20 octobre 2014

TUNISIE : CHAMPIONNAT NATIONAL (8E JOURNÉE)

Au bénéfice du CAB, de l’ESG et de l’ASH…

Au bénéfice du CAB, de l’ESG et de l’ASH…
Ce trio a gagné plus que les deux points
La 8e journée, ou première journée de la phase retour, a connu des rebondissements avec plus d’intensité dans le premier groupe. Dans une journée où le CA et le CSC étaient au repos, et l’ESS, qui a disputé le tournoi Hariri au Liban, n’a pas joué son match face à la JSMenazeh, le CAB, l’ESG et l’ASH ont fait sensation avec des victoires qui les replacent dans la course au play-off. Le classement voit les clubs se bousculer, et ce, loin de la première place qui leur est inaccessible. Le CA (groupe A) et l’ESR (groupe B) mettent la barre très haut. Derrière eux, un groupe bien fourni de clubs se livrent une concurrence rude pour des places dans le groupe du titre.

Groupe A : chambardement…
Le classement a changé au niveau de ce groupe avec toujours le CA qui mène, mais maintenant, nous avons un seul dauphin, la JSK, suivie de trois clubs à la 3e place, à savoir l’USM (qui attend le verdict du match arrêté devant le CAB), EZS et le CAB. Ce qui veut dire que nous avons plus de 5 clubs intéressés par 3 places au play-off.
Et cela va nous permettre de vivre de prochaines journées plus qu’intenses et qui vont consacrer les plus réguliers et les plus frais. Le fait marquant de cette journée, c’est la victoire de l’ESG et celle du CAB qui leur ont permis de prendre deux points, mais aussi de prendre le dessus au niveau des confrontations directes. L’ESG, en pleine remise en confiance, l’a emporté chez elle devant une JSK qui affiche les premiers signes de fatigue (de gros problèmes d’indiscipline). Les Goulettois gagnent du terrain, mais ce n’est pas encore fini. Il reste encore beaucoup de matches. La victoire du CAB sur EZS a été elle aussi significative.
Les équipiers de Turki ont bien géré leurs efforts avec une défense regroupée qui a obligé les Zahrois de Sdiri à tenter individuellement et à rater beaucoup de paniers. Les Cabistes ont été très appliqués vers la fin et ont surtout réussi des paniers variés (débordements, tirs à mi-distance, tirs à 3 points...). Pour EZS, c’est un match raté et un jour sans.

Groupe B : l’ESR caracole...
7e match et 7e victoire de suite pour une ESR qui ne cède rien à ses adversaires. En route pour le play-off, les Radésiens mettent de la puissance et préparent leurs prochaines échéances continentales (qualification pour le Championnat d’Afrique des clubs). Dans ce groupe, l’ASH a fait sensation en battant, dans le derby du Cap Bon, le SN à Nabeul même. Les équipiers de Mehdi Ben Mahmoud réussissent un bon coup moral en revenant en course pour le play-off et en distançant le CSC par exemple. La JS Menazeh est encore aux aguets avec un match reporté et des chances intactes pour, logiquement, une place qui reste en jeu vers le play-off. Une chose est sûre : nous sommes partis pour des journées chaudes et pleines de calculs de part et d’autre. L’ESR et le CA d’un côté, les autres équipes de l’autre.

Résultats
Groupe A
ESGoulette-JSKairouan    63-55
USMonastir-GSTunis    91-64
Ezzahra Sport-CABizertin    48-65

Groupe B
SNabeulien-ASHammamet    67-69
ESRadès-SRSports    92-57
ESS-JSM : reporté

Classements
Groupe A
    Pts    J
1) CA    12    6
2) JSK    11    7
3) USM    10    6
-) ESG    10    7
-) EZS    10    7
6) CAB    9    6
7) GST    7    7

Groupe B
    Pts    J
1) ESR    14    7
2) SN    12    7
3) ESS    10    6
-) ASH    10    7
5) JSM    9    6
6) CSC    7    6
7) SRS    6    7

