31 mars 2007

CÔTE DE IVOIRE : Koré Moïse (Président de la FIBB): «La préparation des Eléphants se fera aux Etats Unis»

M. Koré Moïse a été confirmé à la tête de la Fédération Ivoirienne de Basket-Ball (FIBB) pour un mandat de quatre ans. Après son élection prévisible, le patron ivoirien de la balle au panier donne quelques traits de la courbe qu’il entend donner au basket ivoirien.

Sport-Ivoire : Après une année d’intérim vous êtes reconduit pour un mandat plein de quatre ans, à la tête du basket ivoirien. Quels sont vos sentiments après cette élection ?

Koré Moïse : La famille du basket ivoirien a décidé de nous offrir un second mandat. A partir de ce moment nous ne pouvons qu’être content. Nous mesurons l’ampleur de la tache qui nous attend parce que le basket en Côte d’Ivoire, c’est beaucoup de chantiers. Nous sommes contents mais nous ne perdons pas de vue l’essentiel qui est de remettre le basket ivoirien sur les rails du succès et de la notoriété internationale.

S-I : Y a t’il des innovations que vous apporterez dans la gestion du basket local ?

K. M : Le basket est une discipline qui existe en Côte d’Ivoire et qui a ses priorités et ses compétitions qui sont chaque année organisées par l’organisme africain et mondiale. Nous y participons. Ce que nous essaierons, c’est d’améliorer la pratique du basket en Côte d’Ivoire et de permettre à nos jeunes d’être compétitifs et d’aller glaner des lauriers au plan international. Maintenant si nous avons assez de moyen, la fédération essaiera de créer des moments de joie dans le cœur des sportifs ivoiriens. Nous pourrons inviter des stars mondiales telles que Michael Jordan, Magic Johnson pour qu’elles viennent visiter la terre d’Eburnie. Mais le plus important c’est de travailler à la mise en oeuvre de notre programme qui est de former nos formateurs et de donner une meilleure base à nos jeunes.

S-I :Un contrat de partenariat lie la FIBB à la marque Dia. Et ce partenariat stipule dans l’un de ses points que des équipements doivent être livrés aux clubs du championnat de Côte d’Ivoire et à toutes les sélections nationales. Qu’en est-il aujourd’hui ?

K. M : J’arrive de Paris où j’ai eu à discuter avec l’équipe de Mohamed Dia. Les échantillons m’ont été présentés et je pense que tout est prêt. Une date dans les prochaines semaines sera publiée aux sportifs et à la presse sportive pour la remise officielle des équipements conformément au contrat de partenariat signé par les clubs et la FIBB avec l’équipementier Dia.

S-I :A quel niveau êtes-vous quant au projet de construction d’une salle entièrement dédiée à la pratique du basket ?

K. M : La politique de dotation du basket d’infrastructures fait partie de notre projet de développement du basket-ball ivoirien. Nous avons ainsi envoyé des courriers à toutes les mairies d’Abidjan. Quelque soit le quartier nous irons pour commencer notre projet.

S-I :Les échéances africaines de la CAN et des Jeux Africains étant tout près, comment entrevoyez-vous la préparation des Eléphants de Côte d’Ivoire ?

K. M :Nous avons une quarantaine de joueurs à l’extérieur. Il faut être réaliste car si nous voulons faire jeu égal avec l’Angola, le Sénégal ou le Nigeria, il nous faut compter, comme eux, sur notre diaspora. Nous avons de bons et grands éléments et je pense que si nous nous mettons rapidement au travail, comme c’est prévu ces jours-ci, nous sommes capables de présenter une équipe compétitive aux prochains championnats d’Afrique à Luanda et aux Jeux
Africains d’Alger.



S-I :Avez-vous une politique particulièrement dans le recrutement des joueurs de la diaspora qui constitueront à présent l’ossature des Eléphants hommes de Côte d’Ivoire ?

K. M :Il n’y a pas de politique particulière. Ces éléments viennent de terminer leur championnat universitaire et de clubs. Je pense que valablement en mi-avril, nous pouvons démarrer notre préparation foncière autant à Abidjan qu’à l’extérieur. Mais je préfère être à l’extérieur pour être moins assujetti aux aléas d’une salle qui n’est pas toujours disponible. Nous pourrons à l’extérieur avoir des installations et des équipements pour faire un stage moderne. La préparation se fera aux Etats Unis et en France et nous reviendrons en Afrique pour la CAN.

S-I:Quel appel pouvez lancer à l’endroit des sportifs ivoiriens et de la famille du basket-ball ?

K. M : Les difficultés sont propres et communes à toutes les fédérations. J’appelle toutes les fédérations sportives de Côte d’Ivoire à une réflexion sur la réorganisation et le financement du sport, pour que la loi qui règle les problèmes règle également ceux de la viabilité du sport en Côte d’Ivoire. Je voudrais également inviter les acteurs du basket à s’unir autour de notre discipline commune pour qu’ensemble, nous relevions les défis qui vont nous permettre de remettre la Côte d’Ivoire au premier plan africain.

Interview réalisée par Patrick GUITEY

SENEGAL : Naissance d'une Star: Ndeye Fall , la Diodio N°2


Le public présent Jeudi , lors des préliminaires de la coupe arc-en-ciel et Saint Michel a suivi le match entre Saltigué de Rufisque et Pikine Basket Club. Ce match qui devait servir d'hors d'oeuvre avant le plat de résistance SIBAC/HBC a vite fait de se muer en véritable régal ceci grâce à une seule personne, la jeune Ndeye Fall ou la Diodio Diouf N°2, sans exagération aucune.
Ndeye Fall a fait étalage de tout ce qui se fait de bon au poste de playmaker, pénétrations , stop and go, renversement , passes longues , passes courtes, parfaite maitrise du dribble avec les deux mains, avec une plus grande aisance avec la main gauche ...comme Diodio. A la fin du match perdu par son équipe, on a réussi à l'approcher, et tout en larmes elle a répondu à nos questions.De ses débuts elle dit " Quand je suis venu au basket , j'ai trouvé sur place un bon coach, tonton Mathiam qui m'a tout appris, qui m'a fait aimer le basketball. Mon idole au basket c'est Diodio Diouf, les gens me comparent à elle , mais elle est 1000 fois plus fortes que moi et j'espére un jour arriver au même niveau qu'elle. Je suis élève actuellement et je veux trouver une école aux USA et partir continuer mes études là-bas et continuer le basket pour un jour porter le maillot national comme mon idole"

Cette fille qui à fait toutes ses classes au PBC ( Pikine Basket Club) est aujourd'hui la porte étendard du basket pikinois. Le président du club Mr Daouda Niang présent au stade ne tarit pas d'éloge à l'égard de sa protégée: " Ndeye Fall a appris le Basket au PBC depuis le mini-basket, elle est actuellement la meilleure joueuse de l'équipe sénior bien qu'étant junior." dit-il avant de continuer sur ses qualités sportives" elles est adroite des deux mains avec une excellente vision du jeux. Permettez de revenir sur le PBC qui est un club que nous avons formés il y a 10 ans et dont je suis le président, un club qui comme vous le voyez évolue sans grands moyens et malgré cela nous avons produit pas mal de joueuses qui sont aujourd'hui dans le championnat national on peu citer Yaram Beye (JA), l'internationale espoir Fanta Leye (BOPP),Bana Diop qui était au Japon et qui évolue maintenant aux USA et tant d'autres. Le terrain d'entrainement se trouve au Centre Jacques Chirac de Thiaroye..". L'entraîneur Mathiam Thiam abonde dans le même sens " vous la voyez actuellement elle est en pleurs parce que nous avons perdu le match, à chaque fois c'est comme ça ,elle n'aime pas perdre et c'est ce qui forgera en elle un mental de gagneur..."

le président Mr Daouda Niang reconnaît toutes fois que PBC aura du mal à la conserver , parce que recevant une forte pression de la part des grands clubs de la capitale et que les maigres moyens de PBC ne permettent pas de résister à cette forte demande et reconnait que le club la laissera partir mais au moment opportun.

REUNION: Sous haute tension


On ne pouvait rêver d’un scénario plus haletant pour cette dernière journée de poule des As. Si le Tampon est la seule équipe à avoir son destin entre ses mains, les Aiglons d’Orient et le BCD peuvent encore espérer décrocher leur billet pour rejoindre Saint-Pierre en finale. Suspense garanti.
Ce soir, les spectateurs qui seront présents à l’Espace BB du Tampon et au gymnase du Moufia à Saint-Denis risquent fort de faire chauffer les téléphones portables. Tous auront à coup sûr une oreille attentive à ce qui se passe, simultanément, à l’autre bout de l’île. Le scénario s’annonce Hitchcockien. Il faudra en effet attendre les résultats de cette dernière journée pour connaître l’affiche de la finale 2007. C’est en effet, ce soir, à l’issue des deux ultimes rencontres de la phase régulière qu’on connaîtra le nom de l’équipe qui rejoindra le Saint-Pierre BB, qualifié depuis quinze jours déjà. Tampon, Aiglons d’Orient ou BCD ? Ces trois équipes peuvent encore prétendre à la finale.

