21 mai 2015

ALGERIE : 3e et dernier tournoi play-off : Pétroliers et Beïdaouis en pole position


D.R
C’est ce week-end à Hydra, à l'occasion du dernier tournoi play-off, qu’on connaîtra les noms des deux clubs qui animeront la finale des AS comptant pour le titre de champion d’Algérie 2014/2015. Et après les deux tournois de Dar El-Beïda et de Sétif, se sont les deux finalistes de la saison dernière le GSP et le CRBDB qui ont pris de sérieuses options pour terminer respectivement premier et second des playoffs. Deux places synonymes de qualification en finale des AS, prévue juste après le tournoi de Hydra et qui se jouera en deux manches. La première chez le second, alors que le premier animera la finale retour et, en cas d’égalité, il y aura une belle pour les départager. On en est pas encore là, car nous devons nous concentrer sur le tournoi de Hydra qui débutera aujourd’hui avec un programme alléchant. Que des affiches intéressantes à suivre, à l’image d’un certain duel entre l’IRBB Arréridj et le NAHD lors de la première journée qui s’annonce indécis et qui constituera aux deux camps l’une des dernières chances de jouer le titre, tout en attendant un faux pas des deux premiers. Le GSP et le CRBDB doivent faire attention à ne pas se faire surprendre par leurs premiers adversaires l’AB Skikda et l’O. Batna, deux formations accrocheuses. Le lendemain, tout le monde attendra avec impatience l’explication entre le GSP et l’US Sétif, l’actuel leader et celui qui occupait le fauteuil pendant plus de 20 journées. Les Sétifiens tenteront de jouer leur va-tout et ainsi sauver leur saison après l’élimination amère des quarts de finale de Dame Coupe. Et si tout se passe bien pour le leader et son poursuivant lors des deux premières journées, la qualification à la finale des AS leur ouvrira les bras, mais il restera un duel entre eux, samedi à partir de 17h30, pour déterminer celui qui accueillera la manche retour chez lui.
Mokhtar Habib
Programme :
Jeudi 21 mai :
13h00 : US Sétif / NB Staoueli
14h30 : CRB Dar El-Beïda / O Batna
16h00 : IR Bordj Bou-Arréridj / NAHD
17h30 : GSP/AB Skikda
Vendredi 22 mai :
14h30: AB Skikda / NAHD
16h00: NB Staoueli / CRB Dar El-Beida
17h30: O Batna / IR Bordj Bou-Arréridj
19h00: GSP / US Sétif
Samedi 23 mai :
13h00: US Sétif /AB Skikda
14h30:IRBordj Bou-Arréridj/NB Staoueli
16h00: NAHD/O Batna
17h30: GSP / CRB Dar El-Beïda.

17 mai 2015

REUNION : BCsp 1 - bcd : 84-97 AP

Hier au gymnase Saint-Paul IV. 200 spectateurs environ. Arbitres : MM. M'Pota et Rouget. Mi-temps : 44-44. Quarts-temps : 19-26, 25-18, 12-19, 21-14, 7-20 (prolongation). Sortis pour 5 fautes : Vérove (36') au BCD, Chalopin (40'), Parmentier (40+3'), Irigaray (40+3), Maleyran (40+5).

BC SAINT-PAUL 1 : Maleyran (21 pts), Parmentier (12), Irigaray (12), V. Manicon (9), Chalopin (10) puis Gregorieff (4), Salaün (9), Bessière (-), Griebel (2), O. Manicon (4). Entr. : Guillaume Dhaussy.
BC DIONYSIEN : Biscou (15 pts), Bounin (2), Lembé-Ndongué (22), Vérove (24), Babet (24) puis Lebian (7), Saïbo (2). Entr. : Mathieu Lau Wen Taï.

ALGERIE : quart de finale de coupe d’Algérie (messieurs), CRB Dar El-Beïda - US Sétif : 88/82 : Beau duel mais…


D.R
Les Beïdaouis ont réussi, vendredi à la salle Tazrout de Tizi Ouzou, à arracher le ticket qualificatif au dernier carré de Dame Coupe
aux dépends de l’US Sétif, dans un duel intense.