19 octobre 2014

REUNION : Régionale 1

essieurs (7e journée)
Hier
BC Saint-Paul 2 - Sainte-Marie64-54
Ce soir à 20h30
Saint-Pierre BB - Tamponnaise BB75-50
BC Dionysien - BC Saint-Paul 175-63
BC Saint-Leu - Aiglonsreporté au 5 novembre
CS Portois - CO Montagne48-99
Classement : 1. Saint-Pierre BB 14 pts, 2. BC Saint-Paul 1 et BC Dionysien 13 pts, 4. Tamponnaise BB 11 pts, 5. CO Montagne 10 pts, 6. BC Saint-Leu (-1 m.) et BC Saint-Paul 2 9 pts, 8. Aiglons (-1 m.) 8 pts, 9. CS Portois 8 pts, 10. Sainte-Marie 7 pts.

dames (5e journée)
Aujourd'hui à 18h30
CS Portois - Tamponnaise BB40-62
Aiglons - BC Dionysien39-49
Saint-Pierre BB - CO Montagnefft COM
Classement : 1. CS Portois 9 pts, 2. Tamponnaise BB (-1 m.) et BC Dionysien 8 pts, 4. Aiglons 7 pts, 5. Saint-Pierre BB (-1 m.) 4 pts, 6. CO Montagne 2 pts

REUNION : Dans la raquette


Dans la raquette
Haie d'honneur pour les Aiglonnes de la part des Bécédiennes ? Et bien non. (Photo : SLY)

Le derby pour le BCD, l'affiche à la TBB
R1 FÉMININE - C'est sur un petit score (49-39) mais avec une grosse volonté que le BCD s'est imposé hier face à ses voisines des Aiglonnes au Moufia. Les gagnantes passent devant leurs adversaires du soir. Et se replacent pour la deuxième position après la défaite du Port face à la Tamponnaise (62-40), pleine de promesses toutefois pour Victor Carlot, le coach du CSP. "On prend 33-9 dans le 1er quart-temps et après on fait jeu égal, estimait-il. Elles sont peut-être plus fortes que nous mais on peut les battre." Se dire ça, c'est déjà beaucoup.
Saint-Pierre seul en tête
R1 MASCULINE - Il n'y a plus qu'une équipe invaincue dans le championnat. Saint-Pierre, qui s'est défait hier du Tampon sans mal 75-50, malgré les absences de Yannick Doro et Alexandre Dubard. Romuald Tami-Tabeth est bien venu. Mais à la fin du 3e quart-temps, alors qu'il coachait les filles de la Tamponnaise au Port. Les Montagnards ont quant à eux déroulé face au Port 99-48, lançant une série où ils peuvent se refaire la cerise après s'être coltinés des gros. Il faudra d'abord se défaire de Saint-Leu, autre outsider, qui devant l'indisponibilité de son gymnase a été contraint de repousser sa rencontre face aux Aiglons au 5 novembre.
Florine Basque débute par une défaite
LFB - La Kréopolitaine du Hainaut Basket, Florine Basque, a entamé sa saison par une défaite, hier, lors de l'Open féminin qui lançait le championnat dans la salle de Coubertin, à Paris. Face à Tarbes, les Nordistes ont déposé les armes 83-72 après avoir perdu sa meneuse Carine Paul sur blessure. Florine Basque a elle emmagasiné du temps de jeu, compilant 7 pts, 9 rbds et 2 passes en 33 minutes.

MADAGASCAR : Championnats de Madagascar N1A – Fandrefiala veut sa revanche sur JCSA

Le duel fratricide entre Fandrefiala (violet) et BFT Analamanga a été dominé par le premier

