29 mars 2015

TUNISIE : Tirage au sort de l’Afrobasket 2015



Drôle d’accréditation !

  Le comité d’organisation de l’Afrobasket 2015, qui aura lieu en Tunisie du 19 au 30 août, annonce la couleur aux médias tunisiens. Il vient d’informer les journalistes sportifs intéressés par le tirage au sort de l’édition finale (fixé pour le 4 avril prochain) qu’ils doivent remplir un formulaire d’accréditation pour pouvoir assister à ce tirage au sort. Imaginez donc un journaliste tunisien qui ne peut assister à un événement qui a lieu dans son pays que sur présentation de sa carte professionnelle. On aura compris cette procédure d’accréditation pour la phase finale, mais une accréditation pour un tirage au sort où, au contraire, on aura envie d’attirer le plus grand nombre de médias locaux d’abord, c’est un non-sens. De plus, le comité d’organisation adopte une approche spéciale à l’égard des médias tunisiens.
On ne demande pas un traitement de faveur par rapport aux collègues africains, mais on sait tous que dans ce genre de compétition, le comité d’organisation a toujours une marge de manœuvre vis-à-vis de l’institution continentale. Ce n’est pas le cas pour ce comité d’organisation qui rate complètement le chapitre communication et développement de l’image de l’évènement. Tout ça, sous le regard impuissant de la FTBB et du bureau fédéral qui a tout délégué à une seule personne. Accréditation pour assister à un tirage au sort pour une population limitée de médias et de journalistes spécialistes de basket, on aura tout vu.
Quoi encore?
Auteur : R.E.H

REUNION : Une bonne prise de contact


Jean-Luc Monschau et François Gomez ont découvert hier les effectifs qu'ils dirigeront pour conquérir l'or aux Jeux des Îles, respectivement chez les hommes et les filles. Une rencontre constructive.
basket-ball : monschau et gomez découvrent la sélection
"Je ne vais pas révolutionner ce que vous avez appris en club. Mon rôle est de vous mettre en situation d'être évlauer." La voix fluette de Jean-Luc Monschau quand il discute se fait résonnante et plus ferme quand il dirige un entraînement. Claire, aussi. Comme le sont ses consignes lors de sa prise de contact avec la sélection des hommes, qu'il découvre ce week-end, qu'il sera chargé début août de mener à l'or aux Jeux des Îles. La même mission qui a été assignée à François Gomez, plus directif avec les filles. Voire dur avec certaines joueuses comme la jeune et talentueuse tamponnaise Aurélie Bevao, qui a droit à un traitement de "faveur" . L'exigence envers les meilleur(e)s, sûrement. Celle que les dirigeants du basket local voulaient voir appliquée, justifiant l'appel à des sélectionneurs extérieurs, une première dans l'histoire des Jeux des Îles pour les Réunionnais.
Forcément, le décalage se fait sentir entre ces coaches au bagage qui pèse dans le monde professionnel - deux titres de champion de France pour Monschau et un pour Gomez - et des joueurs amateurs. On voit bien quelques incompréhensions face aux mouvements proposés. Quelques sourires en coin interrogatifs. Mais le sérieux est là devant des situations non pas inédites, mais mises en musique différement. Ces exercices, ils et elles les ont fait "des milliers de fois, comme le remarque Stan Irigaray. Mais là, il y a une exigence et une énergie différentes. Il insiste sur des petits détails, dit des choses simples mais pertinentes."
Opération séduction réussie
L'homme aux quatre Jeux des Îles, membre de la commission du même nom à la Ligue est conquis. Après deux regroupements faits avec des bouts de ficelle depuis le début de l'année, il sent qu'avec les deux entraînements d'hier, à la Possession le matin et au Port l'après-midi, "on repart de zéro. Tout n'est pas résolu, mais il était indispensable qu'ils (les sélectioneurs) viennent pour que l'on passe à autre chose." Que l'on range cette polémique liée à leur nomination au rayon archives. Cette visite courte, qui se finira aujourd'hui avec un dernier entraînement au Tampon, mais intense, a permis de vérifier que Monschau et Gomez partagent la même envie que les joueurs et joueuses : gagner les Jeux à domicile. Et plus largement apporter au basket de l'île, qui manque cruellement de résultat chez les hommes depuis le début de la décennie. "On sait que c'est du "lourd" niveau coach, relève Laurent Parata, qui était des deux dernières campagnes. Ce qu'il dit, ça percute. C'est plus théorique, c'est un basket plus intellectuel. Mais on sent que c'est ça va apporter un plus au basket local. Qu'il est là pour ça et pour gagner." Les joueurs aussi, dont le nombre de préselectionnés devrait être réduit à l'issue de ce regroupement.
Ils ne retrouveront leurs sélectionneurs début juillet, pour la préparation avec les Kréopos. D'ici là, les entraîneurs auront eu le temps d'analyser cette prise de contact réussie pour la bonifier. D'autres regroupements pourraient suivre, sans eux, pour maintenir en forme les prétendants aux Jeux, qui au plus tard finiront leur saison mi-mai. Pour entretenir, aussi, cette nouvelle dynamique créée par cette visite en forme d'opération séduction réussie.
Hervé Brelay
PUBLICITÉ
mon clicanoo