Cette rencontre programmée à Tizi Ouzou constituait une finale avant la lettre entre deux grosses cylindrées de la super division toujours en course pour le titre de champion d’Algérie. La fédération a programmé ce match à Tizi-Ouzou dans une salle neutre, mais le choix de deux arbitres a étonné plus d’un, alors qu’il fallait ajouter un troisième comme le stipule le nouveau règlement FIBA. Certes, le basket-ball enregistre un déficit en matière d’arbitres, mais la présence d’un trio est indispensable dans ce type de rencontre et tous les présents étaient pratiquement certains que la partie allait être difficile à gérer pour le duo Kheireddine Yous/Hamid Kaddour pourtant expérimentés.

Dar El-Beïda donne le ton
La partie débute le plus normalement du monde avec des prouesses de chaque côté, mais à partir de la 3e minute de jeu, les Beïdaouis plus rapide dans l’application du schéma tactique mis en place par le coach Yacine Aït Kaci. Mimouni et l’international Zemboudji plante à ce moment deux shoots à trois points. L’arbitrage commence à être contesté par le banc sétifien. Le directeur technique Djeroudi reçoit sa première faute technique par l’arbitre Kaddour qui averti également le coach Merouane Brahami. Déstabilisés, les Sétifiens perdent leur basket et les Beïdaouis en profitent pour inscrire d’autres précieux points et vers la fin du premier quart Samir Mekdad dernière recrue sétifienne nous gratifie d’un basket-ball de haut niveau, dont lui seul a le secret. Le CRBDB parvient, tout de même, à remporter le premier quart 27/24.  Le second quart allait balancer en faveur des Sétifiens. Berbagui, Mekdad et Mutomb sont les trois pièces maîtresses de l’USS à ce moment. Les Beïdaouis sont marqués à l’individuel ce qui freine leur élan positif. Sétif réduit l’écart à un point 28/27 à 7’35’’ de la pause et passe devant.

La partie s’arrête 30 minutes
A 4’15’’ de la fin du second quart temps, Djeroudi est à nouveau averti. Il reçoit sa deuxième faute technique. Dans ce cas de figure et comme le prévoit le règlement, c’est le manager qui paye les pots cassés. Merouane Brahami est prié de rejoindre les tribunes. L’expulsion est justifiée par le fait que le manager n’a pas la maîtrise de son banc. Brahami  refuse de sortir, s’en suivi d’interminables palabres et ceci pendant plus de 25 minutes. Le coach du CRBD Beïda en rajoute une couche, il se plaint de la durée de l’arrêt de jeu qui pourrait causer des blessures à ses joueurs. Après un arrêt d’une trentaine de minutes, Brahami rejoint les tribunes et le jeu reprend tant bien que mal. Les quatre minutes restantes avant la pause seront marquées par une lutte acharnée. Et c’est Belhadi qui permet aux Beïdaouis de repasser devant à la pause 39/40. Le troisième quart temps était le meilleur en matière de spectacle. Le chevronné Djillali Farouk meilleur marqueur passe par un moment de grâce. En l’espace de deux minutes, il plante quatre shoots à trois points et permet à son équipe de prendre un écart de 16 points. Le déclic sétifien viendra  du duo Mekdad/ Meftah auteurs de deux shoots à trois points réussis. La partie s’emballe et l’on assiste alors à du très beau jeu. A la fin du 3e quart, les camarades du lutin Slimi sont déjà à 74/59. Et ce n’est pas ce score qui va décourager les Sétifiens amoindris par l’absence de leur manager. L’écart est vite remonté à cinq points. Les Beïdaouis gèrent intelligemment le dernier quart pour s’imposer 88/82.
Impressions
Merouane Brahami, entraîneur de l’USS : «Mon équipe a tout fait aujourd’hui, notamment,en fin de partie pour rattraper le retard. Cela n’a pas suffit mais la tache noire aujourd’hui c’est l’arbitrage qui s’est acharné contre nous. Un match qui devait être arbitré par un trio, mais bon ! On a demandé à la fédération de changer cette paire d’arbitres qui nous a fait perdre au tournoi play off, personne ne nous a répondu.»