Les basketteuses de Fandrefiala veulent aller jusqu’au bout. Hier,  les hommes de Cyrille Rasoloari­jaoana ont composté leur billet pour les demi-finales des championnats de Mada­gascar NIA dames en venant  à bout de leurs coéquipières de BFT d’Analamanga sur le score de 71 à 57. C’était devant la foule du Palais des Sports Mahamasina. Une cinquième victoire d’affilée pour les Tahiana, Fanja, Zo, Miary, Felana et les autres  qui leur permet de réaliser un parcours sans faute jusqu’ici et de rester dans la course pour le sacre final. Elles rejoignent donc JCSA, MB2ALL d’Analamanga et Sebam de Boeny dans le carré final. Cet après-midi, la vice-championne de Madagascar en titre veut ainsi sa revanche sur JCSA, responsable de son élimination au match aller de la compétition à Mahajanga au mois de mai. « Cette fois, nous voulons notre revanche. Comme vous le voyez après cinq mois beaucoup de choses ont changé comme nous l’avons déjà montré. A Maha­janga certaines joueuses étaient blessées. Nous allons essayer de rester sur le  même dynamisme », prévient Cyrille Rasoloarijaona.
Dans l’autre demi-finale, Sebam croisera le fer contre MB2All, tenant du titre. Hier ces deux équipes ont passé non sans difficulté devant respectivement JEA Vaki­nankaratra (90-57) et Voro­mahery d’Alaotra Mangoro (76-56).
Chez les hommes, l’autre surprise est venue de l’équipe du Cospn d’Anala­manga qui a balayé l’équipe de la Gendarmérie nationale (GNBC) sur le score de 78 à 61, très tard dans la soirée. C’était au terme d’une rencontre déjà pliée à la mi-temps où le Cospn avait mené avec un avantage de dix points (36-26). La coupure du courant qui a retardé la rencontre n’a pas entravé la marche du Cospn qui a dominé les hommes d’Olivier Ratsimizao en gardant l’écart de dix sept points à la fin du match. L’équipe ne crie pas encore victoire car en demi-finale, Cospn aura encore fort à faire devant l’ASCUT, championne de Madagascar en titre.
Dans l’autre demi-finale, Cosfa, vainqueur logique des Stadistes (72-67) tente un autre tour force devant Sebam de Boeny, un match à suivre de près.
Soafara Pharlin

17 octobre 2014

BURUNDI : trois clubs féminins menacent de boycotter le championnat national


Dans une lettre du 8 octobre 2014 adressée au président de l’association des clubs de baskets amateurs de Bujumbura (ACBAB), les clubs Berco stars, les Copines et les Gazelles se retirent de la course du championnat 2014-2015.
Les basketteuses de l’équipe Berco stars ©Iwacu
Les basketteuses de l’équipe Berco stars ©Iwacu
Arguant le fait de ne pas avoir clôturé la saison 2013-2014, les basketteuses de ces trois clubs se disent « lésées » et ne veulent pas entamer une nouvelle saison avec le suspens pareil.
Elles accusent l’ACBAB et la Fédération de Basketball du Burundi (FEBABU) de discrimination envers les équipes féminines: « Vu qu’on peut se qualifier pour la Zone 5 et ne pas être mentionné dans la lettre destinée au ministre des Sports pour demander les fonds de sortie », lit-on dans cette lettre. L’exemple étant la dernière sortie du Club Urunani et Berco stars à Mombassa.
Elles demandent à ces deux instances de basketball (ACBAB et FEBABU) de les informer sur les procédures et les formalités nécessaires pour pouvoir créer leur propre association voire leur propre fédération, « afin de redonner l’estime et la valeur aux équipes féminines », concluent-elles.
Nous avons essayé de contacter le président de l’ACBAB, en vain.

16 octobre 2014

SEYCHELLES : Coupe des Clubs Champions de l’Océan Indien (CCCOI) de basket-ball

Les Seychelles accueilleront les meilleures équipes de la zone

Les Seychelles accueilleront la Coupe des Clubs Champions de l’Océan Indien (CCCOI) de basket-ball du 26 octobre au 1er novembre au Palais des Sports de Roche Caïman.

Le pays organisateur sera représenté par quatre équipes – Anse Etoile Stars (championne de la saison 2013 chez les femmes), Mont Fleuri (vice-championne de la saison 2013 chez les femmes), PLS Hawks (championne de la saison 2013 chez les hommes) et Beau Vallon (vice-championne de la saison 2013 chez les hommes).