Déja inscrit ? Vous pouvez réagir en direct à l'actualité !


Se connecter

80 caractères maximum
80 caractères maximum

REUNION : "Déjà pas mal d'indications"


SÉLECTION FÉMININE : françois gomez
Avant de filer voir une minime qui lui a tapé dans l'œil, François Gomez a livré ses impressions sur cette première journée d'entraînement. Instructive, qu'il va pouvoir continuer à analyser dans l'avion dès aujourd'hui, alors qu'il reprendra l'entraînement dès demain avec son club de La Tronche-Meylan (N1F) et retrouvera la Réunion seulement en juillet, pour la préparation des Jeux.
Comment s'est passée cette première journée d'entraînement ?
La première difficulté, on le savait, c'était l'effort physique. Des gens qui s'entraînent deux fois par semaine, quand on leur demande de le faire deux fois dans une journée, c'est compliqué physiquement. Ça l'est aussi intellectuellement. En terme d'écoute, on était en dessous de ce que j'attendais.
Quelles sont vos premières impressions ?
C'est un groupe très hétérogène, donc c'est compliqué de travailler. Quand il sera resserré, que l'on aura précisé le rôle de chacune, ce ne sera pas inintéressant. Mais une journée comme ça donne déjà pas mal d'indications.
Quel était le but de ce premier contact ?
On doit sortir 15 à 18 noms pour juillet. Il y a donc 2 ou 3 éléments qui ne seront pas présent lors de la préparation.
Vous nous aviez parlez d'adaptation (voir JIR de jeudi). Comment vous avez adapté vos exercices que les joueuses n'ont pas l'habitude de faire ?
Quand on fait la séance, on pense que l'on va passer à autre chose, mais ça prend du temps de mettre en place les contenus. C'est la difficulté avec ce groupe. Il y a une situation d'entraînement nouvelle, mais aussi des attentes nouvelles. Ça nécessite un gros effort physique et intellectuel. Je comprend que ce soit compliqué pour elles.
Vous avez pu prendre la mesure de l'importance des Jeux ?
On a évoqué ça après le repas. J'ai vu des filles motivées. C'est leurs Jeux Olympiques. Il faut oser la comparaison. Il y a une vraie volonté de gagner. Chacune est prête à faire les efforts.
Comment va se poursuivre votre travail en rentrant ?
Je vais réfléchir à la manière dont je vais les faire jouer, à l'opposition que l'on va avoir, ce que je sais à peu près, pour construire. Mais en un mois (de préparation en juillet), je ne vais transformer personne. Je vais essayer de mettre en valeur les points forts et masquer les points faibles. Les fondamentaux et la technique, ça prend du temps. Et on ne l'a pas.

28 mars 2015

TUNISIE : Quarts de finale de la coupe



L’ESR et l’USM sur leurs gardes

Le SN et l’ASH vont essayer de prendre leur revanche sur le championnat en recevant l’ESR et l’ASH.Le CA et la JSK seront moins sollicités.
En attendant le super play-off, nous suivrons avec grande attention les matches des quarts de finale qui nous promettent des duels bien disputés et où tout le monde va jouer ses chances à fond. Contrairement au championnat, les matches de coupe priment par un équilibre de forces spécial. et c’est ça le charme de la coupe, une épreuve où les grands et les outsiders se présentent avec chances équivalentes. Le plateau d’aujourd’hui nous offre deux explications au sommet : SN-ESR et ASH-USM. Deux matches où on ne doit pas poser un favori pour diverses raisons. D’abord, le SNabeulien, auteur d’une petite saison cette année, a montré à chaque fois qu’il joue un match au sommet et qu’il a le prestige et le potentiel technique pour s’exprimer sereinement. C’est la dernière chance de sauver la saison pour le SN qui aura l’avantage du terrain dans un classique qui l’oppose à l’ESR. Ce sera pratiquement la même chose pour l’ASH qui a fléchi dans les derniers mètres du play-off. Les équipiers de Gaddour, qui jouent eux aussi à domicile, vont affronter l’USM, leur adversaire direct qui leur a pris le 4e billet pour le super play-off. De son côté, l’ESR ira à Nabeul avec une équipe en pleine confiance et en pleine possession de ses moyens. Qui va arrêter cette ESR qui joue sur tous les fronts ? L’USM , avec un nouveau staff technique, cherchera à se remettre en confiance et à concrétiser ses moyens humains. Pour le CA, équipe qui essaye de dépasser sa crise de résultats, jouer contre la JSMenazeh lui procure un petit avantage, mais attention à l’équipe de Mounir Nefzi qui aura tout à gagner et qui ne fera pas profil bas. Quant à la JSK, elle est favorite devant le BBCKHelal qui a eu le mérite d’atteindre ce tour. Mais comme on vous a dit, les matches de coupe sont très spéciaux.

