à Hydra (MCA-DRBS) qui suscite l’intérêt général. D’une part, le champion en titre n’est pas au mieux de sa forme après son élimination en Coupe, puis sa surprenante déconvenue à Ain-Bénian qui le prive pratiquement de l’une des deux premières places. D’autre part, une formation du DRBS au summum de son art qui vole de victoire en victoire dont la dernière a été acquise lundi devant l’AU Annaba (100-64) et qui lui permet de reprendre sa première place, occupée jusque-là par le CRBDB. Ce dernier sera en mission difficile à Boufarik où l’attend de pied ferme le WAB complètement retrouvé et qui n’a subi que deux défaites (DRBS-CRBDB). Les Boufarikois qui ont retrouvé leur chaleureux public sont condamnés à gagner pour assurer leur 2e place donnant droit à une organisation du tournoi, en attendant de retrouver pour la 21e journée, son éternel rival le MCA pour une 3e confrontation après le match aller du championnat et les 1/8es de finale de la coupe, toutes deux revenues au WAB. Une troisième rencontre de mise à jour est programmée ce mercredi à la salle Harcha-Hacène. Elle mettra aux prises l’ASPTT Alger et le WB Ain-Bénian dont l’enjeu est la 5e place. Cette rencontre sera très ouverte, dans la mesure où les deux équipes sont déjà qualifiées pour le Play-off joueront sans pression, et chercheront à améliorer leurs automatismes avant le grand tournoi du Play-off, prévu les 29 et 30 mars (1er tournoi chez le 2e de la première phase) et les 11, 12 et 13 avril (2e tournoi chez le 1er de la première phase).
M.A.

START
Ce soir (18h)
A Alger “Salle Harcha” : ASPTT Alger – WAB Ain-Bénian
Jeudi 22 février
A Hydra (18h) : MC Alger – DRB Staouéli
A Boufarik (16h) : WA Boufarik – CRB Dar-El- Beida.

FABB
AGO vendredi

L’assemblée générale ordinaire de la Fédération algérienne de basket-ball se tiendra ce vendredi (9h) au niveau de la salle des conférences du siège du Comité olympique algérien. Le conclave convoqué conformément à l’article 12 des statuts de la FABB aura à débattre des bilans moral et financier de l’exercice écoulé (2006).

RD CONGO : Liprobakin : Arc-En-Ciel a fait taire V.Club 44-35

En match phare comptant pour la 10ème journée du championnat de la Ligue Provinciale de Basket-ball de Kinshasa " Liprobakin " version féminine, Arc-En-Ciel a fait taire les prétentions de V.Club en le battant proprement 44-35.

Très attendu par les amoureux du basket kinois, le match Arc-En-Ciel-V.Club n’a pas été à la hauteur des attentes. Car l’on a vu d’un côté Arc-En-Ciel étincelant et de l’autre côté un V.Club méconnaissable et passant nettement à côté de la plaque.
Et pourtant, personne ne s’attendait à voir les vert noir sombrer corps et biens au vu de leurs prestations antérieures. Au 1er quart temps, Tangama et Ilanga font vaciller leurs adversaires 14-6.V.Club a péché par de nombreux ratés aux shoots et par l’accumulation des fautes dont trois personnelles de Kanza. Au 2ème quart temps, les vert noir poussent sur l’accélérateur et renversent la vapeur et gagnent 15-11.Cependant, elles s’inclinent à la mi-temps 21-25.
A la reprise, les pouliches des coaches Jean Marie Tangu Samuna et Charlie Buzangu font basculer de nouveau la vapeur de leur club Arc-En-Ciel qui s’impose à la fin du 3ème quart temps 35-25. Le 4ème quart temps se joue sur le signe de l’équilibre. Néanmoins, V.Club s’est une fois de plus illustré par de nombreux ratés même seule en sous de l’anneau. A la fin de la rencontre, Arc-En-Ciel gagne sans surprise 44-35 et demeure seul leader invaincu.
Auparavant, les résultats ci-après étaient enregistrés : Dragons-Quaregnon (D) : 52-26, Dcmp-Héritage(M) : 67-42et Delta-Terreur(M) : 56-106. Autres résultats de la 10ème journée : Kola-Tonnerre (D) :20-00 FF, Aurore-Ste Elisabeth (M) : 58-44, Bana Lingwala-kauka(M) : 44-77, Héritage-Onatra (M) : 58-97, INSS-Nyota (D) : 111-31et CSM-J&A : 67-74. A suivre ce mardi 20 février pour la 11ème journée : 14h45 : J.V.K-Kola(D) 16h15 : CSM-Dcmp (M) 17h45 : Choc Tourbillon-INSS(D)

Antoine Bolia

MADAGASCAR : Supercoupe Orange - Challenger sans ses ténors

Le choc entre Challenger, équipe championne de Madagascar de basket-ball en N1B et l'équipe championne en N1A, Sebam, en super coupe Orange, sera mitigé.
En l'absence des ses pièces maitresses, les trois joueurs camerounais, Jhonny Ramarojery, membre du staff du club, a décidé, hier après midi, lors de la séance de travail, que Challenger sera représentée par une équipe de catégorie de moins de 20 ans.
Maître Hyacinthe, coach de SEBAM, est un peu déçu en entendant la mauvaise nouvelle, mais il n'a pas le choix, son équipe a besoin d'un sparring partner.
Il se peut que Jhonny Ramarojery de Challenger ait mis le doigt dans l'oeil, en agissant de la sorte, puisque la liste des joueurs masculins présélectionnés pour le prochain regroupement de l'équipe nationale, qui aura lieu le 26 février, sera dressée à l'issue de cette super coupe. Une opportunité qui risque d'être ratée pour ses protégés.
Si le spectacle sera moins intéressant entre les équipes tenantes du titre, en revanche la rencontre entre les joueuses préselectionnées en équipe nationale sera cruciale.
Montées à la hâte
Elles seront divisées en deux équipes : l'équipe rouge, dirigée par le duo Hery Razafitsalama et Manary Hubert, et l'équipe verte qui évoluera sous la houlette de Jimmy Randriamandimby et Guy Rakotondramanana.
Ce sera l'occasion pour les séléctionneurs de détecter les meilleures joueuses qu'ils vont retenir pour le prochain regroupement, du 1er au 12 Avril. Trois formations sont aussi montées à la hâte, mais non négligeables, durant cette compétition.
Il s'agit de la sélection militaire, civile et universitaire. Même si ces trois équipes sont formées au dernier moment, leurs rencontres en formule triangulaire promettent d'être intéressantes. L'ossature de ces trois équipes seront formées par des joueurs titulaires d'une licence fédérale.