Saint-Pierre dans le rôle de l’arbitre

D’un côté, le Tampon BB, favori des bookmakers. Les Tamponnais sont les seuls, en effet, à avoir toujours leur destin entre leurs mains. Une victoire face au BCD les qualifierait mathématiquement. “C’est vrai que nous avons la plus belle position pour passer, confie Miguel Ramirez. Mais nous ne jouerons pas la peur au ventre, il faudra absolument gagner.” De l’autre côté, les deux clubs dionysiens, qui doivent non seulement réaliser une performance mais aussi compter sur un résultat positif dans l’autre match. Le BCD semble le mieux placé des deux. Les hommes d’Élysée devront battre largement le Tampon (voir ci-dessous) et prier pour que Saint-Pierre ne se relâche pas face aux Aiglons. “Tant qu’il y a de l’espoir, on jouera le jeu, explique Élysée qui devra peut-être composer sans son shooteur Botterman. Il nous faudrait un petit miracle, ce sera riche en émotions.” Sur le papier, les Aiglons d’Orient sont les plus en sursis. Les coéquipiers de David Fong-Kiwok devront réaliser un exploit face à l’ogre saint-pierrois invaincu depuis le début de cette poule des As et compter sur une performance du BCD. “C’est une situation délicate, prévient Alain Joharane, le coach des Aiglons. Il ne faudra pas faire de calcul. Nous sommes dépendants des autres et nous avons un match extrêmement difficile à gagner contre Saint-Pierre qui ne lâchera rien”. “Nous n’avons pas d’adversaire préférentiel pour la finale, confirme Fred Robert, l’entraîneur du SPBB. Il faut juste se focaliser sur notre jeu. Quand on joue à notre meilleur niveau, il ne peut pas nous arriver grand-chose.” Alors, finale 100 % sudiste ou sursaut d’orgueil dionysien ? Réponse, ce soir, au terme d’une ultime journée qui s’annonce riche en suspense et en rebondissements.

Florent Turpin

- Les cas de figure Le Tampon qualifié : s’il bat le BCD. Le BCD qualifié : s’il bat le Tampon avec au moins huit points d’écart et que Saint-Pierre bat les Aiglons d’Orient. Les Aiglons d’Orient qualifiés : s’ils battent Saint-Pierre et que le BCD bat LeTampon.

MAROC : Le leader en danger face au Raja

17e journée du championnat de la première division

Le MAS se déplace chez le RCA pour le compte de cette dix-septième journée du championnat. Ce dernier aspire à améliorer son classement. La lanterne rouge, le RSB, reçoit l'ASS.

Alors que le WAC se rend à Kenitra pour affronter le KAC. L'IRT, lui, reçoit la modeste équipe de l'ASE. Quant à la rencontre FUS-TSC, elle a été jouée hier. Pour le compte de cette avant-dernière journée de la première phase du championnat, le leader effectue un périlleux déplacement afin de se mesurer au Raja de Casablanca. La rencontre aller a été remportée par le club fassi sur le score de 80 points à 66. L'équipe du MAS est actuellement première du classement général avec treize victoires et seulement trois défaites après seize journées.

Le RCA est cinquième avec neuf victoires et sept défaites. Les deux formations restent parmi les rares qui donnent un peu de piment à notre championnat ces dernières saisons.
Leurs confrontations sont empreintes de rivalité, de sportivité et de spectacle. Cette rencontre sera disputée dimanche à partir de 16h à la salle omnisports du complexe sportif Mohammed V. L'ASS, second au classement général, à un point du leader, se rend à Berkane pour affronter le RSB, avant-dernier du classement. Les amis de Bourouis sont capables de ramener les trois points de la victoire de l'Oriental. Leur entraîneur Driss Haouari ne tarira pas de conseils utiles pour remporter cette rencontre. Au match aller, l'ASS avait passé 92 points au RSB contre 62.

La lanterne rouge, l'ASE, joue face à l'IRT à Tanger. Autant dire que sauf une énorme surprise, l'IRT n'a pas de souci à se faire quant à l'issue de cette rencontre. Déjà au match aller, les Tangérois s'étaient imposés à Essaouira sur le score de 67-82. Le WAC, bon quatrième, joue à Kenitra face au KAC local. Ce dernier avait créé la surprise lors du match aller en piégeant le WAC, à Casablanca, sur le score de 53 points à 68. Hachad et ses joueurs sont avertis et feront le nécessaire pour prendre leur revanche et consolider leur place au classement général. Espérons que les problèmes en suspens entre la fédération et le club du WAC n'influent pas négativement sur le rendement du club.
Les faits incriminés sont graves et il faut trouver des solutions à même de rendre justice aux victimes. Pour le joueur étranger, comme il a déjà reçu sa licence, le problème ne se pose plus, ou alors c'est la FRMBB qui se remet en cause. Le WAC n'y est pour rien.
Pour les tentatives de corruption, une commission ad hoc doit statuer sur le cas et mettre fin à cette gangrène.

PROGRAMME
Samedi
Kénitra (salle) 16h KAC – WAC
Tanger (salle) 16h IRT – ASE
Berkane (salle) 16h RSB – ASS
Rabat (Ibn Yassine) 19h FUS- TSC

Dimanche
Casablanca (C. Mohammed V) 16h RCA – MAS

El Mostapha BOUHAFA | LE MATIN

MAROC : Al Ahly Qatari réclame son joueur Eboji SAR jouant au WAC

L’IRT (section basket) n’a point de chance avec les instances supérieures qui dirigent le sport de la balle orange. Si les dirigeants tangérois conduits par le nouveau président Larbi Hadouch ont perdu le premier « procès » de l’affaire du joueur américain, match perdu en faveur du FUS, ils comptent aller jusqu’au bout sur une autre affaire « très chaude » des réserves techniques sur le WAC.

Cette fois-ci, c’est très sérieux, pensent-ils. Ils déclarent qu’il s’agit de tout l’avenir du championnat marocain qui ne doit pas être faussé. Le club casablancais continue à faire jouer un basketteur sénégalais Eboji Sar qui a un contrat de deux ans expirant en fin 2007 avec le club Al Ahly Qatari.

Un problème épineux qui risque de coûter au WAC le retrait de 9 points puisque trois équipes ont déjà déposé des réserves techniques : L’AS de Salé, le MAS et l’IRT. Si les deux premières formations n’ont pas eu gain de cause, l’IRT attend le verdict final parce que les dirigeants tangérois se trouvent en possession du duplicata du contrat signé par Eboji Sar. En marge des relations d’amitié qui existent entre le club du détroit et Al Ahly Qatari, une correspondance émanant du comité de l’équipe de Qatar datant du 8-1-2007, a confirmé que le joueur sénégalais était bel et bien inscrit sur son effectif-joueurs. Une autre lettre similaire datant du 26-02-2007 est arrivée à la FRMB où le silence le plus absolu est toujours à l’ordre du jour.

Le président Nouredine Ben Abdenbi ne sait plus où donner la tête, car il y va de l’avenir de l’un des plus grandes formations du pays du WAC qui pourrait même être relégué en cas de perte sur tapis vert de toutes ses rencontres jouées par Eboji Sar. A cette occasion, a eu lieu à Tanger une réunion au cours de laquelle le comité IRT a décidé de s’adresser directement à la Fédération internationale de basket. Par ailleurs, il est à signaler que cette affaire fera couler beaucoup d’encre du fait que les dirigeants Qataris comptent beaucoup sur les réserves déposées par l’AS de Salé, le MAS et l’IRT pour récupérer leur joueur.
Rachid MADANI

ALGERIE : Fisrt Play off - Le WAB s’offre le MCA

Le 1er tournoi play-off de basket-ball a débuté jeudi à Boufarik avec la victoire difficile du WA Boufarik sur son éternel rival le MC Alger, par 77 à 76 après prolongations au terme d’un match fertile en rebondissements qui a vu le WAB démarrer en trombe avant de subir le retour en force par la suite et qui a même vu le MC Alger prendre l’avantage au 3e quart-temps.

Les Boufarikois qui menaient 70-68 à quelques secondes de la fin se virent rejoindre à la fin du temps réglementaire (70-70), avant qu’ils ne s’imposent durant les prolongations (77-76). Pour sa part, le DRB Staouéli a eu toutes les peines du monde pour venir à bout du CRB Dar-El-Beida (68-66), alors que le WB Ain-Bénian a causé une petite surprise en battant l’ASPTT Alger (68-62), prenant même la tête du classement général au goal-avérage. La 2e journée prévue hier (vendredi) devait être sauf surprise à l’avantage des ténors (WAB, DRBS et MCA, malgré sa défaite).
M.A.

Résultats de la 1ère journée :
WB Ain-Bénian – ASPTT Alger 68-62
DRB Staouéli – CRB Dar-El-Beida 68-66
WA Boufarik – MC Alger 77-76 (après .prolongations)

RD CONGO : 5è et dernière journée de la Compétition au S.M : La Rdc se qualifie pour les Jeux Africains en battant le Congo par 74-64

* En premier match, le Gabon a disposé du Tchad par 82-75 Hier se sont joués deux matches au stadium des Martyrs comptant pour la 5è et dernière journée des éliminatoires combinées Can-Jeux Africains. La Rdc a acquis son visa pour les 9è Jeux Africains d’Alger en remportant sa quatrième victoire consécutive contre le Congo sur le score de 74-64. Les péripéties de ce match seront publiées dans notre édition de lundi prochain.

Par ailleurs, le Gabon a disposé du Tchad sur la marque de 82-75.