Yacine Aït Kaci, entraîneur du CRBDB : «Bravo à mes joueurs d’avoir réussi à franchir le cap des quarts de finales. Un match difficile face à une équipe d’égale valeur. La richesse de notre banc a finalement fait la différence.»
Mokhtar Habib

14 mai 2015

ALGERIE : Coupe d’Algérie (seniors messieurs) : US Sétif - CRB Dar El-Beïda : une affiche indécise

Les quarts de finale de dame coupe prévus ce week-end seront, incontestablement, dominés par le big match qu’abritera la salle Tazrout de Tizi-Ouzou entre Sétifiens et Beïdaouis. Une affiche où nul ne pourrait avancer un quelconque pronostic vu le niveau égal des deux formations et si l’on se fie à leur parcours en championnat cette saison, on s’aperçoit que leur rendement a été pratiquement le même. Sétif a dominé le championnat pendant toute une saison, alors que le CRBD Beïda s’est réveillé au bon moment en fin de saison pour occuper la 2e place des play-offs afin de jouer le titre. Les quarts de finale seront marqués également par la qualification directe du tenant du trophée le GS Pétroliers qui devait faire son entrée ce week-end. Son adversaire le CSMBB Ouargla ayant déclaré forfait.

Programme des rencontres
Demain à 16h30 :
Tizi Ouzou : US Sétif - CRB Dar El-Beïda
Samedi 16 mai à 15h30 :
Mascara : COBB Oran - OMS Miliana.
Msila : AB Skikda  - O Batna

11 mai 2015

TUNISIE : INCIDENTS DU MATCH CA-ESR

Une fin honteuse!

Ça restera un point noir pour les deux équipes et pour des joueurs internationaux qui se retrouveront en sélection.

On a frôlé le pire au match retour de la finale du super play-off. Les actes de violence, qui ont émaillé la fin du match, ne peuvent passer inaperçus. C’était un triste spectacle, un fair play bafoué au vu de tout le monde. On a décidé de commenter cette fin de match honteuse pour deux raisons. D’abord, le droit à l’information (ça restera toujours dans les mémoires) et puis pour tirer la sonnette d’alarme sur la violence qui gagne nos terrains et nos parquets.
On vous récapitule les faits. On joue la fin du match CA-ESR (il restait 14’’), Mourad El Mabrouk commet une faute sur A. Abouda. Ce dernier s’emporte et réagit, El Mabrouk n’en fait pas moins et rentre dans cette provocation (on rappelle que ce sont des joueurs internationaux). Ce «clash» excite tout le monde. Les joueurs des deux camps nous livrent une exécrable scène de violence. On a vu Farouk Bousalem dans un «combat de boxe» avec Dhifallah, qui enlève son maillot et perd les pédales.
Naïm Dhifallah, que l’on connaît discipliné, a complètement disjoncté. Etat hystérique malgré les tentatives au staff clubiste.
Ce fut une bataille rangée où pratiquement tous les joueurs des deux camps ont participé. Il a fallu l’intervention des dirigeants, de la police (un grand chapeau pour leur savoir-gérer sur un match tendu !), et beaucoup de temps pour calmer les ardeurs et reprendre le jeu (l’ESR a quitté le parquet).