ALGERIE : Les dangers du terrain de basket-ball

Le terrain de basket-ball du stade du 20-Août 55 est dans une situation lamentable. C’est une véritable arène à danger. En plus du grillage qui menace la sécurité des enfants qui y pratiquent la discipline, généralement après leur sortie de l’école, l’on trouve autour de ce petit terrain plus d’un objet qui risquent de causer de graves blessures aux jeunes basketteurs des équipes du quartier dont celle de l’OMR.
L’ancien banc de touche du terrain de football, transféré au terrain du basket, constitue un grand danger car placé juste à quelques centimètres de la ligne de touche. Un joueur, en pleine vitesse, met sa vie en péril, s’il heurte un tel objet. On signale aussi que l’un des paniers ne répond pas aux normes. Pour ce qui est des zones du sol endommagées, on n’a pas trouvé mieux que de le rafistoler avec du plâtre. Les responsables doivent s’y pencher sur une telle menace. Car aucun motif ne peut justifier un tel abandon.

CÔTE DE IVOIRE : Le CSA flambe

95 – 7. Le club sportif d’Abidjan (CSA) a pulvérisé Zénith basket-ball club dames, le samedi dernier au Parc des Sports de Treichville. En match comptant pour la 5ème journée de la Nationale 1, les filles du manager Siaka Coulibaly ont infligé une correction à leurs adversaires. Après une large domination 59 – 2 à la pause, Kani Kouyaté et ses coéquipières terminent la rencontre sur des roulettes. S’imposant 95 – 7. Toujours chez les Dames, l’Abidjan Basket-ball club (ABC) a laborieusement défait l’olympique Basket Ball club (OBC) sur la marque de 54 – 24. A égalité 12 – 12 à la pause les championnes de Côte d’Ivoire ont puisé dans leurs réserves pour venir à bout des filles d’OBC.
Chez les Hommes, la bataille entre l’ABC et l’Africa Sports a été âprement disputée. Menant à la pause 29 – 25, les Aiglons ont été surclassé au finish. Les Abidjanais aidés par un arbitrage favorable et complaisant, se sont imposés 51 – 43. Quand l’équipe de l’Asec continue sa traversée du désert. Opposés à OBC, les Mimos n’ont pu concrétiser leur domination de la première partie de la rencontre 22 – 21. Eprouvés physiquement, ils ont baissé pavillon en fin de partie 46 – 35 devant la volonté et la hargne de leurs adversaires. Fort enlevée, l’opposition entre Assaouffoué et Phénix a tourné à l’avantage des Seconds 59 – 54.
OUATTARA Gaoussou

TUNISIE : CAN - Tunisie-Libye (samedi à Nabeul)

Mise au vert à Hammamet

En vue du match retour contre la Libye, l’équipe de Tunisie est entrée depuis hier en stage. La mise au vert a lieu à Hammamet, alors que les entraînements se déroulent à la salle de Nabeul, là où se jouera le match. Rappelons qu’à l’aller, le cinq national a gagné sur le score de 68-60.

Toumi, Ghayaza et Turki de retour

S’il n’a pas fait le déplacement à Tripoli, ce trio a été rappelé pour le stage. Ghayaza, blessé, a dû récupérer et serait probablement parmi les 12 à retenir le jour du match. Quant à Foued Stiti, qui évolue en France, il n’a pas été libéré par son club et par son entraîneur. Il ferait probablement partie des prochains stages. Ils sont actuellement 17 joueurs à se rassembler à Hammamet. Plus de 7 séances d’entraînement sont au menu de la préparation.

Duo arbitral

La Fiba Afrique a désigné Féthi Chaïeb (Algérie) et Abderrahmen Ghounim (Egypte) pour diriger le match de samedi. verra-t-on pour une fois une paire impartiale ? A l’aller, la paire arbitrale a faussé le match en sifflant à sens unique contre l’équipe de Tunisie.

Championnat maghrébin en Tunisie

Dans la réunion de la zone I de la Fiba Afrique, il a été décidé d’organiser le championnat maghrébin qui réunit la Tunisie, l’Algérie, le maroc et la Libye. La 1ère édition aura lieu enTunisie du 1er au 10 novembre prochain

R.E.H.

20 février 2007

CÔTE DE IVOIRE : Sélection Nationale Dame : Le CSA à l’Honneur


La Fédération Ivoirienne de Basket-ball (FIBB) vient de rendre public l’ossature de la sélection nationale senior dame. Pour lcette saison 2007 le comité directeur de la balle au panier a coopté Siaka Coulibaly, le coach de la team CSA, à la tête de la sélection nationale junior dame.

L’adage qui dit que le travail fini toujours par payer s’est encore vérifié mais cette fois-ci, sur le terrain du basket-ball national.

En vue des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de la zone 3 qui se dérouleront le week-end prochain sur les bords de la lagune Ebrié, la FIBB a trouvé en Siaka Coulibaly, le manager national capable de diriger de main de maître la sélection nationale dame.

Pour justifié ce choix il suffit de jeter sa loupe sur le championnat national où le Club Sportif d’Abidjan réalise des scores records qui lui permet de battre en brèche la suprématie des filles de l’ABC. Le dernier en date pas plus de plus tard que le week-end dernier . lors de la 5e journée de la N1, les filles du président Coulibaly Mahama à pulvérisé leurs homologues de Zénith sur le score sans appel de 95-07.

Le coach Siaka Coulibaly retrouvera en sélection quatre de ses joueuses. Kouyaré Kani, Djedjmel Edwige et les sœur Kolga (Assétou et Mariam) également convoquées en sélection pour prendre part aux éliminatoires de la CAN 2007.

Pour rappel, les éliminatoires des CAN homme et Dame se tiendront au Palais des Sports de Treichville le samedi, 24 février prochain.

La sélection nationale Dame aura pour seul adversaire la sélection national du Togo. Les Eléphantes affronteront les Eperviers Dames dans une double confrontation qui déterminera le qualifié pour la CAN 2007 qui se jouera en septembre au Sénégal.

Chez les hommes la qualification pour la CAN 2007 qui se tiendra en Août en Angola se disputera entre la Côte d’Ivoire, le Libéria, le Ghana, le Burkina Faso et le Niger.