Ci-dessous, nous publions le condensé de la 4ème journée (jeudi 29 mars) des éliminatoires combinés de basket-ball de la zone 4, CAN et Jeux Africains Alger 2007 Deux matches étaient à l’affiche de cette avant dernière journée de ces éliminatoires comme souligné dans notre édition d’hier. Comme il fallait s’y attendre les favoris ont gagné sans problème.

*Cameroun-Gabon : 75-53 ou le sursaut d’orgueil des Lions Indomptables

Pour leur dernier match du tournoi, les Lions du Cameroun ont réalisé ce que leur entraîneur Obah Etienne nous avait promis après la défaite face à la RDC. En effet, ce dernier avait déclaré que son équipe ne jouait plus que pour bien se classer à l’issue du tournoi.
Ainsi, les Lions ont bien démarré cette rencontre en s’imposant 17-11 à la fin du 1er quart temps. Au 2ème, les Gabonais passent à la vitesse supérieure et renverse la vapeur. Ils mènent à la mi-temps 30-25.
Blessés dans leur amour propre, les Lions deviennent insaisissables. Ils réussissent une avalanche des paniers creusant ainsi un écart considérable. Le 3ème quart temps se termine sur le score de 56-42 à leur avantage. Les Lions ont marqué 31 points contre 12 seulement aux Panthères du Gabon. Au 4ème et dernier quart temps, les Gabonais essayent de bouleverser les données mais c’était sans compter avec la détermination camerounaise. Ces derniers maintiennent leur avance.
Sans surprise le Cameroun remporte le match 75-53

*Tchad-Congo : 66-79 ou la confirmation de la faiblesse des Sao du Tchad

Il n’y a pas eu de miracle. La favori Congo a dominé son adversaire du début à la fin. Le 1er quart temps se clôturer à leur avantage 19-9. A la mi-temps ils menaient 39-17. Le 3ème quart temps s’est terminé sur le score de 66-41. Au 4ème quart temps, après 4 minutes de jeu le courant est parti. Le Congo menait 68-48 et non 55-31 comme souligné dans notre édition d’hier. Le rétablissement du courant est intervenu bien plus tard.
Les 6 dernières minutes s’étaient jouées dans un stadium des martyrs clairsemé. Au gong final le Congo a gagné 79-66.

Antoine Bolia

30 mars 2007

CÔTE DE IVOIRE : Le basket respire à Bouaké


La ville de Bouaké, si sa beauté d’antan a été quelque peu écorchée par la crise qui secoue la Côte d’Ivoire, elle a tout de même gardé son charme qui faisait d’elle la destination préférée de nombreux ivoiriens et des communautés étrangères. Cette semaine, comme toutes celles qui ont précédé le vent de paix qui souffle sur tout le pays, avait un goût de joie.

Le sport a encore fait des heureux à travers le football, à travers Drogba Didier, Roi du ballon rond africain. Une visite de grande portée qui restera gravée au plus profond des mémoires des témoins privilégiés de cet événement.

Si l’histoire retiendra que le football a pris une grande part dans le processus de réconciliation du peuple ivoirien avec lui-même, le quotidien lui se conjugue avec le basket-ball, sport favori des jeunes de la cité de « Gbêkê ». Scolarisés ou pas, les jeunes de la ville de Bouaké, à leurs heures libres, se mettent dans la peau des Dwane Wade, Kobe Bryant, Tony Parker et autres Lebron James pour des prestations dignes de la NBA.

Le Basket respire à Bouaké et le voyage dans la capitale du V Baoulé a permis à notre rédaction de s’en rendre compte. Contrairement à la pelouse du football en état de délabrement avancé, les infrastructures de la balle au panier comme protégées par un bouclier en acier, même si elles ont besoin d’un grand coup d’aspirateurs, sont restées praticables.

L’ancien stade de Bouaké, avec son play ground intacte aux couleurs nationales et à l’effigie de la FIBB (Fédération Ivoirienne de Basket-Ball) et ses tribunes accueillantes, n’a rien à envier aux terrains annexes du Palais des Sports d’Abidjan. Car si la « calebasse » de Treichville constitue la cathédrale du basket en Côte d’Ivoire, le complexe de Bouaké, loin d’être prétentieux, est l’une de ses paroisses.
Une paroisse qui mériterait qu’une messe y soit dite surtout que l’environnement est maintenant cordial et propice à la pratique de sport et de tout autre activité. Une messe qui drainerait une multitude de fidèles attendant l’onction de la FIBB et de son nouveau président, M. Koré Moïse, pour mettre en branle la chorale du basket. Et ce n'est pas M. Yao Kouassi Paul, responsable de la commission qualification de la FIBB, présent sur place, qui nous dira le contraire.
Déplacées des rencontres phares du championnat de N1 à Bouaké serait un autre acte fort du sport facteur d’union, de réconciliation mais également d’occupation saine de la jeunesse ivoirienne qui n’en demande pas plus.

Patrick GUITEY

TUNISIE : Le Stade Nabeulien confirme

Victoire précieuse de Dalia Sports, face à Kairouan et confirmation du Stade Nabeulien face à Radès.

Tels sont les faits dominants de cette première journée du tournoi des As.

Au lever du rideau l'équipe Dalia a passé avec brio le cap de la JSK, mal inspirée et peu motivée pour cette échéance. Il faut dire que les Grombaliens n'ont pas eu la tâche facile au début de la rencontre. Bien organisés, les protégés de Toumi ont pris un léger écart à la 3', 9-3. Mais la forme magistrale de Laghnaj et Kechrid alliée à une défense individuelle agressive permettaient aux Aghlabides de refaire le terrain perdu 12-10 à la 5', ce qui obligea le coach Aouij à griller du temps mort. Dalia retrouve ses repères et domine les débats sous les raquettes et la vitesse de Senoussi lui permet de s'évader un peu plus 27-21 à la 12' et 30-23 à la 14' avant que Jaouadi et Bouden réussirent leurs tirs qui permettent à la JSK de n'accuser qu'un point à la fin de la première mi-temps 41-40.

Après la pause, la machine grombalienne, bien en place en défense connaissait quelques ratées en attaque. Les protégés de Gharbi en profitaient pour lancer des contres pour s'offrir un léger écart à la 24', 48-47. Dès lors le chassé croisé s'intensifie 53-53 à la 27' et 64-60 à la 30' pour Dalia, qui grâce au shoot de Ben Rejeb et Konate au rebond s'échappa dès la 33', 67-64 et chose inexplicable, les protégés de Gharbi baissèrent les bras, chose qui a permis à Ferchichi, Ben Douissa et Gasmi de passer à la vitesse supérieure. L'écart passait à 10 points à la 37', 78-68. Aouij très satisfait fait participer tout son effectif qui s'acheminait vers une victoire méritée par le score sans appel de 83-75.

DSG : Ben Rejeb (23), Guesmi (6) Majboura (2) Belhadj (3) Z. Senoussi (15), T. Senoussi (4) Ferchichi (12) Kanouté (9) Ben Douissa (9).
JSK : Rameh (2) Hamrouni (6), Laghnaj (21) M. Kechrid (10) Jaouadi (6) S. Kechrid (11) Bouden (11) Brown (8)



SN-ESR 83-64 : confirmation des Potiers

L'ESRadès a tenu vingt minutes puis à lâché face à des Nabeuliens bien en jambes et expérimentés. Les Radésiens ont bien entamé leur rencontre 12-10 à la 5' et auraient pu prétendre à mieux, grâce à Ben Hassine et Boussetta très entreprenants. La machine nabeulienne tarde à démarrer et le coach Alain Gay a fait entrer ses jeunes pour retrouver le sourire et prendre un léger écart à la 13', 25-20. Mais les Banlieusards revenaient peu à peu dans le match et résistèrent aux assauts des Potiers 37-33 à la 20'. La pause pourtant bien venue, ne suffisait pas à remettre Radès dans le sens de la marche. Les Nabeuliens accentuaient encore leur avance pour la porter jusqu'à 10 points à la 30' 57-47, grâce à des actions bien orchestrés par Ben Abdallah, Mouin et Hamoudi . Les Radésiens qui n'avaient pas le mental, cafouillèrent et confondaient vitesse et précipitation, chose qui a facilité la tâche des Potiers. Le score passant à 25 points à la 35' et c'est dur pour Radès qui rata toute sa deuxième mi-temps.

SN : Mouin (17) Hamoudi (15) Abed (8) A. Hédidane (9) Timoumi (5) Ben Abdallah (8) Béchir (4) Trabelsi (3) Knioua (1) Rezig (9) Maalaoui (4).
ESR : Bouslama (2) Sghaier (7) Ben Hassine (17) Ferjani (3) Hajri (2) Yahyaoui (8) Reouafi (2) Monastiri (8) Boussetta (13) Smaali (2).