Mayotte aura deux équipes – Chicago (championne de la saison 2013 chez les femmes) et BCM (championne de la saison 2013 chez les hommes), tandis que La Réunion sera représentée par une seule équipe – St Pierre (championne de la saison 2013 chez les hommes).

Les représentants mauriciens sont l’Union Sportive Beau-Bassin (chez les femmes) et Real (chez les hommes).

Les formations malgaches et comoriennes ne seront pas de la partie, ont précisé les organisateurs avant d’ajouter que la cérémonie d’ouverture est prévue à 15h le dimanche 26 octobre.

Anse Etoile Stars et PLS Hawks seront en action à 16h30 et à 18h lors de la première journée.
Le prix des billets est de 35 roupies et les finales se joueront le samedi 1er novembre.

ILE MAURICE : Le Real et l’USBBRH se rassurent avant la CCCOI


Hoop, à l’image de Loreen Davy, a opposé une belle résistance, mais a sombré contre l’USBRRH
Le Real et l’USBBRH, qui iront disputer la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien (CCCOI) la semaine prochaine aux Seychelles, ont fait le plein de confiance en attendant de prendre l’avion, en venant à bout d’adversaires coriaces, lors de la troisième journée de la Super League. Même si les deux équipes ont remporté leur joute respective, rien n’a été simple face à des joueurs adverses tenaces.
« Ces 20 points ne veulent rien dire. Ils n’ont rien lâché en face », admet Neva Vadiveloo, l’entraîneur du Real. Connaissant les capacités défensives des Warriors, on comprend le point de vue du mentor port-louisien. En effet, si les Roche-Boisiens ont marqué une moyenne de 13 points par quart, ils ont malgré tout empêché le Real de dépasser la barre des 65 points pour la première fois de la saison (62-42). En fait, la victoire du Real s’est dessinée à l’expérience, mais aussi grâce à un effectif bien garni. « J’ai pu faire tourner le banc. C’est ce qui a joué pour nous », analyse encore Neva Vadiveloo.
Pourtant, les Roche-Boisiens affichent une belle détermination, collant aux basques de leur adversaire au premier quart (16-12), avant de sombrer au deuxième (22-12). À la mi-temps, l’avantage est déjà dans le camp du Real, mais les coéquipiers de Thierry Julie ne baisseront pas les bras, augmentant même la pression (30-12). À ce moment, la messe était dite et il fallait seulement garder l’adversaire à distance. Mais ironiquement, c’est au quatrième quart que les Roche-Boisiens se réveillent pour terminer à un point derrière (17-16), largement insuffisant pour remonter le déficit du début de rencontre.
« Ce match nous a permis de voir nos erreurs, mais surtout de savoir quels sont les secteurs à travailler », avance Neva Vadiveloo. En attendant, il lui reste un gros match à jouer ce dimanche, contre Attila. « Cette équipe-là paraît bien armée cette fois. Il faudra être sur nos gardes ».
De l’autre côté, l’USBBRH, championne en titre, a réussi à maintenir sa série d’invincibilité contre Hoop, prétendant au titre cette saison, remportant la joute 63-60. Une victoire que Jean-Marie Bhugeeratee, entraîneur des championnes de Maurice, attribue à une meilleure condition physique. « En début de rencontre, les choses étaient assez compliquées pour nous. Cela se voyait que les exercices physiques pesaient de tout leur poids », explique-t-il. Car lui aussi est actuellement en pleine préparation pour la CCCOI. « Nous avons effectué des séances physiques intenses en vue de la compétition ».
En début de rencontre, les rouge et blanc sont à la traîne. Mais elles reviennent progressivement dans la rencontre. « Notre réussite est passée par une meilleure adresse aux lancers francs et aux paniers faciles », ajoute encore Jean-Marie Bhugeeratee. Toutefois, il admettait deux choses à l’issue de la rencontre. D’un côté Hoop a été un adversaire redoutable et de l’autre la suite ne sera pas facile. « Les filles s’étaient bien préparées et elles nous ont donné du fil à retordre ».
Mais pour l’instant, la tête des joueuses de l’USBBRH est aux Seychelles, avec quelques dernières séances d’entraînement afin de tout peaufiner. « À notre retour, l’équipe sera différente, plus agressive », prévient Jean-Marie Bhugeeratee.