Liste des sélectionnées

1-Djedjemel Edwige (CSA)
2-Kolga Assetou (CSA)
3-Kolga Mariame (CSA)
4-Kouyate Kani (CSA)
5-Mouké Emmanuelle (Assaoufoué)
6-Koné Fatoumata (OBC)
7-Diomandé Aichata (ABC)
8-Gbané Mariame (ABC)
9-Djiré Massourata (ABC)
10-Abbady Adjéhi (ABC)
11-Sylla Mariame (ABC)
12-N’Goran Affoué Blandine (ABC)



Patrick GUITEY

ILE MAURICE : Le Real affronte la présélection des JIOI


Un léger goût de All Stars Game pour le basket local pour la Charity Cup 2007 qui aura lieu le 25 courant à 16 heures au gymnase de Phoenix. Ce sera l’occasion idéale pour les amoureux du basket de savourer un beau moment avec le Real, la meilleure formation de l’île, qui reste, par la même occasion, une des plus grosses machines indianocéaniques, face à la présélection nationale qui défendra les couleurs du quadricolore aux prochains Jeux des îles de l’océan Indien à Madagascar, courant août.

Il ne fait aucun doute que les deux formations engagées dans cette Charity Cup offriront un spectacle de qualité, dimanche prochain, sur le parquet du gymnase de Phoenix, d’autant plus que cette rencontre est la suite logique d’un camp d’entraînement qu’a eu la présélection nationale la semaine dernière.
Ce sera un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. D’une part, parce que ce match promet d’être de toute beauté, d’autre part, ce sera l’occasion de voir l’ébauche de l’équipe qui défendra nos couleurs à Madagascar dans quelques mois. On pourra ainsi se faire une idée de la valeur de cette formation qui devra être capable d’aller réaliser une belle performance en terre malgache. Mais en attendant cette échéance indianocéanique, les meilleures équipes locales seront en action à partir du samedi 3 mars avec la Coupe de la République.

Par ailleurs, un stage de niveau 1, animé par l’Angolais Arthur Barros Casimiro, instructeur de la Fédération Internationale de Basket-ball Amateur en Afrique, aura lieu du 27 courant au 11 mars.


Reynolds QUIRIN

MALI : Coupe du Mali

Les interligues de Gao ont culminé avec certaines rencontres des 8e de finale de la coupe du Mali.
En messieurs, le Sigui de Kayes affrontait Géant Hippo de Koulikoro. Déjà vainqueur lors de leur confrontation aux inter ligues, Kayes devrait s'imposer logiquement 66-42 après avoir mené à la mi temps 31-20. Le Tata de Sikasso n'a eu aucune peine à rééditer son exploit devant l'équipe de la cité de 333 saints. Les Sikassois se sont imposés 63-18. La revanche est à mettre à l'actif du Soni de Gao face au Biton de Ségou. Ayant été battu aux inter ligues 30-39, le Soni devrait puiser dans toutes ses ressources morales physiques pour se hisser en quart. Sous l'impulsion de l'ancien joueur du Djoliba et du Sigui de Kayes Moussa N'Diaye, le Soni domina le quart temps initial 21-7 puis contrôla la pause 40-23. La force de pénétration de Idrissa Maïga, l'assurance de Moussa N'Diaye dans les shoots à distance, la vigilance de Ibrahim H. Touré au rebond ont fait regretter aux supporters de Gao, les multiples défaites enregistrées lors des inter ligues. En dépit d'un réveil au dernier quart temps de la part du Biton, le Soni s'imposera au finish 60-65.
En dames, le Soni succombera une fois de plus devant la séduisante formation de l'USM. Les Koutialaises en dépit de la fatigue, ont gagné sans vraiment forcé leur talent et avaient même forgé l'admiration des spectateurs. Koutiala s'imposait 38-22, le Débo se qualifiait devant ABAT 43-27, tandis que le Sigui de Kayes éliminait Géant Hippo 39-36.
Le Débo en messieurs et le Biton en dames sont qualifiés d'office pour les quarts en raison du forfait des équipes de Kidal.

S. B.

MALI : Gao, Inter-ligues de Basket

Les inter ligues de basket à Gao se sont achevés samedi. En messieurs le Sigui de Kayes, le Tata de Sikasso, le Géant hippo de Koulikoro et le Biton de Ségou ont obtenu leur ticket pour le Top 8.

Tandis qu'en dames ce sont l'Union sportive Miniakala (USM) de Koutiala, le Biton de Ségou, Géant Hippo et le Sigui de Kayes qui seront au rendez-vous de Bamako. Force est d'admettre que ce tournoi aura tristement vécu aussi bien par le mauvais comportement de certains joueurs que celui de certains dirigeants. Ce mauvais comportement est à mettre à l'actif d'abord des joueurs de la Venise. Nous soulignions lors de notre précédente parution le mauvais comportement de la capitaine du Debo de Mopti Aïssata Dia qui a injurié grossièrement arbitres, dirigeants et officiels. La fille n'était pas à son premier mauvais geste, elle s'était illustrée négativement lors du précédent TOP 8. Cette fois-ci, elle écope d'une suspension de 6 matches. À ce mauvais comportement de Aïssata Dia s'ajoute celui de 4' autres joueurs du Debo (Bara Baby, Bediou Abdoulaye, Abdoulaye Djittèye et Moustapha Daou) qui ont préféré déchiré simplement leur licence pour protester selon eux mêmes contre le comportement anti sportif d'un membre du bureau fédéral, en l'occurrence Nah Koné trésorière générale à l'égard de la délégation de Mopti. Nah Koné les aurait manqués de respect. Autre fait négatif à souligner, le coup de poing du président de la ligue de Gao Alkhousseiny Koya Maïga en plein poitrine du référé Moussa Kanouté.
Malgré tout les officiels et membres du bureau fédéral ont su raison garder. Et sur le plancher tout s'acheva dans la bonne ambiance. Le public gaois a été gratifié de 7 jours de compétition et d'une journée de 8e de finale de la coupe du Mali.. Au terme de ce tournoi, le Sigui de Kayes en messieurs et l'USM de Koutiala en dames sont à accréditer d'un bon parcours. Si le Sigui était attendu, l'inconnue formation de Koutiala a imposer sa loi pour une première participation, terminant leader avec 6 victoires en autant de matches.; Aïssata Traoré, Aminata Berthé, Aoua Ouattara et les autres ont survolé la compétition grâce à une solidarité à toute épreuve et à une adresse dans les shoots. Le Tata dames et le Biton messieurs avec 10 points se sont classés 2e et n'ont été battus que par l'USM et le Sigui. Le Géant Hippo messieurs a aussi totalisé 10 points et la 4e équipe masculine à se qualifier est le Biton (9 points). Les Ségoviens passent devant Al Farouk de Tombouctou à la faveur d'un meilleur goal average (-33 pour le Biton contre -67 pour Al Farouk). Le Soni (1 victoire et 5 défaites) et le Debo (6 défaites) ont payé les frais d'une préparation incohérente et insuffisante.
En dames, outre l'USM et le Biton, l'on retrouvera le Géant Hippo qui a totalisé tout comme le Biton 10 points. Les Koulikoroises ont une moins bonne différence de paniers (+24 contre +32 pour le Biton). La 4e équipe qui a obtenu son ticket est le Sigui de Kayes. Les Kayesiennes qui retrouvent le Top 8 après 2 ans d'absence, ont totalisé 9 points (+72) contre 9 points (-4 ) pour le Debo. Soni et Abat ferment avec respectivement -23 et -209. En réalité, Soni et ABAT ont pu mesurer le grand fossé qui sépare les équipes du Nord et ceux du sud. Enfin il faut souligner le très bon comportement des arbitres qui, sous la houlette de Alpha Bagayoko Jakson ont, su avec métier et professionnalisme gérer les moments de tensions sur le plancher.

