18 juillet 2015

GAMBIA : Mimi Mungedi première gabonaise en WNBA

a native de Libreville vient d’être sélectionnée, par l’équipe pro des Tulsa Shock, en ligue féminine professionnelle de basket-ball aux États-Unis (WNBA). Première gabonaise à jouer à ce niveau, elle figure en 25e position sur les 36 joueuses qui ont proposé leurs candidatures pour cette saison.
Mimi Mungedi. © nevadawolfpack.com
Mimi Mungedi. © nevadawolfpack.com

Le rêve est devenu réalité pour Mimi Mungedi qui pour avoir travaillé dur afin de donner forme à son rêve, vient de se voir enrôler par la ligue féminine professionnelle de basket-ball aux États-Unis. Arrivée au Nevada en 2011, la joueuse de Wolfpack, un club de division inférieure, a toujours désiré faire une carrière professionnelle en WNBA. Une ambition qui prend forme à l’issue du troisième tour de détection annuelle, organisée le 16 avril 2015 à Muhegan Sun Arena d’Uncasville. «Il a toujours été dans mon esprit de jouer dans la WNBA. Dieu m’a donné ce potentiel. Il me l’a donné et personne d’autre. Je peux le faire. Je le sais. Mais, je sais aussi que ça va être beaucoup de travail de ma part», a-t-elle déclaré au journal Reno Gazette.
© nevadawolfpack.com
© nevadawolfpack.com
Consciente de l’enjeu et du challenge qui s’ouvrent à elle au sein de l’équipe de Tulsa Shock, actuellement 6e au classement de la WNBA dominée par San Antonio Silver Stars, Mimi Mungendi dit être prête à travailler d’arrache-pied pour se faire une place dans le groupe. «Je sais que le niveau suivant n’est pas une plaisanterie. Je dois travailler beaucoup plus. Vous ne pouvez pas comparer le niveau du collège, à celui de l’université. Il est difficile», a-t-elle reconnu.
Mimi Mungendi, possède un palmarès déjà bien garni, sa carrière universitaire ayant duré 4 ans, de 2011 à 2015. Pour la saison en cours, elle a enregistré en terme de statistique 13.1 points, 9.5 et 2.5 contres par match. Désignée à deux reprises meilleure défenseur de l’année de sa division, elle possède le record de contres en une saison de l’université de Nevada avec un total de 74. Avec 55.4% de réussite au shoot.
À travers cette prouesse, le Gabon figure désormais dans la check-list des nations ayant un compatriote évoluant en ligue féminine professionnelle de basket-ball aux USA. Une occasion pour la Fédération gabonaise de basket-ball de mettre le grappin sur la jeune Mimi Mungedi pour renforcer la sélection nationale doublement qualifiée pour les prochains Jeux africains et la Coupe d’Afrique.

13 juillet 2015

ALGERIE : AfroBasket- dames 2015 , Soumeya Regani : « j’espère qu’on fera mieux qu’en 2013 »


D.R
La basketteuse algérienne Soumeya Regani est impatiente de prendre part à son premier AfroBasket dames du 24 septembre au 3 octobre à Yaoundé au Cameroun, avec l'objectif d'améliorer le classement de son équipe qui a terminé 11e lors de la dernière édition.  "Je suis impatiente de participer à une telle compétition. Et j’espère que nous ferions mieux qu’en 2013 et surtout procurer du plaisir à nos fans", a révèle la joueuse de 27 ans sur le site FIBA.com.
Regani a joué pour la première fois avec l’équipe nationale d'Algérie lors des éliminatoires de la zone 1 pour l’AfroBasket dames 2013 et en garde aujourd’hui encore de bons souvenirs. "Il y avait une ambiance extraordinaire dans le groupe", se remémore-t-elle. Mais Regani qui avait participé aux éliminatoires n’a pas été du voyage pour Maputo avec l’Algérie qui faisait son retour sur la scène internationale après dix ans d’absence.
Les Algériennes avaient terminé à la 11ème place du classement général de cette compétition. Rappelée en équipe nationale par l'entraîneur actuel Azzedine Labouize, l’intérieur de 1.92 m a joué un rôle déterminant et a grandement contribué à la qualification de l'Algérie à l'AfroBasket dames 2015 en remportant leurs deux matchs lors des éliminatoires de la zone I face au Maroc au début du mois de mai.
Regani, qui devrait honorer sa première participation au tournoi de cet été, vise plus haut que ce que son pays a réalisé il y a deux ans. "Nous allons prendre les matchs, les uns après les autres et j’espère que cette compétition nous permettra de gagner encore en
expérience" conclut-elle.
Toutefois, ce ne sera pas une tâche facile pour l’Algérie qui évoluera dans le groupe B en compagnie de l’Angola, champion en titre, du Sénégal, de la Guinée, du Nigeria et de l’équipe qui bénéficiera d’une wild card. L’AfroBasket dames 2015 aura lieu du 24 Septembre au 3 octobre à Yaoundé au Cameroun et sera qualificative pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro.
Le vainqueur de la compétition sera qualifié directement tandis que le deuxième et le troisième auront une
seconde chance en disputant le tournoi de qualification olympique Féminin de la FIBA qui regroupera 12 équipes.