Le programme

Nabeul
16h00 - SNabeulien-ESRadès
Hammamet
16h00 - ASHammamet-USMonastir
Ariana :
16h00 - JSMenazeh-Cafricain
Kairouan (demain)
11h00 - JSKairouan-BBCKhelal

25 mars 2015

ILE MAURICE : PLAY-DOWNS: Les Vikings restent en Super League


Les Vikings (en blanc) n'iront pas rejoindre Hoop (en bleu) en D1

Les Vikings ont gagné le droit de rester en Super League de basket pour la saison prochaine en prenant le meilleur sur une équipe de Highlands Cadets combative à souhait, dimanche, dans la série de matches de play-down disputés au gymnase de Phœnix. Ils ont dominé l'équipe du centre sur le score de 65-56.
Si on devait accorder la palme de la combativité, elle irait, sans aucun doute à Highlands. Si au premier quart les Cadets prennent l'eau (9-23), ils se ressaisissent en deuxième période avec 16-9, mais ils restent malgré tout assez loin derrière les Vikings (33-25).
On aborde la deuxième partie de la rencontre et les Vikings avaient, semble-t-il, déjà pris une option. Et au retour de la pause, ils confirment leurs intentions en prenant le large (21-8), symbolisé par une avance de 21 points, soit 54-33.
Dans la dernière tranche, les Cadets réagiront, mais ce sursaut arrivera trop tard. En effet, ils réussiront le tour de force de marquer 23 points, insuffisants cependant pour aller empêcher les Vikings de rester en Super League. La rencontre s'est achevée sur le score de 65-56.
L'autre match de la journée mettait aux prises le Pamplemousses SC aux PAS Mates. Un match qui déterminerait le 10e de la D1 et qui a vu la victoire de Pamplemousses 70-49 aux dépens d'un adversaire trop timide.
Les protégés de Ludovic Victoire ont tout de suite fait parler la poudre, marquant 32 points en deux quarts temps (15-05, 17-9), avant de connaître un petit temps d'arrêt, sans conséquence sur le score de la rencontre.
Ils ont en effet marqué seulement 11 points, alors que leur adversaire en a profité pour lui passer 13 unités lors du troisième quart. Mais au dernier round, les deux équipes ont carburé au super.
49 points marqués, dont 27 par Pamplemousses, qui parachevait là sa saison, après avoir échoué en quarts de finale de la D1. La saison de basket-ball s'achève sur cette note, avec le premier sacre des Mahebourg Flippers en Super League et celle des Vuillemin Soldiers en D1.

22 mars 2015

TUNISIE : Equipe nationale-sélection des étrangers (93-91)



Intense...

 Match amical ouvert où Romdhane Selimène a arraché la victoire in extremis

Le match amical entre la sélection nationale, marquant sa reprise, et la sélection des étrangers du championnat a été intense et ouvert.
Il n’y avait pas d’enjeu, les débats étaient donc ouverts, mais pas tendus.
C’était sérieux de part et d’autre, avec une sélection tunisienne qui voulait reprendre de la plus belle des manières, et des joueurs étrangers super-motivés avec l’envie de montrer ce dont ils sont capables.
Privée de Davis et pratiquement de Mattews (qui n’a joué que quelques minutes), la sélection des étrangers, entraînée par Mounir Nefzi, a pris les choses en main pendant une grande partie du match. L’écart a atteint 12 points, mais le métier des internationaux tunisiens (privés de Salah Méjri et de Makram Ben Romdhane) a fini par prévaloir. Ça s’est joué sur des détails vers la fin, avec un panier précieux à trois points de Romdhane Selimène qui permet à la sélection de gagner sur le fil 93-91. Le staff technique national a fait tourner son effectif en donnant leur chance à de nouveaux internationaux, tels que Mehdi Sayeh et Abassi.
Vu l’engagement qui a caractérisé ce match, on peut dire que c’est un test sérieux qui a permis au cinq tunisien de reprendre comme il faut. On parle d’un second test sur demande du staff technique tunisien.