13 octobre 2014

SENEGAL : Mathieu Faye, président de Mbour Basket Club : « Faire de Mbour un des acteurs du basket sénégalais de demain »

Elu président de Mbour Basket Club l’année dernière, l’ancien international Mathieu Faye a vu son équipe masculine revenir dans l’élite suite au tournoi de montée qui vient de se terminer. Avec 2 équipes dans le championnat de basket féminin et masculin, Mathieu Faye qui est aussi instructeur à la Fiba, veut faire de Mbour un des viviers du basket sénégalais.
« Mathieu, après votre première année de présidence, Mbour Basket Club revient dans l’élite. Une satisfaction pour vous ?
Je tiens à féliciter les joueurs, le staff et surtout l’équipe qui m’a accompagné. Ils m’ont fait confiance il y a une année quand on commençait cette aventure. Cela se termine comme on le souhaitait. C’est à eux d’abord que je le dois et à la ville de Mbour, avec le maire et le préfet qui nous ont soutenus pendant toute cette année.
Maintenant, c’est la première division, une autre réalité…
On s’était fixé des ambitions. Dans un premier temps, s’investir dans Mbour en accompagnant ces jeunes pour que cette ville s’inscrive dans la durée au niveau du basket sénégalais. C’est la première étape et il y a beaucoup à faire. Mais il faut rester humble et savoir que seul le travail paie. Il ne faut pas aussi bruler les étapes.
Quels seront les objectifs pour ce retour dans l’élite masculine du basket sénégalais ?
L’objectif, c’est d’abord se maintenir et continuer à travailler parce que ce n’est pas seulement l’équipe première. Il y a toute une chaîne en amont, avec la petite catégorie ; essayer de se structurer, d’avoir des entraîneurs parce que sans eux, on ne peut pas former des joueurs. Et aussi se battre pour avoir des infrastructures. Sans infrastructures, on ne peut pas dérouler. C’est tout un ensemble qui va se faire sur plusieurs années. La remontée, c’est la première étape et je m’en félicite.
On a vu une équipe jeune disputer et gagner le tournoi de montée. Vous allez conserver ce même groupe ou procéder à des recrutements ?
L’équipe est jeune. C’est une équipe de deuxième division qui vient d’accéder dans l’élite. Il est tout à fait normal qu’on se renforce. Cette équipe-ci ne pourra pas tenir en première division. C’est un autre rythme, un autre basket. Il faut élever le niveau qui passera certainement par un recrutement ou des détections au niveau de la région, parce que ce ne sont pas les talents qui manquent. C’est un travail de longue haleine, mais on espère présenter une équipe qui pourra se maintenir la saison à venir.
Mbour Basket Club aura une équipe masculine et féminine dans l’élite. Comment allez-vous faire pour gérer tout cela ?
Cela peut paraître surprenant, mais c’est mon objectif. Le basket, ce sont les filles et les garçons. Je salue le parcours de nos filles qui se sont maintenues en première division en allant jusqu’en demi-finale de la Coupe du Sénégal. Aussi bien sur les filles que sur les garçons, on aura ce même engouement, cette même détermination pour faire de Mbour un des acteurs du basket sénégalais de demain.
Personnellement, comment avez-vous vécu cette nouvelle aventure de président de club ?
Cela a été dur. Ici, le sport nécessite pas mal d’investissement personnel, de moyens. Mais la mairie de Mbour a suivi, moi aussi personnellement, je me suis investi dans la tâche. Le sport, ce n’est pas l’affaire de mécènes ou d’une seule personne. Il faudra penser à toute une politique à mettre en place pour que Mbour Basket devienne un grand club. C’est tout le mal que je me souhaite et que je souhaite à la ville de Mbour ».