Envoyés spéciaux
S. BADIAGA
O. DIOP

Tous les Résultats
1ère journée
En messieurs
Biton-Debo : 54-44
Soni-Farouk : 31-38
Tata-Sigui : 29-64
En dames
Biton-Debo : 18-31
USM-Sigui : 31-23
Soni-Abat : 49-20
Exemptés : Géant Hippo messieurs et dames
2ère journée
En messieurs
Soni-Biton : 30-39
Farouk-Tata : 16-48
Sigui-Géant : 61-39
En dames
Soni-Biton : 23-42
USM-ABAT : 55-11
Sigui-Géant : 14-21
Exemptés : Debo messieurs et dames
3è journée
En messieurs
Géant-Farouk : 30-36
Debo-Sigui : 32-68
Tata-Soniu : 54-36
En dames
Géant-Abat : 19-9
Debo-Sigui : 25-41
USM-Soni : 39-36
Exempté : Biton messieurs et Dames
4è journée
En messieurs
Géant-Biton : 40-31
Farouk-Debo : 38-32
Soni-Sigui : 47-92
En dames
Géant-Biton : 36-38
Abat-Debo : 14-48
Soni-Sigui : 26-60
Exemptés : USM et Tata
5e journée
En messieurs
Tata-Debo : 67-44
Géant-Soni : 44-36
Farouk-Biton : 49-57
En dames
USM-Debo : 61-35
Géant-Soni : 38-36
Abat-Biton : 5-47
Exemptés : Sigui messieurs et dames)
6e journée
En messieurs
Géant-Tata : 57-47
Biton-Sigui : 41-88
Debo-Soni : 38-53
En dames
Géant-USM : 41-49
Biton-Sigui : 30-29
Debo-Soni : 57-33
Exemptés : Farouk et ABAT
7e journée
En messieurs
Sigui-Farouk : 84-37
Biton-Tata : 50-54
Géant-Débo : 55-37
En dames
Sigui-ABAT : 63-15
Biton-USM : 28-47
Géant-Débo : 32-17
Exemptés : Soni messieurs et dames

LE CLASSEMENT
Messieurs
1. Sigui 12 points
2. Tata 10 points
3. Géant Hippo 10 points
4. Biton 9 points
5.. Farouk 9 points
6. Soni 7 points
7. Debo
Dames
1. USM 12 points
2. Biton 10 points
3. Géant Hippo 10 points
4. Sigui 9 points

ALGERIE : Un entraîneur français pour le cinq national

La Fédération algérienne de basket-ball (FABB) est sur le point d'engager l'entraîneur français Azzedine Labouiz, pour diriger la sélection algérienne en prévision des 9es Jeux africains prévus à Alger du 11 au 23 juillet prochain, a indiqué hier le président de la FABB, M. Mustapha Berraf.

L'instance nationale du basket-ball algérien a obtenu, dans ce sens, l'accord de la Fédération française, celui du club employeur de Azzedine Labouiz qui est d'origine algérienne, et celui du ministère des sports français qui emploie le technicien sollicité. Les négociations sont en bonne voie pour conclure la transaction, d'autant plus que le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Yahia Guidoum, a donné son aval pour le recrutement de cet entraîneur, lors de sa réunion samedi avec les présidents des Fédérations sportives, pour évaluer les préparatifs en prévision des 9es Jeux africains. La Fédération algérienne attend cependant un accord écrit de la part du ministère pour concrétiser cette opération qui s'inscrit dans le cadre des accords de coopération entre les ministères de la Jeunesse et des Sports algérien et français. M. Berraf a qualifié l'entraîneur français de "technicien de haut niveau" chose qui a incité les responsables à le vouloir engager en prévision des joutes continentales. Les Jeux africains 2007 constituent l'objectif n°1 de la FABB. Concernant l'entraîneur cubain qui devrait lui aussi arriver en Algérie, pour prendre en main la sélection algérienne, M. Berraf a indiqué que ce technicien "passe en seconde position car la Fédération compte d'abord tester son niveau, avant de lui confier la mission d'entraîner l'équipe nationale algérienne pour le long terme. D'autre part, les responsables de la salle Harcha-Hassen ont finalement eu le feu vert pour la pose du parquet en prévision du tournoi de basket-ball des Jeux africains. "Ce retard est dû, selon le directeur du complexe olympique, M. Rachid Zeroual, au fait que deux fédérations, celles du basket et du handball, avaient exprimé en même temps le vœu de jouer à Harcha, avant que le ministre ne tranche en faveur du basketball".

COUPE D'ALGERIE (1/4 DE FINALE)
Tirage clément pour les favoris

Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe d’Algérie de basket-ball a été favorable aux clubs favoris pour la succession du MC Alger, éliminé au tour précédent par le WA Boufarik (79-83). Le DRB Staouéli et le WA Boufarik qui se présentent comme les principaux favoris pour le sacre ont hérité des adversaires faciles, à savoir l’O. Batna et le MT Sétif, clubs évoluant en Nationale 1 (B) et qui auront du mal, malgré toute leur bonne volonté à passer cet obstacle. Le CR Dar-El-Beida est pour sa part tombé sur un adversaire plus coriace à savoir le CRM Birkhadem, un club de Nationale B, qui a eu l’honneur de sortir au tour précédent le Nasr d’Hussein-Dey. Seul le match ASPTT Alger- USMM Hadjout opposera deux équipes du même palier. Les Postiers très irréguliers en championnat voudront sauver leur saison avec cette compétition de Coupe, en tentant de faire mieux que la saison passée où ils avaient atteint les demi-finales. M.A.