Kamel BOUAOUINA

REUNION : Fong Kiwok, l’éternel aiglon

igure emblématique du basket réunionnais, David Fong Kiwok, espère emmener les Aiglons d’Orient en finale de cette poule des As 2007. À 32 ans, il se verrait bien remporter, enfin, un titre régional avec son club de cœur pour couronner ce qui est peut-être sa toute dernière saison de basket-ball.
Sur ce petit bout de bitume, il est chez lui. Le terrain de la rue Sainte-Anne, fief historique des Aiglons d’Orient, n’a depuis bien longtemps plus de secrets pour David Fong Kiwok qui en connaît chaque faille, chaque aspérité sur laquelle un rebond peut vous trahir immédiatement. “J’ai passé toute ma jeunesse sur ce terrain en plein air, confie-t-il. Je continue d’ailleurs d’y venir régulièrement, c’est vraiment un endroit mythique pour moi.” Un seul terrain mais une grande famille : celle des Aiglons d’Orient.”C’est un club particulier. Ici tout le monde se connaît depuis des années. Il y a une ambiance que l’on ne retrouve pas ailleurs...” À 32 ans, David Fong Kiwok est déjà presque nostalgique. Il faut dire que l’ailier porte depuis presque un quart de siècle la tunique rouge des Aiglons. Un soldat fidèle qui n’a déserté qu’une seule et toute petite fois, en 1998, pour s’enrôler chez le voisin du BCD.”À l’époque les Aiglons étaient menacés de relégation et moi je voulais absolument participer aux Jeux des Îles qui se déroulaient à la Réunion.”

“Peut-être ma dernière saison”

Aussi “positive et enrichissante” soit-elle, l’expérience ne dure qu’un an. Le temps pour le Dionysien de glaner son seul et unique titre de champion régional. La saison suivante, l’Aiglon retrouve son nid, naturellement. Il prend alors une autre dimension. Son talent éclate. Presque 10 ans plus tard, il est toujours l’un des meilleurs joueurs de l’île. “David est un vrai compétiteur, il adore jouer, analyse Jerry Boyer, son partenaire de toujours. Il ne faut pas le priver de ballon et surtout ne pas lui demander de faire trop de physique, il déteste ça...” Déroutant, imprévisible, Fong Kiwok possède cette classe qui fait la différence. Même si au fil du temps, il a su faire évoluer son jeu. “Il y a quelques années je prenais beaucoup plus de shoots, aujourd’hui je préfère faire marquer les autres même si le naturel revient souvent au galop avec plus ou moins de réussite,” confie celui qui rêve de remporter, enfin, un titre de champion avec son club de cœur. “On avait tout pour réussir cette saison mais, une fois encore, nous avons mal géré cette Poule des As. Désormais la balle n’est plus dans notre camp.” Au mois d’août, David espère relever l’un de ses derniers grands défis sportifs aux Jeux des Îles de Madagascar. “Si je suis sélectionné, ce sera un grand bonheur. Les Jeux, c’est un moment particulier. En plus je n’ai jamais mis les pieds à Mada.” Une couronne régionale et une médaille d’or : voilà deux beaux bijoux qui viendraient consacrer une saison qui est peut-être la dernière. “C’est de plus en plus difficile de donner du temps au basket, explique David, conseiller clientèle dans une banque, père de deux enfants et marié à Sarah Lacaille, coach de l’équipe féminine des Aiglons d’Orient. Déjà, cette année j’ai longuement hésité avant de rempiler. Je ne sais pas si je jouerai encore l’année prochaine.” S’il raccroche, Fong Kiwok risque de laisser un grand vide sur les parquets de l’île. Une chose est sûre, il n’est pas prêt de quitter le terrain en bitume de la rue Sainte-Anne.

Florent Turpin

- POULE DES AS
- RÉGIONALE 1 MASCULINE • Déjà joués 1re journée : Saint-Pierre BB - Tampon (93-54) / Aiglons d’Orient - BCD (94-90) 2e journée : BCD - Saint-Pierre BB (59 - 68) / Tampon -Aiglons d’Orient (66-64) 3e journée : Saint-Pierre - Aiglons d’Orient (113 - 80) / BCD - Tampon (68 - 78) 4e journée : Tampon BB - Saint-Pierre BB (64 - 71) / BCD-Aiglons d’Orient (90 -81) 5e journée : Saint-Pierre BB - BCD (88-64) / Aiglons d’Orient-Tampon BB (80-79)

• 6e journée : Samedi Aiglons d’Orient-Saint-Pierre BB (20 h 30, gymnase du Moufia) Tampon BB - BCD (20 h 30, Espace BB)

* Classement

1. Saint-Pierre BB : 10 Pts ; 2. Tampon BB : 7 Pts ; 3. Aiglons d’Orient : 7 Pts ; 4. BCD : 6 Pts.

- RÉGIONALE 1 FÉMININE • Déjà joués 1re journée : Saint-Pierre BB - Tampon BB (41-68) / CS Portois - BCD : (41-55) 2e journée : BCD - Saint-Pierre BB (66-38) / Tampon - CS Portois (53-48) 3e journée : Saint-Pierre BB - CS Portois (36 - 60) / BCD - Tampon BB (64 - 61) 4e journée : BCD - CS Portois (63 - 38) / Tampon - Saint-Pierre(66 - 33) 5e journée : Saint-Pierre BB - BCD (54-73) / CS Portois - Tampon (36-69)

• 6e journée Hier soir : CS Portois - Saint-Pierre BB 59-53 Samedi (18 h 30) : Tampon BB - BCD

* Classement 1. BCD : 10 Pts ; 2. Tampon BB : 9 Pts ; 3. CS Portois : 8 Pts ; 4. Saint-Pierre BB : 6 Pts.

RD CONGO : 4è journée : Le Cameroun a battu le Gabon 75-53


* Ce soir intervient la clôture de la compétition par le choc Congo-RDC précédé de la rencontre Tchad-Gabon

Hier au stadium des Martyrs se sont disputés deux rencontres. La première a vu la victoire du Cameroun sur le Gabon sur la marque de 75 à 53 et la seconde a mis aux prises le Congo du le Tchad. A 6 minutes de la fin de ce match, il y a eu coupure du dourant électrique pendan,t que les congolais menaient par 55-31.
C’est ce soir au stadium des Martyrs qu’interviendra la clôture des éliminatoires combinés de basket-ball masculins de la zone 4, CAN et jeux Africains Alger 2007.

Compétition qu’abrite la ville province de Kinshasa depuis le lundi 26 mars. Cinq pays de la zone ont pris part à cette édition. Il s’agit de : Cameroun, Congo/Brazza, Gabon et République Démocratique du Congo. Le moins que l’on puisse dire est que ces éliminatoires ont été organisées dans des conditions particulièrement difficiles. Le président Boni Mwawatadi l’a révélé et confirmé dans notre édition d’hier. Sur le plan technique, les équipes se valaient presque à l’exception du Tchad qui s’est révélé être le " petit poucet " de la compétition.

Ci-dessous, le condensé des matches de la 3ème journée du mercredi 28 mars : *Gabon-RDC : 60-67 ou le match qui a failli dégénérer suite à la nervosité des athlètes de ces deux pays

Battus la veille pour leur premier match du tournoi, les Gabonais sont descendus sur l’aire de jeu avec la détermination de gagner ce match. De leur côté, les Léopards jouant à domicile n’ont pas laissé leurs adversaires s’exprimer librement. Le 1er quart temps se joue sous le signe de l’équilibre. Le Gabon s’impose à la fin 16-15 grâce à la réussite de Bissielou Redombina Fabien N°11 qui a marqué à lui tout seul 10 points. Au 2ème quart temps, le coach Mozin fait monter Eyenga, Mabilama et Lifetu. Le premier cité et Tshimpaka apportent du tonus. Le marquoir bascule à l’avantage de la RDC qui s’impose à la mi-temps 35-24.

A la reprise, les Léopards accentuent leur domination.

L’entrée de Mutombo " Docta " amène un souffle nouveau.

Les fauves congolais creusent davantage le score. Côté gabonais, Biyogho N°15 donne du répondant en marquant plusieurs paniers. Les autres sont noyés et ne réussissent pas grand-chose. On sent de plus en plus de l’énervement dans le camp gabonais. L’efficacité du groupe ressent un coup.

A la fin de ce quart temps, les Léopards s’imposent 51-37.

Au 4ème et dernier quart temps, l’énervement des gabonais atteint son paroxysme. Pendant ce temps, les Léopards creusent l’écart jusqu’à 17 points de différence. Le jeu se gâte. Les actes d’anti- jeu se multiplient de part et d’autre. Les deux arbitres s’interposent pour imposer le calme. C’est ainsi que plusieurs joueurs côté gabonais quittent le terrain pour avoir totalisé 5 fautes personnelles.

Alors que le score est de 54-66 à 1’07’’ de la fin, une certaine panique gagne le camp congolais. Les Gabonais réussissent coup sur coup plusieurs paniers et réduisent le score. Kalengay marque un point qui porte le score à 67 pour la RDC qui gagne le match au gong final 67-60. Ce quart temps a été moins laborieux pour les Léopards qui ne marquent que 16 contre 23 aux Panthères du Gabon.

*Déclaration

Baleketa Blaise du Gabon : " Une chose est vraie. Nous ne jouons plus pour la qualification après cette défaite. Ce qui nous reste à faire, c’est de préserver la fête du basket. Nous allons chercher à produire un bon jeu et faire prévaloir le fair-play, afin que le basket de la zone puisse aller de l’avant. Aujourd’hui, les enfants étaient un peu trop énervés et sont entrés dans le jeu des arbitres. L’arbitre est le sixième adversaire, il ne sera pas pour nous. Ils sont entrés dans cette erreur et étaient enflammés.
C’était plus un problème de tension que un problème tactique. Les équipes se valent. Aujourd’hui, l’équipe de la RDC pour moi a évolué en deçà de ses possibilités parce que aujourd’hui il y a eu plus de contacts que des fluidités. Et pourtant on veut voir un basket-ball propre, plus limpide que des fluidités. Il y a eu trop des contacts qui ont failli gaspiller la fête du basket ".