05 juillet 2015

MADAGASCAR : AFROBASKET U-18 FÉMININ – Dernier test avant l’Afrique

L’équipe nationale sera présentée au public au parking du Palais des sports de Mahamasiana, ce jour, durant la finale de l’Afrobasket Tour.
04.07.2015 | 10:52 Actualités, Sport0
L’équipe nationale disputera son dernier match-test ce dimanche, avant d’affronter les Africaines du 11 au 19 juillet.
Cinq jours avant le fameux coup d’envoi de l’Afro­basket U-16 féminin au Palais des sports de Mahamasina, la sélection nationale jouera, ce dimanche, sa dernière rencontre amicale. Le staff technique ignore encore l’adversaire, mais ce qui est sûr, c’est que l’équipe trouvera un adversaire coriace.
Les filles de Hassan David Hachim dit Bebe, actuellement au nombre de quatorze, devront ainsi cravacher pour connaître les douze capables d’atteindre l’objectif fixé. Le match de demain sera donc l’occasion pour l’équipe nationale d’aligner une formation proche des douze de départ retenues à disputer ce rendez-vous continental.
« Ce sera une belle et dernière occasion de voir les douze joueuses qui pourront défendre les couleurs nationales aux sommets africains. Le staff technique va beaucoup travailler », souligne l’entraîneur adjoint Maminirina Razafindrakoto dit Kims. Face à un adversaire de taille, comme il l’a annoncé, la sélection jugera cette dernière sortie la plus importante. « C’est avec cette rencontre que nous allons essayer de rectifier le tir», poursuit Kims.
Mercredi, le staff technique a déjà enlevé quatre joueuses de la liste des dix-huit présélectionnées. Il s’agit de Laura Henintsoa Andriana­risoalava, la plus grande des joueuses (1,94m), Larissa Mirindra Antsalalaina, Lai-Waindi Ravoniarisoa et Misandrahakaja Rakotonan­drasana. La première a quitté le groupe à cause de son indisponibilité, alors que les trois autres doivent partir suivant le résultat de l’évaluation effectuée.
Pour les deux expatriées,  au poste de meneuse et ailière, Sariaka Totofidy, évoluant au Stade Lorrain Université Club de France, se distingue dès son arrivée au pays. Laurène Ravison Ralainarivo évoluant quant à elle au club de Marne-La-Vallée, doit encore faire ses preuves ce dimanche pour espérer rester dans la liste définitive. « Rien n’est encore définitif pour l’instant. C’est encore l’heure de travailler et de donner le maximum», conclut Kims. Ce jour, l’équi­pe qui peine à trouver un terrain pour s’entraîner, se donne rendez-vous à Mahamasina.