Le tirage au sort
Seniors hommes
DRB Staouéli – O. Batna
MT Sétif – WA Boufarik
ASPTT Alger – USMM Hadjout
CRB Dar-El-Beida - CRM Birkhadem
Seniors dames
CR Hussein-Dey – OC Alger
ASUC 19 mai (Oran) – MC Alger
ASPTT Alger – USA Batna
DRB Staouéli ASA Protection Civile
Juniors garçons
DRB Staouéli – USM Alger
MC El-Eulma – ASPTT Oran
AU Annaba – CRB Dar-El-Beida
ASPTT Alger – CRB Témouchent
*Les quarts de finale sont programmés pour les 15 et 16 mars
pour toutes les catégories.

MAROC : Le MAS seul en tête

Pour la première fois de la saison l’ASS cède le poste de leader ,et ce, après sa défaite du samedi face à son ancien co-leader le Moghreb de Fès, à l’issue d’une partie à rebondissement, et qui allait être avachie par l’arbitrage.

Une situation qui doit donner à réfléchir non pas au président de la commission de l’arbitrage sur qui on n’a pas cessé de critiquer ces dernières semaines, mais au président de la Fédération qui continu, malgré la tempête, à tourner le dos aux problèmes que connaît le basket-ball national.

L’assainissement du corps d’arbitral s’impose plus que jamais que l’ASS, le WAC, le Raja et le MAS remportait le championnat que l’ASE, la RSB quittent l’élite, le basket-ball national, lui n’avancera pas d’un pouce .

Le match choc de la journée est revenu donc au MAS, qui a su attendre le bon moment pour s’offrir le point de la victoire. Dans une salle extorquée en faveur de l’équipe de Fès, la partie a pourtant bien débuté pour l’ASS, qui allait profiter de l’absence totale du joueur du MAS, Nabil pour prendre un avantage au score, qui allait se situer autour de cinq paniers. L’entraîneur fassi très patient depuis son banc de touche, va continuer à transmettre ses consignes tactiques alors que du côté slaoui, le jeu continu de tourner autour d’une bonne défense. De son côté, l’arbitrage surtout Zouina, continue de cumuler les erreurs d’appréciation, heureusement, les joueurs du MAS n’ont pas mordu à l’hameçon pour continuer à talonner les Slaouis au score.

Durant le dernier quart de temps, un vent de frissonnement va souffler dans la salle après que le score commence à changer d’une main à l’autre, le jeu d’un côté comme de l’autre va s’articuler sur la persévérance, malgré quelques gâchis tactiques, l’entraîneur du MAS, et de l’ASS ne cessent de bouger depuis leur banc de touche, les réclamations aussi, l’entraîneur de l’ASS ne cesse de protester auprès des officies de la table, aux yeux des deux arbitres, chose qui va à l’encontre du règlement, le jeu devient de plus en plus dur, qui va remporter le sommet de la journée, le MAS ou l’ASS ? le chrono tourne, le MAS s’offre une petite marge de trois points à trois secondes de la fin, peut-on chanter victoire, non le joueur slaoui dans une ultime tentative à trois points depuis la ligne médiane ,obtient une faute, un peu douteuse, qui lui donne la possibilité de mettre son équipe sur la voie de la prolongation, l’entraîneur du MAS dans son petit coin et blanc comme neige, le slaoui marque le premier (74-72), puis le deuxième (74-73), au grand désespoir des Slaouis rate le troisième, offrant ainsi la victoire au MAS, en somme mérité avec un grand ‘’M’’.

Le FUS continu en silence son retour au premier plan, après sa belle victoire face au Raja de Casablanca, qui a manqué de vrai remplaçant pour pouvoir négocier comme il se doit son passage à Rabat. La victoire des joueurs de l’entraîneur Mauritanien, permet donc au FUS de se hisser à la troisième place aux côtés de son adversaire du jour.

De son côté, le WAC n’a pas laissé filer l’occasion devant l’IRT pour confirmer son dernier succès face à l’ASS. Les Wydadis sous la conduite de leur nouvelle recrue sénégalaise ont su comment tenir en respect une équipe de Tanger qui semble cette saison loin de son statut de la dernière saison. Par cette victoire, le WAC se relance pour de bon dans le lot des équipes qui vont se disputer le titre du championnat du Maroc.
Enfin, une victoire pour le TSC, mais qui ne résout pas pour autant la qualité du jeu fournie par les joueurs de l’entraîneur M’Jahed, surtout que l’adversaire n’était pas de taille. La victoire reste tout de même bonne à prendre, puisqu’elle permet au TSC de pousser un plus la menace de la relégation.
Privé de son meilleur joueur, blessé, le KAC, a subi la loi de l’Amal d’Essaouira, qui continue malgré les problèmes qui pèsent sur elle à s’accrocher à l’ultime espoir pour fuir la descente automatique.

Résultats techniques

MAS -ASS = 74-73
FUS -RCA = 76-67
WAC -TSC = 68-60
TSC -RSB = 58-42
ASE -KAC = 87-75

Classement

1- MAS : 25 PTS
2-ASS : 24 PTS
3- RCA : 24 PTS
4-FUS : 23 PTS
5-WAC : 22 PTS
6-KAC : 20 PTS
7-IRT : 20 PTS
8-TSC : 18 PTS
9-ASE:17 PTS
10-RSB : 16 PTS