A suivre ce vendredi 30 mars : 15h00 : Tchad-Gabon 17h00 : Congo-RDC

( Antoine Bolia)

TUNISIE : «Tournoi des As» 1ère journée

La DSG et le SN passent
La première journée du Tournoi des As a été largement favorable à la DSGrombalia et au SNabeulien, vainqueurs respectifs de la JSKairouan et de l’ESRadès. Ils passent ainsi aux demi-finales en attendant les deux quarts de finales prévus hier.

La motivation était plus importante du côté de la DSGrombalia que de la JSK. Cette dernière avait-elle la tête plus dans les matches du play-off ?
En tout cas, la Dalia a pris les choses plus au sérieux et semble un favori sérieux pour le titre. De son côté, le SN n’avait pas eu de peine pour battre l’ESRadès beaucoup plus préoccupée par le maintien, semble-t-il.

Résultats

DSGrombalia-JSK 83-75
SNabeulien-ESRadès 83-64

29 mars 2007

RD CONGO : Eliminatoires combinées CAN et Jeux africains de basket masculin

Les Congolais de Kinshasa bien partis pour se qualifier
Les éliminatoires combinées Coupe d'Afrique des nations et Jeux africains de basket-ball masculin pour la zone 4, qui ont débuté le lundi 26 mars au stadium des Martyrs, se poursuivent normalement.
L'équipe nationale de la RDC est bien partie pour arracher la qualification de la phase finale de la CAN et des Jeux d'Alger, grâce à sa victoire d'hier devant la formation homologue du Gabon par 67-60, soit 7 points d'écart.

En effet, les Léopards seniors masculins de la RDC ont évolué de succès en succès, depuis le début des hostilités. Les Congolais de Kinshasa ont réalisé jusque-là un parcours sans faute. Tenez ! En trois sorties, ils ont remporté trois rencontres. Ils ont battu respectivement, les Tchadiens par 75-38, les Camerounais par 76-72 et les Gabonais par 67-60.
Lors de la première journée, la RDC a quelque peu souffert dans les deux premiers quarts temps (15-9 et 28-20), avant de ridiculiser le Tchad en le battant par 75-38. La deuxième et la troisième journées ont été chaudes pour le Congo-Kinshasa. C'est grâce à l'appui du public et l'expérience des athlètes que l'équipe congolaise a battu la formation du Cameroun par 76-72, soit 4 points d'écart et le Gabon, renforcé par trois professionnels, par 67-60.

Congo - RDC ce jeudi

Les basketteurs de la RDC joueront leur dernier match de ces éliminatoires, ce jeudi 29 mars, au stadium des Martyrs de Kinshasa contre leurs homologues de la République du Congo. Les Léopards de la RDC sont " condamnés " à gagner le match de ce soir, pour confirmer leur qualification aux deux compétitions africaines. Mais les Diables Rouges du Congo, qui ont perdu une seule rencontre devant les Lions Indomptables du Cameroun, veulent à tout prix battre leurs frères de Kinshasa et espérer ainsi obtenir le visa de la CAN et des Jeux africains. Ce dernier match des Léopards de la RDC s'annonce donc chaud. Attendons donc voir de quoi ils seront capables.
Au total, cinq équipes participent aux éliminatoires combinées CAN et Jeux africains de la zone 4. Il s'agit de la RDC, pays organisateur, du Cameroun, déjà qualifié, du Congo, du Gabon et du Tchad.

Les différents résultats se présentent comme suit :

Cameroun - Congo 56-50
RDC - Tchad 75-38
Gabon - Congo 58-75
RDC - Cameroun 76-72
Tchad - Cameroun 57-81
Gabon - RDC 67-60

Ci-dessous les deux dernières journées du tournoi:

Jeudi 29 mars 2007
Tchad - Gabon
Congo - RDC

Vendredi 30 mars 2007
Cameroun - Gabon
Tchad – Congo J

erry Kalemo

SENEGAL : Championnat d’Afrique des Nations Dames : Les Thiessois entendent réussir le pari

Thiès, on le sait, a été choisi avec Dakar, pour abriter le prochain championnat d’Afrique de basket-ball féminin prévu au mois de septembre 2007. Les dirigeants de la ligue régionale de basket, sous la houlette de leur président Gora Mbaye, font preuve d’imagination pour gagner le pari de l’organisation. C’est véritablement un challenge pour les Thiessois qui ne veulent rien laisser au hasard.

Pour bien organiser une compétition d’une telle envergure et relever les défis qui s’y rattachent, il faut nécessairement avoir des moyens. Le seul hic, selon le président de la ligue, c’est que les travaux de réfection du stade Lat Dior entamés depuis quelques années, n’ont pas encore redémarré. Gora Mbaye lance un appel aux autorités étatiques, notamment au président de la République pour que tout soit mis en œuvre pour que ces travaux soient terminés avant la date fatidique de septembre.

Conformément au cahier de charges de la Fiba, une mission de la fédération de basket conduite par son troisième vice-président, s’est rendue dernièrement à Thiès, où elle a visité les installations sportives et les réceptifs hôteliers, ainsi que les équipements : une salle fermée, un chrono score sur les deux exigés pour la compétition, deux vestiaires sur quatre, un téraflex, une salle de conférence que la délégation a trouvée exiguë, des gradins, entre autres. Même si le téraflex n’est pas exclu, il faut également deux planchers que les responsables Thiessois espèrent obtenir grâce au concours de la Fiba à laquelle une correspondance devrait être adressée par le biais de fédération.
S’agissant des infrastructures d’accueil, c’est la station, balnéaire de Saly qui recevra une bonne partie des délégations qui rallieront la Capitale du rail par le tronçon Sindia-Thiès. C’est donc un travail de titan qui attend Gora Mbaye et son staff qui parlent de 200 millions de francs pour relever les défis de l’organisation.

N’empêche, le président Gora Mbaye se dit plus que jamais déterminé à organiser ces joutes sportives dans la cité du rail. Il espère bien que son cri du cœur trouvera un écho favorable auprès des autorités.

ABDOURAHMANE SARR GONZALES

TUNISIE : EZS - USMo, vivement les vacances


La logique a été respectée lors des huitièmes de finale de la dame coupe avec la qualification de tous les favoris.
Dans les chocs entre nationaux, la JSK et le SN ont respectivement passé le cap de l’USMo et EZS et offrent ainsi à ce duo des vacances prématurées de plusieurs mois.
Le CSC a piégé le CAB à Bizerte alors que le DSG a éliminé l’ESR.
Bravo au CSHL et à l’USA qui seront présents aux quarts de finale.
USmo - JSK : 80-97
Après un duel intense très équilibré (38-38) à la mi-temps, les usémistes emmenés par Achour et Saïd n’ont pu aller jusqu’au bout face à une équipe aghlabide très appliquée à l’image de son capitaine Bouden métamorphosé depuis l’arrivée de Brown ainsi que le duo Kechrid et Laghnej très claivoyant.
EZS - SN : 60-72
La réaction des Zahérois n’a pas eu lieu lors du match de coupe afin de sauver la saison face à un grand morceau guidé à merveille par Maalaoui et Rzig. Les Potiers ont fait le break à la mi-temps (26-40) et ont assuré l’essentiel malgré un passage à vide au dernier quart temps.
CAB - CSC : 66-67
A Bizerte, les deux protagonistes se sont livrés à un duel sans merci avec au finish un succès des Cheminots qui étaient plus décontractés que les cabistes.
DSG - ESR : 85-74
Après l’élimination en championnat du DSG, les protégés de Aouij n’ont pas eu la tâche facile face à une accrocheuse formation radésienne.
Ce n’est qu’à la fin du match que le DSG s’est détaché.
SRS - ESS : 52-99
Face à l’armada étoilée, les Sfaxiens n’ont pu que constater les dégats lors d’une rencontre à sens unique pour les rouges.
CA - JAB : 81-60
Après la qualification en championnat, le coach Housseini a ménagé ses joueurs clefs et a donné la chance aux révervistes. A noter, le retour en douceur de Temimi après une longue absence pour blessure.
CSHL - TAC : 71-61
La bande à Koumanji a dominé les débats de bout en bout grâce à la bonne présence des Lazreg, Latrech et Boudali qui ont pris l’ascendant (20-14 à 10’) avant de finir la mi-temps (37-29).
Après la pause, Iwaz et Derouiche accentuent l’écart (54-36 à 30’) malgré l’effort des frères Dhaoui et Marouani.
La rentrée de Nizar Ben Ali a donné plus d’équilibre mais fut tardive.
USA - GST : 85-57
Entre divisionnaires, on s’attendait à un duel équilibré mais les visiteurs n’ont résisté que 10’ avant de subir la loi des locaux qui étaient encouragés par un grand public. Le GST a bien démarré par Aouni (6-8); (9-11) mais la bande à Slah Youssef a réagi rapidement par Ben Maaouia, Slama et Ben Atia (13-11) avant de remporter la 1ère période (18-14).
Au début du 2e QT, l’USA était en roue libre grâce à la fraîcheur physique et la clairvoyance de Ben Salem (30-14). Et les locaux ont terminé sur les chapeaux de roue la mi-temps (39-22).
Après la pause, les locaux sur leur lancée continuèrent à gérer le match (51-30) grâce à Ben Atia. Du côté du GST, Aouini, Touati et Yaakoubi ont essayé de s’accrocher mais les Ansariens mettent le turbo (63-38 à 30’). Au dernier QT, l’USA prit le large (75-40) et Slah Youssef fit tourner son effectif qui s’imposa par Mejdoub, Chiha et l’excellent Ben Atia.
Un succès mérité pour l’USA qui regorge de talents capables d’accéder en nationale A.
* USA: Benna 3 pts, Ghorbel 5 pt, B. Salem 9 pts, Bellallah 4 pts, Slama 11 pts, B. Maaouia 17 pts, Kassous 2 pts, Majdoub 10 pts, Chiha 5 pts, Ben Attia 19 pts
GST : Rahal 4 pts, Belhaj 3 pts, Aouini 25 pts, Karkni 2 pts, Touati 6 pts, Zaddem 9 pts, Yaakoubi 8 pts

RESULTATS
USA - GST : 85-57
CSHL - TAC : 71-61
SRS - ESS : 52-99
CA - GST : 81-60
CAB - CSC : 66-67
DSG - ESR : 85-74
EZS - SN : 60-72
USMo - JSK : 80-97
Qualifiés : USA, CSHL (Nat B), ESS, DSG, CSC, CA, SN et JSK (Nat A).