REUNION : Saint-Pierre défendra son titre

SAINT-PIERRE BB - TAMPON BB : 66-51 - Certes il y a eu match, intense au contact, mais ce n’était pas un grand spectacle."C’est souvent le cas lors de ce genre de match couperet", admet Marc Risacher, l’entraîneur tamponnais qui reconnaît les maladresses des siens. Stress, petites piques, le début de rencontre était haché, et coupé plutôt pas trop fin. "Ce n’était pas joli, mais l’essentiel est assuré", se contente Daniel Doro. "C’était même pourri, poursuit-il. Il y avait de nombreuses pertes de balles et de la crispation".
Il était même difficile de penser qu’il s’agissait d’une demi-finale de championnat tellement la grosse balle orange glissait entre les doigts d’acteurs fébriles et nerveux."ça c’est débloqué en deuxième période où nous avons pu retrouver un niveau de shoot correct", estime Doro qui ne veut pas se projeter, dès maintenant, sur la finale. "Saint-Pierre a fermé la raquette, nous avons manqué d’adresse", conclut Marc Risacher, qui tenait encore au score à la mi-temps, 24-21. Insuffisant pour barrer la route aux Saint-Pierrois vers une quatrième finale consécutive.

REUNION : BCD - BCSP 1 62-60

Hier au gymnase de Bellepierre. 150 spectateurs. Arbitres : MM. M'Pota et Lauret. Mi-temps : 34-32. Quarts-temps : 16-19, 18-13, 15-11, 13-17. Sortis pour 5 fautes : V. Manicon et Chalopin (34') au BCSP, Lembé-Ndongué (35') au BCD.
BC DIONYSIEN : Bounin (0 pts), Lembé-Ndongué (6), Biscou (12), Fontaine (2), Clain (3), Lebian (7), Vérove (18), Babet (14). Entr. : Mathieu Lau Wen Taï.
BC SAINT-PAUL 1 : Maleyran (23 pts), Parmentier (9), Gregorieff (0), Irigaray (4), Salaün (6), Bessière (2), V. Manicon (10), Vanwalscappel (0), Chalopin (0), O. Manicon (6). Entr. : Guillaume Dhaussy.

REUNION : 1F : finale TBB-CSP


Nadia Maleyran et les Portoises ont leur billet pour la finale, hier, face Florence Castaingts et les Aiglonnes. (Photo : Stephan Laï-Yu)

Alors qu'elles n'avaient pas combattu pour le titre depuis leur succès en 2010, les Portoises sont venues à bout hier des Aiglonnes 55-48. Avec un point d'écart à la mi-temps, elles ont appuyé sur l'accélérateur pour s'offrir une marge de dix points qu'elles ont su géré. Comme en finale du Trophée coupe de France, elles retrouveront la Tamponnaise pour se disputer le titre de championnes. Ces dernières n'ont pas tremblé face au BCD. S'il n'y avait que 7 points d'écart à la pause (37-28), il y en avait 33 au coup de sifflet final en faveur des quadruples championnes en titre, qui restent favorites pour conserver leur couronne.

21 mars 2015

REUNION : Demi-finales R1

hommes
Aller
Tamponnaise BB - Saint-Pierre BB  69-73
BC Saint-Paul 1 - BC Dionysien   69-65
Retour - ce soir à 20h30
BC Dionysien - BC Saint-Paul 1Bellepierre
Saint-Pierre BB - Tamponnaise BBCasabona

Dames
Aller
BC Dionysien - Tamponnaise BB   30-42
Aiglons - CS Portois   59-63 ap
Retour - aujourd'hui à 18h30
CS Portois - AiglonsCotur
Tamponnaise BB - BC Dionysien10e Km