Appliquer les règlements
Abada, El Mabrouk, Ezzahi, Bouallègue, Dhifallah, Bousalem, et les autres ont été coupables de violence. Tout le monde a vu ça. Il y avait le commissaire du match, le représentant de la Ftbb et, bien sûr, le trio arbitral emmené par Heykel Ksontini (encore décisif et efficace sur un match à enjeu), la télé et les médias qui ont vu ces scènes de la honte. Maintenant, va-t-on avoir le courage, du côté de la Ftbb, pour appliquer la loi et sanctionner ces joueurs ? C’est une obligation morale plus qu’autre chose.
Ce sont aussi des joueurs internationaux en grande partie, ils vont se revoir en sélection dans quelque temps. Avec quel état d’esprit vont-ils se rencontrer? Comment vont-ils communiquer? Qu’on ne nous dise pas que le championnat d’Afrique approche et qu’on a besoin de calmer les ardeurs et de protéger nos internationaux. Franchement, ce qu’ils ont fait est indigne. On n’a pas besoin de ces basketteurs violents qui jouent les stars. On n’oubliera jamais ce qui s’est passé. Ça a gâché toute une saison et une fête qui aurait pu mieux se terminer. On attend la suite des faits!

ALGERIE : Championnat d’Algérie de Basketball (seniors dames) : Les Pétrolières décrochent un 3e titre consécutif


D.R

Les basketteuses du GS Pétroliers ont décroché, pour la troisième année consécutive, le titre de champion d’Algérie, après leur victoire  face à l’OC Alger (78-49), lors de la dernière journée des play-off disputée samedi à la salle d’Hydra (Alger). Grâce à ce succès, les Pétrolières qui ajoutent un 8e titre national  à leur palmarès, représenteront l’Algérie lors du prochain championnat d’Afrique des clubs champions. Après un début de match disputé et marqué par un jeu haché avec 15 fautes commises, les joueuses du GSP ont réussi à prendre un léger avantage à la fin du premier quart-temps (17-13). Dans le deuxième quart-temps, les Pétrolières ont pu appuyer sur leur secteur intérieur, avec notamment la pivot congolaise Marie Mfutila (29 points, 18 rebonds) pour prendre douze points d’avance (34-22). Au retour des vestiaires, les joueuses du coach Yacine Bellal ont continué  à s’appuyer sur les joueuses intérieures avec une nette domination au rebond, 45 prises, dont 14 offensives, mais les Olympiennes ont réussi une belle fin  de quart-temps infligeant un (12-0) au GSP pour revenir à 8 points (47-39),  après avoir compté plus de 20 points de retard. Dans le dernier quart-temps, les joueuses du GSP ont repris leur avance au score avec un «run» offensif (11-0) qui a mis KO les Olympiennes. Les Pétrolières concluent le match avec une large victoire (78-49) et décrochent un troisième titre consécutif. L’entraîneur du GS Pétroliers Yacine Bellal s’est montré soulagé après la consécration de ses joueuses estimant que ce titre est amplement mérité. «Nous avons dominé le championnat de bout en bout. Je pense que cette consécration est méritée. Je tiens à remercier mes joueuses pour les efforts fournis tout au long de la saison maintenant il reste la coupe pour décrocher  le doublé qui nous a échappé la saison dernière», a déclaré Bellal à l’APS. De son côté, l’entraîneur de l’OC Alger, Djamel Khelifa, a estimé que ses joueuses ont raté leur match aujourd’hui et que son équipe a été victime  de l’arbitrage. «Nous avons raté l’occasion de décrocher le titre cette saison, il nous  reste encore la coupe pour essayer de sauver les meubles. Pour le match d’aujourd’hui, la pression nous a été fatale. Nous nous sommes précipités en attaque et en commettant beaucoup de fautes en défense», a déclaré Khelifa.
Le GSP obtient, à cette occasion, son 8e titre dont le 3e consécutif après ceux de 1998 et 1999 avec (ex-MC Alger), et 2009, 2010, 2011, 2013, 2014 et  2015, sous sa nouvelle appellation (GSP).   