MALI : Top 8 : le Djoliba messieurs en mauvaise posture


Les Rouges ont concédé deux défaites en trois journées de compétition
Après les interligues de Gao et le championnat du District, la seconde phase du championnat national communément appelée Top 8, a donné son coup d'envoi samedi

au Pavillon des sports du stade Modibo Kéïta. Les 16 équipes masculines (le Sigui de Kayes, le Géant Hippo de Koulikoro, le Tata de Sikasso, le Biton de Ségou, le Stade, le Réal, le Djoliba et la Commune I) et féminines (l'USM de Koutiala, le Biton de Ségou, le Géant Hippo de Koulikoro, le Sigui, le Djoliba, la Commune III, le Stade et le CAT) s'affronteront pendant un semaine sous forme de championnat aller simple. Les deux meilleures de chaque catégorie disputeront la dernière phase, c'est-à-dire les play off.
Le grand absent du Top 8 de cette année est incontestablement le Réal. Les filles de Cheick Oumar Sissoko ont été éliminées par le Centre Alkaya Touré (CAT). La journée inaugurale a été celle des équipes du District. Le Djoliba dames a donné le ton en battant le Biton 74-18. Ce fut ensuite au tour de la Commune III de faire parler son expérience devant la meilleure équipe régionale des interligues, l'Union sportive Miankala de Koutiala étrillée 92-43. De son côté, le CAT a dicté sa loi face à Géant Hippo battu 84-34, tout comme le Stade qui s'est promené devant le Sigui 82-36. Lors de la deuxième journée, le CAT a dû batailler fort pour venir à bout du Sigui (49-46). Koutiala s'est racheté face au Biton (43-33) et le Djoliba a fait exploser Géant Hippo 80-15. La grande attraction de cette 2è journée a été la rencontre Stade-Commune III. Les filles de Amara Traoré emmenées par ses trois 'tireurs d'élite" Kadia Sacko, Aminata Coulibaly, Ramata Bathily ont dominé les Stadistes 73-59. 24h plus tard, les filles du manager Fatoumata Berthé l'emporteront 46-40 face au CAT, gardant ainsi intactes leurs chances de qualification. Le Djoliba, la Commune III et l'USM de Koutiala l'ont emporté, respectivement face au Sigui (69-24), au Biton (42-31) et à Géant Hippo (46-32).
En messieurs, la journée inaugurale a été marquée par la large victoire du Réal face au Tata battu 116-38. Le Stade n'a pas non plus fait de détails face au Biton (69-33), alors que le Djoliba a peiné pour battre le Géant Hippo (63-60). La Commune I l'a également emporté face au Sigui (71-56) qui s'offrira le Djoliba 24h plus tard à l'issue d'un match âprement disputé (68-65). Le Tata, le Réal et le Stade l'ont emporté face, respectivement au Biton (60-47) à la Commune I (70-46) et à Géant Hippo (77-68). La 3è journée elle, a été marquée par la deuxième défaite du Djoliba battu 54-42 par la Commune I de Moussa Makan Tounkara. Du coup, les Rouges compromettent leur chance de qualification aux play off.
S. BADIAGA
Les Résultats
En dames
1ère journée
Djoliba-Biton : 74-18
Commune III-USM : 92-43
Géant-CAT : 34-84
Sigui-Stade : 36-82
2è journée
CAT-Sigui : 49-46
Biton-USM : 33-43
Stade-Commune III : 59-73
Djoliba-Géant : 80-15
3è journée
Commune III-Biton : 42-31
USM-Géant : 46-32
Stade-CAT : 48-40
Sigui-Djoliba : 24-69
En messieurs
1ère journée
Stade-Biton : 69-33
Réal-Tata : 116-38
Géant-Djoliba : 60-63
Sigui-Commune I : 56-71
2è journée
Djoliba-Kayes : 65-68
Biton-Tata : 47-60
Commune I-Réal : 46-70
Stade-Géant : 77-68
3è journée
Stade-Sigui : 75-68
Réal-Biton : 107-37
Commune I-Djoliba : 54-42
Tata-Géant : 64-62

28 mars 2007

TUNISIE : Tournoi des « As »

Le succès commercial de ce tournoi est pratiquement assuré, la FTBB et les organisateurs n'attendent plus que l'affluence du public ce qui pour Nabeul est pratiquement une certitude, tant l'engouement pour cette discipline est sans borne.

Reste, donc, l'engagement des équipes participantes, qui sont appelées à se donner à fond et à se présenter avec leurs meilleurs éléments. La récompense pour le lauréat n'est pas une mince affaire, puisqu'il représentera la Tunisie aux championnats maghrébins des clubs champions et sera totalement pris en charge par la fédération lors de cette manifestation.

Pour cette première journée des quarts de finale, deux belles affiches sont épinglées au programme et devraient contenter tous les férus du basket-ball.

JSK - DSG : Avantage aux Kairouanais

Les Kairouanais qui ont montré l'étendue de leurs possibilités lors des dernières sorties en championnat et en coupe de Tunisie partent favoris, surtout lorsque l'on sait le sérieux de leur entraîneur, Walid Gharbi, qui ne prend jamais les choses à la légère et qui considère que cette participation est bénéfique pour la suite de la compétition officielle et lucrative à moyen terme. Cela n'empêche que les « Vignerons » auront leur mot à dire et se présenteront avec la ferme intention d'aller le plus loin lors de ce tournoi les Grombaliens qui ne sont plus engagés qu'en Coupe de Tunisie, voudront saisir cette aubaine pour montrer leur vraie valeur et maintenir le rythme autant que possible pour le prochain rendez-vous officiel

SN - ESR : Les Potiers plus forts

Le Stade Nabeulien, leader incontesté de la première phase et organisateur de cette seconde édition du tournoi des « As », ne vise ni plus ni moins que la plus haute marche du podium. Plus complets dans tous les compartiments du jeu et mieux aguerris les « Potiers » devraient entamer victorieusement cette compétition mais il ne faut point mésestimer l'adversaire qui a montré à plusieurs reprises qu'il n'avait pas froid aux yeux. En effet, l'ES Radès a su s'élever en plusieurs occasions au niveau des grands et sur un seul match, elle cherchera l'exploit. Pareille opportunité lui permettrait de parfaire sa condition et son rythme et de forger son moral.

Programme d'aujourd'hui

Salle de Nabeul

16H00 Cérémonie d'ouverture
16H30 J.S Kairouan D.S Grombalia
18H30 Stade Nabeulien - E.S Radès



Amor KAABACHI

ALGERIE : PLAY-OFF Le Widad veut prendre option

par Fouad B.
Les animateurs, au nombre de six, des tournois play-off décisifs pour la désignation du champion d'Algérie 2006-2007, entreront dans le vif du sujet dès aujourd'hui. Et de ce fait, les regards des férus de la balle au panier seront tournés vers la salle Moussa Charef, qui abritera le premier tournoi play-off. Le second prévu en trois journées aura lieu à Staouéli les 11, 12 et 13 avril. Ce premier rendez-vous sera marqué par une chaude entrée en matière avec un certain WAB-MCA. Les «Vert et Rouge», battus, malmenés, puis humiliés à trois reprises cette saison en aller retour et en coupe d'Algérie, auront à coeur de laver l'affront et de refaire surface. Les poulains de Belbekri, qui défendent, faut-il le rappeler, leur titre, auront du mal à passer un tel examen devant un adversaire qui aura l'appui de tout un public acquis à sa cause. Les dauphins du Sahel partent avec les faveurs des pronostics en levée de rideau où le WBAB, l'invité-surprise parmi les six, a les moyens de surprendre l'ASPTTA, encore sous la déception de son élimination en coupe d'Algérie par l'USMMH. La 2e journée de ce premier tournoi devrait voir la logique l'emporter pour les trois rencontres au programme. Le MCA aura à coeur de prendre sa revanche sur le WBAB qui l'avait battu contre toute attente à Aïn Bénian. Le DRBS devrait faire le plein face aux postiers de la capitale. Enfin, le WAB, dans son fief, ne fera pas de cadeau au CRBDB.