26 juin 2015

MADAGASCAR : Jeux des îles de l’océan indien – Six expatriés en renfort

Pour leur dernier regroupement en vue des Jeux des îles, les joueurs locaux attendent les expatriés pour la collectivité. Leur objectif : faire un beau doublé en terre réunionnaise.
Les sélections nationales hommes et dames de basketball sont entrées, ce week-end, dans la ligne droite de leur préparation pour les neuvièmes Jeux des îles de l’océan Indien à La Réunion, avec la dernière phase du regroupement.
La Fédération malgache de basketball (FMBB) a ainsi annoncé avoir convié six expatriés à cette dernière phase de regroupement. Il s’agit chez les dames d’Ange Rasoambolanoro qui, après avoir brillé en 2011 aux Seychelles où la sélection nationale a ramené une médaille d’or, est encore là pour rééditer l’exploit. Carole Mangalaza qui joue à La Réunion et la jeune Samantha Rakotondrainibe, 18 ans, évoluant en France, endossent pour la première fois le maillot de l’équipe nationale.
Chez les hommes, comme lors des derniers Jeux, le staff technique veut encore le service de Charles Rabekoto dit Dagué, et Njaka Herizo Andrianiainasoa dit Zouzou, les deux évoluant à Mayotte et aux Seychelles. Après la belle expérience à domicile du jeune Yann Rakotomalala durant les championnats d’Afrique ou Afrobasket men U-18 en 2014, Madagascar ne peut se rendre à La Réunion sans lui.
Jouables
Avec ces expatriés qui ont du potentiel, la Grande île peut rêver d’un beau doublé en terre réunionnaise, l’objectif à atteindre. « En fait, ce sont des joueuses et joueurs qui ont déjà prouvé leur qualité aux Seychelles et aux championnats d’Afrique. Autant dire qu’ils pourront encore nous ramener sur le toit de l’océan Indien », confie le directeur technique national, Pascal Rasoloson. Carole Mangalaza, présente durant le premier regroupement, s’est bien comportée.
En ce qui concerne l’Américain Charles Ramsdell, naturalisé malgache en 2011 et ayant déjà été en lice aux Seychelles en 2011, il est blessé et ne pourra pas venir. D’ailleurs le nouveau règlement adopté lors de la dernière réunion du Conseil international des Jeux (CIJ) l’interdit de jouer à La Réunion, cette année.
Cette fois, l’objectif est de faire mieux qu’aux Seychelles, soit faire mieux que la médaille d’or remportée chez les dames. Du côté des hommes, faire mieux que la médaille d’argent récoltée au pays en 2007. Aux Seychelles, la Grande île avait décidé de ne plus se présenter aux quarts de finale sans Charles Ramsdell. Se trouvant dans les poules abordables avec Mayotte et Maurice pour les dames et Seychelles, Mayotte et Comores pour les hommes, les matches sont jouables.

11 juin 2015

ALGERIE : El MOUDJAHID.COM : Quotidien national d'information Recherchez sur Elmoudjahid.dz Mise à jour jeudi 11 juin 2015 Langues : Accueil Vidéos Photos Nation Multimédia Economie Reportages Monde Culture Islam Régions Sports Autres Catégories Vous êtes ici : Accueil > Sports > Détail jeudi 11 juin 2015 11:38:43 Coupe d’Algérie seniors messieurs (finales) : Qualifications logiques du GS Pétroliers et du CRB Dar-El-Beïda


D.R
Vainqueurs respectivement de l’AB Skikda et du COBB Oran, le GSP et le CRBD Beïda se retrouveront samedi prochain à la salle Harcha pour animer la finale de dame coupe saison 2014/2015. Il était difficile aux Oranais et aux Skikdis de créer la surprise face à deux habitués de l’épreuve populaire le GS Pétroliers (tenant du trophée) et le CRBD Beïda (plusieurs fois finalistes). Le COBB Oran qui est sur un nuage depuis son accession au palier supérieur était sur une bonne dynamique de résultats positifs. Un atout, certes, important mais qui s’est avéré insuffisant pour titiller le grand GSP de Faid Billal, lui aussi en forme ascendante puisqu’il venait tout juste de décrocher le titre de champion devant l’US Sétif révélation de la saison. Les camarades de Mounir Benzegala ont tenu en respect l’adversaire Oranais, gagnant par un score fleuve de 89 points à 45 empochant ainsi son billet pour la finale qui se déroulera samedi prochain à Harcha. La tache du CRB Dar El Beïda a été, en revanche, difficile pour venir à bout d’un solide pensionnaire de la super division A, l’AB Skikda en l’occurrence. L’écart de onze points de différence (70/81) en faveurs des Beidaouis reflète parfaitement la physionomie du duel. Ainsi, on aura un plateau de rêve pour la finale, le GSP qui sera opposé au CRBDB deux clubs qui se connaissent parfaitement bien et qui se sont déjà rencontré à ce palier de la compétition, mais le dernier mot est toujours revenu aux Pétroliers.
 Mokhtar Habib