19 février 2007

MAROC: Le MAS s¹offre l¹ASS et prend les commandes, le Raja tombe à Rabat

La quatorzième journée du championnat national de basket-ball en première division a été malheureusement émaillée par un arbitrage défaillant et partial, plus particulièrement lors de la rencontre opposant le MAS à l¹ASS où la catastrophe a été évitée par coup de chance. On constate qu¹au niveau de l¹arbitrage, les journées passent et se ressemblent, et aucune mesure n¹était prise pour arrêter cette hémorragie qui ne fait que salir notre Basket, qui risque de faire couler encore beaucoup d¹encre.
Bref, le match au sommet opposant le MAS à l¹ASS est revenu difficilement à l¹équipe fassie sur le score étriqué d¹un petit point de différence. D¹autre part les autres résultats ont été conformes à la logique. Ainsi donc le Raja de Casablanca après une série rose de quatre victoires d¹affilées est tombé à Rabat devant la coriace formation du FUS.
Par contre, l¹autre club casablancais le Wydad a disposé de l¹IRT. Le KAC s¹est incliné à Agadir face à l¹AS Essaouira et enfin le TSC a chassé son signe indien en battant la modeste équipe de la RSB.
Le match au sommet opposant le MAS à l¹ASS quoique marqué par un arbitrage partial a tenu ses promesses tant qualitatif que quantitatif. Une rencontre caractérisée par un rythme rapide, le spectacle et le suspens. Les deux équipes qui ont opté pour la défense homme à homme avec un marquage strict sur le porteur du ballon ont livré une rencontre digne de leur classement à la tête du peloton. Lors des deux premiers quart temps, les Slaouis mieux organisés ont exploité les failles défensives, et les balles perdues en majorité sur des paniers lamentablement ratés plus particulièrement de la part de Bekkas Nabil du MAS pour trouver le chemin des filets et assurer un avantage au score à la fin du premier quart temps (12 ­ 17). Les Fassis bien soutenus par un nombreux public, ont retrouvé leur équilibre défensif pour repousser les assauts slaouis et rattraper leur retard pour égaliser à la fin du troisième quart temps (52 -52) malgré les mauvaises passes et le jeu individuel. Le quatrième quart temps allait être très disputé et marqué par le suspens avec 3 égalisations (59-59), (61-61) et (63-63). Le MAS retrouve ses forces et son jeu collectif pour assurer une avance de 06 points à 02 minutes 24 secondes de la fin du temps. L¹ASS qui multipliait ses assauts a réduit l¹écart à 03 longueurs de différence (74 -71). Il ne restait que 03 secondes à jouer et le ballon est en possession de l¹ASS dans leur camp. Le ballon joué, le temps qui restait est écoulé, la table a sifflé la fin du temps réglementaireŠ et à la grande surprise l¹arbitre siffla une faute sanctionnée par 03 lancers francs, même le commentateur a crié à l¹injustice. Heureusement pour le MAS et Malheureusement pour l¹ASS, le dernier lancer franc a été raté et la catastrophe a été évitée et le match s¹est soldé par une longueur de différence. L¹ASS possède la meilleure équipe actuellement du championnat, et il n¹a pas besoin d¹aide.
De son côté le Wydad en évoluant à Casablanca n¹a pas manqué son rendez-vous pour battre difficilement la courageuse formation tangéroise de l¹IRT qui n¹a pas démérité. Une rencontre plaisante et ouverte. D¹emblée les Tangérois sur un rythme rapide ont imposé leur jeu pour achever le premier quart temps en leur faveur sur le score de (14 - 21) et (33 -35 ) à la fin du 2ème quart temps. Le réveil des locaux ne fut pas tardé, car le cumule des fautes personnelles des tangérois a poussé leur entraîneur Khalid Rouass à multiplier les changements, ce qui a rendu un peu la tache facile aux Wydadis dominateurs aux rebonds sous la houlette de Younes Drissi auteur d¹un grand match pour revenir au score et imposer leur rythme pour enlever une victoire fort méritée.
Quant au Raja, il n¹a pas pu résister aux assauts du FUS pour s¹incliner après une série de quatre victoires d¹affilées. Cette importante victoire démontre la courbe ascendante du club rbati du FUS qui revient fort à la compétition. Cette victoire lui permet de grimper à la troisième place, pour rejoindre son adversaire du jour le WAC.
La quatrième rencontre opposant le TSC et la RSB s¹est soldée par la victoire des Casablancais. Le TSC qui s¹est promené devant les Berkanis diminués en effectif, a chassé son signe indien , en réalisant cette large victoire stimulante pour le reste du championnat et d¹aborder son match capital face au Raja la semaine prochaine.
Enfin l¹AS Essaouira s¹est réveillé pour infliger une sévère défaite au KAC de Kenitra. Une victoire qui donne un petit espoir aux Souiris pour les barrages. Par contre la défaite du KAC minimise sa chance pour une éventuelle qualification au play-off.

Lamghari Lekbir

Résultats techniques

ASE - KAC : 87- 73
TSC - RSB : 94 - 66
WAC - IRT : 60 - 54
FUS - RCA : 76 - 67
MAS - ASS : 74 - 73
Classement général
Clubs Points
1/ MAS 25
2/ ASS 24
3/ FUS 22
4/ RCA 22
5/ WAC 22
6/ IRT 19
7/ TSC 19
8/ KAC 19
9/ ASE 17
10/ RSB 16

Prochaine journée

IRT - MAS
RSB - WAC
RCA - TSC
KAC - FUS
ASS - ASE

RD CONGO : Le brevet d’invincibilité de l’ASB V.Club déchiré par l’ASB Arc-en-ciel (35-44)

Le match choc de la 10e journée du championnat de la Ligue provinciale de basket-ball de Kinshasa a eu lieu le samedi 17 février au stadium des Martyrs de la ville de Kinshasa.

Les filles de V.Club ont vu leur brevet d’invincibilité déchiré par leurs collègues de Arc-en-ciel. Elles ont perdu la rencontre du week-end dernier par 35-44.
Les basketteuses de l’équipe du président David Matungulu ont prouvé aux amoureux de la balle au panier qu’elles sont réellement les championnes du Congo en version féminine. Expérimentées et motivées, les filles de Arc-en-ciel, Irène Nyama Nyama, Kamin, Mireille Tangama, Magina et autres, ont mis fin à la suprématie des dauphines noires en les battant par 44-35, soit 9 points d’écart. Elles restent les seules basketteuses à garder jusque-là leur brévet d’invincibilité inatct.

Les joueuses de l’équipe du député national Ingele Ifoto, « hypermotivées » ont fondu en larmes à la fin du match. Les basketteuses de V.Club encadrées par le duo Vale et Kamanga qui se croyaient imbattable après avoir remporté les rencontres avec le score des trois chiffres devant les petites équipes doivent continuer à travailler pour espérer s’imposer au championnat local. De l’avis des observateurs, l’expérience des basketteuses de Arc-en-ciel a emporté face à l’enthousiasme des dauphines noires.


Malgré la première défaite de la saison, l’ASB V.Club continue à garder la première place du championnat de basket-ball de la ville de Kinshasa. Mais le club vert et noir se retrouve avec un match de plus par rapport à la formation de Arc-en-ciel qui est déterminée à terminée cette première phase sans défaite.
Deux pour Dragons
Toujours chez les dames, l’équipe de Dragons a enregistré sa deuxième victoire de la saison. Elle a battu le samedi 17 février dernier le club de Quaregnon par 52-46, soit 6 points d’écart. La première victoire, l’ASB Dragons l’a réalisé devant l’équipe de Nyota (56-48) dans le cadre de 9e journée.