10 mai 2015

REUNION : Vite expédié

FÉMININE : Tampon BB - Vautour de Labattoir : 66-23
Les Tamponnaises ont connu un début de soirée des plus tranquilles. Elles ont un bon mois pour bien préparer les finalités de N3 qui se tiendront à Tours. Malheureusement, elles n’ont pas pu se servir de la promenade d’hier pour s’étalonner. "Le résultat parle de lui-même, mais il est certain que ce match ne restera pas dans les annales", souriait l’excellente Laure Dauvin qui a surclassé tout le monde hier.
Les Réunionnaises partaient un peu à la découverte. Elles ont rapidement été rassurées. D’une sur leur forme du moment, perfectible. De deux sur l’étoffe de l’adversaire. Les Mahoraises n’étaient pas de taille. Leur vivacité n’a jamais pu contrer la technicité des locales nettement mieux organisées, et tellement au-dessus à tous les niveaux. Il n’y a jamais eu de danger.
1,7 point à la minute
Et pour cause, après deux ou trois passes saucissonnées, quelques marchers et une palanquée d’air ball, la partie ne s’annonçait pas captivante. Pour une finale de zone, c’était une rencontre de seconde zone. Une clameur a tout de même réveillé un public rapidement tombé en somnolence. Après 5’20’’, Zaharia Ali tentait de nouveau sa chance. Cette fois-ci, elle trouvait l’anneau. Un petit miracle (12-2), il était temps.
Pour faire la bauge, les Tamponnaises se mettaient, elles aussi, à bafouiller leur basket. Bonjour l’ambiance ! Un premier quart-temps à 14-3, ça donnait le ton. 1,7 point à la minute, c’était du grand art. Alors que Laure Dauvin connaissait, un très court laps de temps, un très inhabituel taux d’échec à longue distance, les Mahoraises se refaisaient tout doucement la cerise. Pas de quoi s’affoler, encore moins de crier au loup. Sous l’anneau, Anne Lebian s’amusait des petites visiteuses alors que Naomie Bijoux testait tranquillement son shoot à trois points. 13-6 pour le deuxième quart, la moyenne grimpait sensiblement, de deux dixièmes. C’était déjà ça de pris.
La démonstration virait à la correction quand l’excellente Laure Dauvin exécutait son récital dans tous les compartiments du jeu ou presque. Sarah Voulama ajoutait son petit grain de sel à l’extérieur. 24-7, le troisième quart-temps explosait les compteurs. Les Tamponnaises en remettaient une petite couche, histoire de soigner les finitions. Il était grandement temps de mettre fin au calvaire des Mahoraises qui finissaient par s’ennuyer.
Stéphane Catherine

REUNION : TAMPON BB - VAUTOUR de L’ABATTOIR 66-23

Au gymnase de Casabona, Saint-Pierre. 200 spectateurs environ. Mi-temps : 27-9 (14-3, 13-6, 24-7, 15-7). Arbitres : MM. Lauret, Hoarau, Abdallah.
Tampon BB : Doro 8, Gonneau 5, Voulama 10, Lickel, Mondon 2, Dauvin 19, Boyer 2, Lebian 14, Bijoux 6, Fari. Entr. : Romuald Tami-Tabeth.
Vautour de Labattoir : Saïd Moina, Abdou 4, Mda Homa 10, Pascal, Ali 1, Djoumoi, Mohamed Picot, Houdi, Hariti 7, Ibrahim. Entr. : D. Aboudou

REUNION : Saint-Pierre BB - Vautour de l’abattoir 85-86

Hier à Casabona. 650 spectateurs environ. Arbitres : MM. Hamzaoui, Mohamed et Rouget. Mi-temps : 41-47. Quarts-temps : 21-23, 20-24, 32-15, 12-24. Sortis pour 5 fautes : Souffou (36'), Payet (39').
Saint-Pierre BB : Quéré (8 pts), Loyalle (22), Payet (12), Parata (13), Y. Doro (-) puis Aragaot (4), Alao (18), Dubard (4), Panchbaya (-), Souffou (4). Entr. : Daniel Doro assisté de R. Joany et J. Fribourg.
Vautour de Labattoir : Soubra (2 pts), Aboubacar (-), Toihiri (8), Salim Ahmed (33), Imrane Attoumani (41) puis Soilihi Soilihih (-), Youssouf (-), Zoubart (2). Entr. : Luc-Bruno Pascal.