ALGERIE : Coupe - Le tirage au sort effectué

Le tirage au sort de la Coupe d’Algérie seniors et jeunes s’est déroulé hier matin au siège de la Fédération algérienne de basket-ball. Cette opération concernait les demi-finales. Pour le déroulement des rencontres, la direction de l’organisation sportive a choisi deux week-ends. Ce seront les seniors qui disputeront leurs rencontres les 5 et 6 avril prochain. Les jeunes catégories sont programmées pour les 26 et 27 du même mois.
O.K.

Résultats du tirage au sort

Seniors messieurs
DRB Staouéli - USMM Hadjout
WA Boufarik - CRB Dar-El- Beïda
Seniors filles
ASPTT Alger - MC Alger
OC Alger - DRB Staouéli
Juniors garçons
CRB Témouchent - MT El- Eulma
AU Annaba - USM Alger
Juniors filles
SW. Chlef - O. Boumerdès
MC Alger - EC El-Biar
Cadets
DRB Staouéli - US Sétif
USM Alger - CSM Constantine
Cadettes
Hamra Annaba - CR Hussein-Dey
FCB Saïda - USM Alger
Minimes garçons
ASPTT Alger - MT El-Eulma
NA Hussein-Dey - WA Boufarik
Minimes filles
USM Alger - CR Hussein-Dey
Hamra Annaba - FCB Saïda.

RD CONGO : Eliminatoires combinées Can et Jeux africains : La Rdc a battu le Tchad à plate couture 75-38

* Le Cameroun a dominé le Congo 56-50

C’est hier qu’ont débuté les éliminatoires combinées Can et Jeux africains pour le basket-ball de la zone 4.

Cinq pays ont pris leur inscription à la compétition. Il s’agit de : Cameroun, Tchad, Congo/Brazzaville, Gabon et Rdc.
Hier, deux rencontres se sont disputées. La première a opposé le Cameroun au Congo/Brazzaville. Les Camerounais, après avoir été menés au deux premiers quarts temps, se sont rattrapés pour battre finalement les Diables Rouges du Congo par 56-50.

La deuxième rencontre mettait aux prises les Léopards de la Rdc et le Tchad. Au coup de gong final, les Congolais l’ont emporté sur la marque de 75-38.

Antoine Bolia

27 mars 2007

TUNISIE : Tournoi des " As " (Nabeul)

Un événement de haut niveau

Ali Benzarti, le président de la Fédération Tunisienne de Basket-ball, a tenu une conférence de presse, hier lundi, pour présenter les grandes lignes du tournoi des " As " qui doit se dérouler à Nabeul du 28 au 31 mars 2007.
Ce tournoi va réunir les huit premiers classés à l'issue de la première phase du championnat soit le SN (organisateur), le CA, l'ESS, la JSK, l'ESZ, l'USM, le DSG et l'ESR...
Cette joute se disputera selon la formule de l'élimination directe, avec des demi-finales désignées et le vainqueur sera automatiquement qualifié aux prochains championnats maghrébins qui doivent avoir lieu en Libye, tout en sachant que la fédération prendra totalement en charge les frais de déplacement et d'hébergement.
Par ailleurs, l'expérience de l'arbitrage à trois sera introduite à partir des demi-finales. Après le succès enregistré lors de la première édition à Monastir au niveau de l'affluence du public et au niveau commercial, Ali Benzarti a souhaité que cette réussite se renouvelle, sur le plan sportif et que les clubs se molilisent pour en faire un événement de haut standing.

• Table ronde sur l'avenir du basket

En marge du tournoi, une journée de recyclage est prévue à l'intention des arbitres le vendredi 30 mars 2007, où seront débattus les points suivants :

- Les modifications des règles 2006

- Les 24 secondes

- Le joueur tirant au panier

- L'alternance

- L'arbitrage à trois.



De même dans la matinée du 31 mars, c'est-à-dire le jour de la finale, une table ronde sur l'avenir du basket-ball sera tenue à laquelle sont conviés les anciens directeurs techniques nationaux, les anciens entraîneurs nationaux, les anciens dirigeants, les anciens joueurs internationaux, les actuels entraîneurs de la division nationale des seniors garçons et filles, les présidents de ligue et les présidents de section.
Par ailleurs et afin de commémorer les mémoires de Taoufik Bouhima, dont la famille recevra une donation de la Fédération, et Rached Ezzahi, une rencontre entre vétérans qui porteront tous le numéro 14, celui que portaient comme par hasard, ces deux joueurs, sera disputé entre les deux demi-finalistes de vendredi.
Hichem Skandaji, vice président du Stade Nabeulien, a remercié la Fédération pour son étroite collaboration et a informé que tout était au point du côté organisationnel,

tout en annonçant que les prix d'entrée ont été fixés à :

- Un et deux dinars pour les 1/4 et 1/2 finales

- Deux et trois dinars pour la finale

• Activité accrue pour notre " cinq " national

Après cette présentation du tournoi des " As " la discussion a tourné autour de l'équipe nationale des seniors garçons et il en est ressorti que notre équipe fanion a bien du pain sur la planche cet été.

Notre " Cinq " est appelé à disputer les jeux panarabes à Alger du 12 au 23 juillet 2007, avant de rallier l'Angola du 15 au 26 afin d'y participer aux championnats d'Afrique, alors que du 11 au 22 novembre 2007, ils se rendront au Caire où auront lieu les Jeux Panarabes.

Pour préparer comme il se doit, l'objectif principal, les Championnats d'Afrique, un tournoi amical, celui de l'amitié, serait mis sur pied à Tunis, entre les deux échéances continentales. Auparavant, l'entraîneur national, Adel Tlatli, se rendra à Luanda (Angola) le 20 avril 2007, pour assister au tirage au sort des poules, qui seront quatre car cette joute réunira pour la première fois seize équipes africaines.

Amor KAABACHI

Programme

Mercredi 28 mars 2007.

16h00 Cérémonie d'ouverture
16h30 JS Kairouan - DS Grombalia (match 1)
18h30 Stade Nabeulien - ES Radès (match 2)

Jeudi 29 mars 2007.

16h30 ES Sahel - US Monastir (match 3)
18h30 Club Africain - Ez zahra S (match 4)

Vendredi 30 mars 2007 (demi-finales)

15h45 vainqueur match 3 - vainqueur match 4 (A)
17h45 match vétérans
18h30 vainqueur match 1 - vainqueur match 2 (B)

Samedi 31 mars 2007 (finale)

18h00 vainqueur (A) - vainqueur (B)

SENEGAL : Les ’’Duchesses’’ en voie d’être championnes de la phase aller

L’équipe féminine de basket-ball du Dakar université club (DUC) a pris, le week-end dernier, une bonne option pour remporter la phase aller du championnat en ne concédant toujours pas de défaite à l’issue de la 7-ème journée où elle a battu, la JA, championne en titre, par 42 à 52.
Les ’’Duchesses’’ qui s’étaient déjà sorties du piège de Bopp, autre prétendante sérieuse au titre, lors d’un tour précédent, n’ont pas fait de détails face à la JA. En effet, les coéquipières de Adama Diakhaté ont dominé la partie , du début à la fin de la partie.
Avec cette victoire, les ’’Duchesses’’ qui étaient au coude à coude avec leurs adversaires du jour à l’entame du match (12 points chacun) sont en tête , à deux journées de la fin de la première série de matchs de poule.

Chez les garçons , l’Us Rail, championne en titre, a perdu d’un point lors de son déplacement à Saint-Louis où elle affrontait l’équipe de l’université Gaston Berger (55-54).

- Les résultats du week -end :

- 7-ème tour (Filles) :

- Sibac-Jaraaf 50-51, Bopp- Mbour 67-36, ASFA-SLBC 45-54, Rail-USO 59-48, JA-DUC 52-42

- 6-ème tour (Garçons) :

- Ja- Douanes 37-60, Usl-Bopp 49-54, Ugb-Rail 55-54, Sibac-Gorée 67-46

- Classement (Filles) :

- 1-er DUC (14 pts), 2-ème Bopp (13 pts), 3-ème JA (12 pts), 3-ème ex-aequo SLBC (12 pts), 5-ème SIBAC (10 pts), 6-ème Jaraaf, Mbour, Rail (9 Pts), 9-ème ASFA (8 pts)

SENEGAL : Victoire du DUC (54-39) sur la Police

L’équipe masculine du Dakar Université club (DUC) occupe la première place de la poule A du championnat de basket , suite à sa victoire (54-39) sur l’AS Police lundi à Dakar.

Le DUC compte désormais 11 points . Il est suivi de l’AS Douane

SENEGAL : La nomination de Gallo Fall ‘’va beaucoup aider l’équipe du Sénégal’’, selon Mamadou Ndiaye

Le pivot de l’équipe du Sénégal de basket Mamadou Ndiaye, qui joue en Grèce, a indiqué que la nomination de Gallo Fall comme manager général de l’équipe nationale va beaucoup ‘’aider l’équipe du Sénégal’’.