Une pour DCMP

Chez les messieurs, les basketteurs de Motema Pembe ont signé leur première victoire de la saison 2006-2007 en battant leurs collègues de Héritage par 67-42, soit 25 points d’écart.
Les basketteurs du DCMP qui sont abandonnés à leur triste sort par le comité de direction dirigé par Hilaire Lumbaie lancent un appel aux immaculés de leur venir en aide pour faire face à leurs prochaines rencontres. L’un des athlètes qui était passé sur une chaîne de télévision privée avait déclaré que leur équipe porte la vareuse avec la mention d’une brasserie de la place mais ne reçoive pas les primes et pourtant le budget a été débloqué pour toutes les sections du DCMP.
Les membres du comité de direction du DCMP sont interpellés par les basketteurs qui sont en difficulté pour défendre valablement les couleurs de leur famille. Le club dispose en son sein des atouts mais par manque des motivations les résultats ne suivent pas.

Quelques résultats de la 10e journée :

J.V.K. – Vijana 34-39
Biso na Biso – DCMP 79-43
Héritage – Onatra 58-97
INSS – Nyota 11-31
Dragons – Quaregnon 52-46
Delta – Terreur 43-77
DCMP – Héritage 67-42
Arc-en-ciel – V.Club 35-44
Jerry Kalemo

ALGERIE : Coupe - ASPTTA - USMMH à l’affiche des quarts de finale

Le tirage au sort des quarts de finale de la Coupe d’Algérie qui s’est déroulé, hier, a donné lieu à un choc entre deux pensionnaires de l’élite, à savoir ASPTTA - USMMH. Les autres pensionnaires de la division 1 A ont hérité d’un tirage favorable, le DRBS, le WAB et le CRBDB devant rencontrer respectivement, l’O Batna, le MT Sétif et le CRM Birkhadem.

CÔTE DE IVOIRE : 5e journée N1 : L’ABC seul aux commandes


La formation de l’ABC continue seul , à présent, sa marche à la tête du basket-ball national. Grâce à leur victoire (51-43) sur la formation de l’Africa avec qui ils étaient au coude à coude, les Abidjanais s’installent dans le fauteuil de leader de la N1 ivoire.
Contrairement aux journées précédentes, l’ABC a du s’arracher pour obtenir leur cinquième succès en autant de rencontres. Face à une formation de l’Africa qui lui discute sa suprématie, les Abidjanais, qui au premier quart temps avaient le dessus (16-10), ont du s’incliné au second (24-29).
Mais Amalaman Blaise et ses coéquipiers ont démontré qu’il fallait plus que quatre points d’avance pour les faire fléchir. Au troisième quart temps les Rouge et Blanc retrouvent leur adresse notamment grâce à Konaté Stéphane qui se mue en tri-pointeur. Des paniers qui font mal au score aux Aiglons obligés de voler bas (41-36).
Le dernier acte de cette affiche permet à l’ABC de confirmer sa domination avec 51 points inscrits contre 43 pour l’Africa au buser final.

Chez les filles, le CSA verra certainement son nom marqué dans le livre des records. Face à la modeste formation de Zénith Basket-ball Club, les filles du président Coulibaly Mahama ont déroulé le rouleau compresseur.

Avec un cinglant 24-00 au premier quart temps, les Bleu et Blanc ont terminé avec 95 points à leur compteur contre seulement 7 pour les filles du Zénith.

Patrick GUITEY

Résultats de la 5e Journée
N1A
ABC-Africa : 51-43

N1B
CSA - AUC: 37 - 34
IVESTP - EBY: 57 - 48
SEWE - SBBC : 50 - 43
PHENIX-Assaoufoué : 50-58

Dames

CSA-Zénith: 95-07
ABC - OBC : 54 - 24
Africa-USK : 30-10
IVESTP-TBC Ermess: 56-33

BENIN : Championnat national de Basket-ball : La course au titre national lancée ce samedi

Le championnat national de Basket-ball de 1ère division saison 2006-2007 a démarré ce samedi 17 février 2007 au Palais des sports du stade de l’amitié de Kouhounou. Après quelques mois de trêve bien méritée, les clubs retrouvent donc les planchers avec un seul objectif : remporter le titre national.

Le top de cette nouvelle saison du championnat national de basket-ball de 1ère division a été donné ce samedi par la présidente de la fédération béninoise de basket-ball, Célestine Adjanohoun. « C’est une première au Bénin et je compte sur vous pour égayer le public mais il faut surtout se rappeler que c’est un jeu et que c’est le meilleur qui gagnera », a déclaré Célestine Adjanohoun. Six clubs sont en lice pour s’affronter chez les hommes ainsi que chez les dames. Les planchers de basket-ball et autres enceintes sportives du pays seront donc envahis par les supporters et les amoureux de la balle au panier qui n’hésitent pas à pousser leurs équipes à la victoire.

Leur passion et leur enthousiasme polluent néanmoins par moments l’esprit du championnat, un véritable marathon très éprouvant. Il s’étend sur 18 matchs au maximum et devra durer quatre mois. La compétition prend fin donc le 30 juin 2007 avec les finales. Une course contre la montre pour succéder à l’Association sportive du port autonome de Cotonou (Aspac), le champion en titre chez les hommes. Aspac a un challenge énorme : garder intacte sa bonne cote acquise dans le championnat écoulé et s’imposer pour la deuxième fois consécutive. Il faudra compter sur la promptitude et la générosité de Renaissance pour prendre sa revanche sur Aspac. Aso Modèle, Espérance Bbc de Porto-Novo et Phoenix ambitieux au même titre que l’ogre du basket-ball (Aspac) ne manqueront pas de se surpasser pour aboutir à leur fin. Postel ne sera pas du reste et essayera malgré les moyens de bord limités de titiller les meilleurs formations de ce championnat. Chez les dames, ce sera la même ambiance avec la lutte pour une nouvelle consécration de Aspac (équipe championne en titre) et l’envie des joueuses de Energie de gagner le titre national. La course au titre sera très rude et la meilleure équipe sera celle qui aura été bien constante au cours de la saison. As Falaah, Aso Modèle, Renaissance et l’Université d’Abomey-Calavi sont également très attendus dans ce championnat.