MAROC : Le WAC largement favori face au Moghreb ribati

Le-WAC-largement-favori-face-au-Moghreb-ribati.jpgLe Wydad Casablanca (5e au classement) devra sans aucun problème passer l’obstacle du Moghreb ribati, relégué en deuxième division. Un succès qui va lui permettre de se qualifier pour les play-offs en raison du goal-average favorable au club casablancais. Amal Essaouira (4e) joue sa place dans les play-offs face au FUS Rabat. En cas de succès, elle passera devant Chabab El Ouatia, exempt cette journée.
Chabab Al Ouatia de Tan-Tan (Sud), au repos lors de cette journée, risque de ne pas disputer les play-offs, même s’il occupe la deuxième place avant cette ultime journée, à seulement un point d’Amal Essaouira et deux du WAC. En cas de victoire sur le FUS, Amal Essaouira passera devant Chabab Al Ouatia. En revanche, le succès du WAC face au Moghreb ribati lui conférerait le même nombre de points que Chabab Al Ouatia, mais les «Rouges» passeront devant grâce à leur meilleur goal-average. C’est dire que le club de Tan-Tan risque d’être privé des play-offs. Mercredi dernier, l’Association Salé a disposé du Raja, à salé, dans un match avancé, sur le score de (84-61). L’ASS termine cette première phase du championnat sans aucune défaite, alors que le RCA termine avant-dernier du classement général de cette poule avec 14 points et est relégué en deuxième division.
Au terme de cette journée, quatre équipes de la poule Nord (AS FAR, CRA, MCO et IRT) joueront dans la division de l’élite la saison prochaine. Dans la poule Sud, si l’ASS a d'ores et déjà poinçonné son ticket pour la division de l’élite la saison prochaine, une des quatre équipes (CSCETB, ASE, WAC ou FUS) sera condamnée à jouer dans la première division amateurs.
Dans la poule Nord, l’AS FAR, qui domine le classement général depuis le début de la compétition, risque de perdre son fauteuil de leader au profit du Chabab Rif Al Hoceima, en cas de victoire de ce dernier sur le KAC à Kénitra. L’AS FAR, qui compte 22 points pour deux défaites et dix victoires, risque de se retrouver à égalité de points avec le CRA qui en compte maintenant 20. En cas de victoire de ce dernier à Kénitra, c’est à lui prendra le fauteuil de leader puisqu’il a remporté les deux rencontres l’ayant opposé à l’équipe de l’AS FAR (59-44 et 57-53). 
Le Wydad Casablanca (5e au classement) devra sans aucun problème passer l’obstacle du Moghreb ribati, relégué en deuxième division. Un succès qui va lui permettre de se qualifier pour les play-offs en raison du goal-average favorable au club casablancais. Amal Essaouira (4e) joue sa place dans les play-offs face au FUS Rabat. En cas de succès, elle passera devant Chabab El Ouatia, exempt cette journée.
Chabab Al Ouatia de Tan-Tan (Sud), au repos lors de cette journée, risque de ne pas disputer les play-offs, même s’il occupe la deuxième place avant cette ultime journée, à seulement un point d’Amal Essaouira et deux du WAC. En cas de victoire sur le FUS, Amal Essaouira passera devant Chabab Al Ouatia. En revanche, le succès du WAC face au Moghreb ribati lui conférerait le même nombre de points que Chabab Al Ouatia, mais les «Rouges» passeront devant grâce à leur meilleur goal-average. C’est dire que le club de Tan-Tan risque d’être privé des play-offs. Mercredi dernier, l’Association Salé a disposé du Raja, à salé, dans un match avancé, sur le score de (84-61). L’ASS termine cette première phase du championnat sans aucune défaite, alors que le RCA termine avant-dernier du classement général de cette poule avec 14 points et est relégué en deuxième division.
Au terme de cette journée, quatre équipes de la poule Nord (AS FAR, CRA, MCO et IRT) joueront dans la division de l’élite la saison prochaine. Dans la poule Sud, si l’ASS a d'ores et déjà poinçonné son ticket pour la division de l’élite la saison prochaine, une des quatre équipes (CSCETB, ASE, WAC ou FUS) sera condamnée à jouer dans la première division amateurs.
Dans la poule Nord, l’AS FAR, qui domine le classement général depuis le début de la compétition, risque de perdre son fauteuil de leader au profit du Chabab Rif Al Hoceima, en cas de victoire de ce dernier sur le KAC à Kénitra. L’AS FAR, qui compte 22 points pour deux défaites et dix victoires, risque de se retrouver à égalité de points avec le CRA qui en compte maintenant 20. En cas de victoire de ce dernier à Kénitra, c’est à lui prendra le fauteuil de leader puisqu’il a remporté les deux rencontres l’ayant opposé à l’équipe de l’AS FAR (59-44 et 57-53).
- See more at: http://www.lematin.ma/journal/2015/basketball_le-wac-largement-favori-face-au-moghreb-ribati/220137.html#sthash.I4E41EkG.dpuf