E.A.B

ALGERIE: Le tirage au sort en avril prochain

Le tirage au sort du 24e Championnat d'Afrique des nations seniors masculin de basket-ball, "Afro basket-2007", prévu en Angola du 10 au 26 août 2007 sera effectué entre le 6 et 7 avril prochain à Luanda, a rapporté hier l'agence de presse angolaise (Angop) sur son site Internet.
Sept pays sont qualifiés d'office : Algérie, Sénégal, Nigeria, Centrafrique, Maroc, Mali et le champion d'Afrique en titre l'Angola (pays organisateur). L'Egypte a décroché son billet qualificatif pour le Championnat d'Afrique des nations de basket-ball à l'issue des éliminatoires de la zone 5 qui ont pris fin samedi 10 février à Kigali (Rwanda). Les éliminatoires, qui se dérouleront dans les 6 zones entre février et mars prochains, vont permettre de déterminer six autres qualifiés (1 par zone) ainsi que deux repêchés. Le 24e Championnat d'Afrique des nations de basket-ball se disputera dans les provinces de Luanda, Cabinda, Hula, Benguela et Huambo.

BURKINA FASO : Ligue du Centre du basket-ball : Seuls les sous manquent

Locomotive du basket-ball burkinabè, la Ligue du Centre a tenu son assemblée générale ordinaire le samedi 17 février. Il s’agissait de voir ce qui a été fait au cours de la saison 2005-2006 pour mieux bâtir la saison 2006-2007.

Charles Namoano n’est plus là pour diriger comme il se devait les activités de la Ligue du Centre de basket-ball dont il est le président. Ses Eperviers ont donc observé une minute de silence en sa mémoire avant d’entamer leurs travaux. Il ressort de cette rencontre que la Ligue ne rencontre pas toujours la compréhension de la fédération.
L’information circule mal. C’est du reste ce qui n’a pas permis à la Ligue de participer au séminaire de formation en matière de management sportif conçu pour les dirigeants de clubs. La Ligue a également manqué à la session de formation en gestion de clubs. Depuis la fête du basket-ball, occasion unique où la Ligue pouvait en une soirée, récompenser tous ses meilleurs acteurs, tarde à se concrétiser. Il y a la volonté, mais par manque de sponsors, les sous font cruellement défaut. C’est donc la fédération qui finance les activités de la Ligue.

Or ce financement a lieu par tranche, perturbant dangereusement la bonne marche des activités, notamment le championnat qui, du reste est l’activité phare. Néanmoins, la Ligue a mené jusqu’à terme le championnat. Il y a eu cependant des couacs, avec les arbitres qui en avaient marre de siffler à crédit. S’ils savaient que la Ligue a terminé la saison sur les genoux ! C’est son trésorier qui a dû jongler pour trouver les sous afin de permettre de boucher la saison. En tous les cas, la structure lui doit 71 765 F CFA au même moment où elle veut engager sa nouvelle saison.
On comprend donc que sans les sous, il n’y ait pas d’autres compétitions en plus du championnat. Pour la saison 2005-2006, la Ligue a à son actif, en plus du championnat, le recyclage des arbitres, la formation de 15 jeunes arbitres et une participation à Vacances sport. La Ligue est membre à part entière de l’Union régionale des supporters des Etalons (URSE). Pour faire mieux, elle s’engage à prospecter le terrain afin de se trouver un ou plusieurs sponsors.
La fédération sera informée de ses démarches. En outre, elle fera un devis financier de ses besoins et souhaite que ce devis soit honoré en une seule tranche, afin d’éviter les perturbations et les incompréhensions des arbitres. La date limite des engagements pour le championnat est fixée au jeudi 22 février. Certains postes sont vacants. Il faut donc étoffer la structure.

Marcel BELEM

MALI : Arbitrage : Moussa I. Touré la preuve par le trophée de "Africa Sports Awards"

Notre compatriote a été désigné par le CSSA meilleur sifflet africain, toutes compétitions confondues

Les sélections nationales (l'Équipe nationale féminine junior et les deux sélections olympiques) n'ont pas été les seules à s'illustrer sur l'échiquier international au cours des derniers mois. L'arbitrage malien a également fait parler de lui avec le titre de meilleur arbitre, toutes compétitions confondues, enlevé par l'arbitre international, Moussa Ismaël Touré. Comme son nom l'indique, le titre de meilleur sifflet est décerné chaque année au meilleur arbitre du continent par le Conseil supérieur du sport en Afrique (CSSA). Cette année, la cérémonie de désignation du meilleur sifflet africain également appelé "Africa Sports Awards" s'est à l'hôtel Hilton de Yaoundé (Cameroun), parallèlement aux festivités du 40è anniversaire du CSSA.
C'est la première fois que le basket-ball malien remporte ce trophée qui, indique le secrétaire général du CSSA, Soustone Y. Kashiba, "est une reconnaissance des efforts déployés par Moussa Ismaël Touré dans la recherche de l'excellence sportive africaine". Plus d'un mois après sa consécration (le trophée a été décerné le 14 décembre 2006 à Yaoundé), notre compatriote lui-même n'en revient toujours pas : "quand j'ai reçu la lettre de félicitations du secrétaire général du CSSA, je pensais que c'était une blague. J'ai d'abord cherché à comprendre à travers la représentation locale du CSSA qui m'a confirmé que le trophée a été récupéré en mon nom par le ministère camerounais des sports. Honnêtement, je n'en reviens pas encore même s'il est vrai que j'ai beaucoup travaillé ces dernières années", avoue Moussa Ismaël Touré qui a été reçu le 12 février par le président ATT en même temps que la sélection olympique féminine sacrée championne d'Afrique le 9 décembre 2006 au Mozambique.
"C'est le genre de choses qui n'arrivent pas souvent deux fois dans la vie. C'est vrai que ce sacre intervient après ma participation à deux Coupes du mondes (Coupe du monde féminine des nations et Championnat du monde junior), mais je pense que les performances réalisées en 2006 par le basket-ball malien ont également pesé dans la balance", ajoutera le meilleur sifflet africain 2006 qui a commencé sa carrière en 1984 en France (au niveau scolaire) avant de devenir arbitre international à partir de 2000. De cette date à son sacre le 14 décembre dernier, Moussa Ismaël Touré n'a pratiquement raté aucun grand rendez-vous, ni au plan national, ni sur l'échiquier continental. "Il n y a pas de secret pour réussir dans le sport, il faut simplement travailler. Vous êtes une fierté pour tout le Mali et j'espère que votre parcours servira d'exemple pour tous les sportifs du pays", a dit le président de la République Amadou Toumani Touré qui a fait d'une pierre deux coups en recevant au palais de Koulouba les championnes d'Afrique et le meilleur sifflet africain 2006, toutes compétitions confondues (basket-ball, football, handball, volley-ball, tennis pour ne citer que ces disciplines).

S. B. TOUNKARA