‘’Je suis très content que Gallo ait été nommé à la direction de l’équipe nationale du Sénégal. Ça va beaucoup nous aider. Car les problèmes ne viennent pas seulement du manque de moyens financiers ’’, a déclaré Mamadou Ndiaye dans une interview parue sur le site du basket africain ‘’Diabaly’’ visité à l’APS.
Le pivot, qui a joué deux coupes du monde (Grèce 1998 et Japon 2006), pense que cette nomination permettra à l’équipe nationale de ‘’mieux s’ organiser ’’. Un domaine qui, selon lui, ‘’fait défaut aux sélections africaines’’.
‘’Gallo a beaucoup d’expérience par sa fonction aux Dallas Mavericks. Nous avons besoin de beaucoup d’organisation. Quand on évolue à l’étranger et qu’on voit tout ce que nos staffs nous proposent, on se rend compte que nous sommes vraiment en retard à ce niveau là en Afrique ’’ a-t-il expliqué, mettant les mauvais résultats du Sénégal au dernier championnat du monde sur le compte du ‘’manque d’organisation’’.
‘’Au Japon, nous aurions vraiment pu faire un bon résultat. Mais encore une fois, le manque d’organisation, surtout lors de la préparation, a fatigué tout le monde. C’était la même chose en Grèce en 98’’, estime l’ international sénégalais.
‘’En matière de basket, il faut que tous les éléments soient en place. Il n’y a pas que les joueurs qui doivent se préparer. Il faut les mettre dans de bonnes conditions déjà. Pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes’’, a-t-il déclaré.
L’ancien de la NBA, qui a quitté les Clippers de Los Angeles en 2005 pour la Grèce, a fait remarquer que même si l’équipe du Sénégal est constituée à majorité de joueurs professionnels , ’’ il faut que les choses suivent derrière’’.
Il a plaidé pour que le gouvernement donne les moyens à la fédération pour qu’elle trouve ‘’les meilleurs coachs’’ pour les joueurs.
Mamadou Ndiaye a réaffirmé sa disponibilité pour la sélection nationale, jurant que ‘’chaque fois que l’équipe nationale aura besoin de moi, je répondrais présent’’.
Il a également estimé qu’il faut laisser du temps au staff une fois qu’on l’a mis en place ‘’parce que cela ne sert à rien de changer de coach ou de personnel tout le temps’’.

ILE MAURICE : Préparer l’avenir du basket mauricien

Une trentaine d’animateurs et d’entraîneurs suivent depuis samedi un stage animé par le Malgache Henri Radrianvojoto – instructeur de la FIBA, ancien DTN et ancien ministre des Sports –, visant à encadrer les jeunes dès l’âge de neuf ans et en faire des joueurs complets et compétitifs au niveau national et régional dans un laps de temps de sept ans.

“Ce stage arrive à point nommé”, soutient Henri Radrianvojoto avant de poursuivre : “La formation des sportifs pour le haut niveau demande des années. Pour le basket, il faut un minimum de sept années pour y arriver. Il est donc très important de commencer cette formation très tôt, dès l’âge de neuf ans pour arriver à avoir un joueur de qualitié lorsqu’il atteindra l’âge de 18 ans”.

“Je suis là pour partager mes connaissances avec vous afin qu’à votre tour vous alliez les transmettre avec les autres entraîneurs. J’insiste sur ce point, car ce n’est qu’en partageant nos expériences et notre savoir que nous aiderons le basket à s’épanouir davantage”, ajoute Henri Radrianvojoto. “En effet, le basket mauricien est trop souvent confronté au phénomène de joueurs qui débutent et découvrent la disicpline vers 14-15 ans, trop tard hélas pour atteindre le niveau requis pour être compétitif sur le pan régional à 18 ans. D’où l’inititative de la Fédération mauricienne de basket-ball et du ministère de la Jeunesse et des Sports d’organiser une telle formation à l’intention de nos animateurs et entraîneurs”, dit-il.

“Il est évident qu’il faut des sacrifices pour atteindre le haut niveau. Je vous demanderai de ne pas vous limiter à ce stage mais de poursuivre au-delà afin de permettre au basket mauricien d’aller encore plus loin et de connaître un avenir encore plus propère”, a insisté, pour sa part, Sylvio Tang, le ministre de la Jeunesse et des Sports.

ALGERIE : 1er tournoi play off de basket-ball : - Les choses sérieuses commencent !

par Samir S.

Salle Moussa-Charef de Boufarik, acte 1. C’est de là en effet que commencent les choses sérieuses pour l’octroi du titre version 2006-2007. Six équipes sont partantes pour savoir qui aura la chance de détrôner le Mouloudia d’Alger, tenant du titre.

Ce dernier, qui a vécu une saison à mettre plutôt aux oubliettes, portera l’habit d’un sérieux outsider pour défendre jusqu’au bout son acquis, squatté sérieusement par deux grands favoris, le DRB Staouéli, leader de la première phase, et son second, le WA Boufarik.

Le CRB Dar el-Beïda, l’ASPTT Alger et le WB Aïn Benian se contenteront de jouer les trouble-fêtes et de faire en sorte de terminer la saison à une place honorable. Cela dit, et au programme de ce premier tournoi play off, une rencontre se dégage du lot, à savoir WA Boufarik- MC Alger.

De chaudes retrouvailles qui sentent la poudre et qui auront encore une fois et plus que jamais une odeur de revanche, notamment pour le champion sortant, le Mouloudia. Ce dernier, battu à trois reprises cette saison par son éternel rival, le WA Boufarik, en aller- retour de la première phase du championnat et en coupe d’Algérie, tentera le tout pour le tout pour, d’une part, laver l’affront subi et surtout, d’autre part, prendre option pour la suite.

Une double mission qui ne sera pas de tout repos devant une équipe du Widad toutes griffes dehors et qui aura derrière elle un nombreux public tout acquis à sa cause. De chauds débats en perspective. Les locaux, qui voient grand cette saison, doivent quand même se délester de toute forme de confiance devant un cinq du Mouloudia qui a les moyens de réagir telle un bête blessée, d’autant que Belbekri peut compter sur Boulaya qui vient de réintégrer le groupe. Une certitude : le vainqueur de cette rencontre prendra une belle option et pourra entamer la suite avec la sérénité voulue en attendant de s’expliquer avec l’autre grand favori au sacre, le DRB Staouéli. Ce dernier, revêtu de son habit de leader de la première phase et qui s’est offert l’organisation du deuxième tournoi final, se présentera pour sa première sortie en conquérant devant le CRB Dar el-Beïda qu’il a battu largement en aller-retour.

C’est dire que les poulains de Loubachria sont bien placés pour casser d’entrée la baraque. Le WB Aïn Benian et l’ASPTT Alger auront l’honneur, pour leur part, d’ouvrir le bal. Une rencontre ouverte à tous les pronostics, même si les Postiers de la capitale se doivent de retrouver leur esprit après une élimination amère en coupe d’Algérie devant l’USMM Hadjout qui leur a barré la route vers les demi-finales.

La deuxième journée prévue toujours à Boufarik, devrait voir la logique l’emporter. A suivre la rencontre MC Alger- WB Aïn Benian qui se présente sous le signe de la revanche pour les Mouloudéens qui, faut-il le rappeler, ont été surpris lors de la phase retour par cette même équipe des Requins bleus.

Ces derniers, qui avaient mis à profit la mauvaise passe du Doyen pour les surprendre, risquent gros cette fois-ci devant les Canon, Zenboudji et autres Aït Kaci. La seconde rencontre au programme de jeudi mettra aux prises les Dauphins du Sahel aux Postiers d’El-Bahdja.

Les Staouéliens partent avec les faveurs des pronostics pour faire le plein de points et apporter les correctifs qu’il faut avant la dernière ligne droite at home. Enfin, le WA Boufarik ne fera, c’est clair, aucune concession aux jeunes loups du CRB Dar el-Beïda pour aborder la deuxième partie de ces play off avec tous les atouts de son côté.

TUNISIE : Tournoi des "Petits As" (du 27 au 30 mars)

Le vainqueur au championnat maghrébin
Ce serait la motivation majeure dans cette 2e édition sur laquelle on noue plein d'espoirs

Le président de la FTBB, M. Ali Benzarti, a tenu un point de presse lors de laquelle il a présenté le Tournoi des As qui commence demain à Nabeul, en collaboration avec le Stade Nabeulien qui prend en charge l’organisation.La deuxième édition porte-t-elle du nouveau par rapport à l’année dernière? la grande nouveauté sera la motivation sportive et non financière. Le vainqueur représentera la Tunisie au championnat maghrébin 2008 à Tripoli. Rappelons que la plupart des clubs participants ne sont pas très chauds à ce tournoi en raison des demi finales du play-off qui pointent à une semaine.

Prix abordables

Ces clubs veulent épargner leurs joueurs et cacher leur jeu. Sur ce point, le président de la FTBB, épaulé par Adel Tlatli, trouve que "le tournoi permet aux clubs de jouer le maximum de matches et de gagner en fraîcheur.Chaque fois que nous proposons un tournoi, les clubs refusent.Ce n’est pas bénéfique pour le basket tunisien. Il faut arrêter avec l’isolement que vivent nos clubs.Il faudra renouer avec la compétition internationale comme le championnat arabe ou d’Afrique des clubs. Le Tournoi des As fera du bien à nos clubs.L’année dernière, ce tournoi a permis à la FTBB de générer des bénéfices.Pour cette année, nous et le SN avons mis la main dans la main en essayant de ramener des sponsors.Ce sera la fête du basket tunisien".
M.Hichem Sekendeji, vice-président du SN, a parlé des préparatifs du club pour l’organisation, et ce, en rappelant l’intérêt que porte le SN à ce tournoi.Les prix d’entrée seront abordables avec 1 et 2 dinars pour les trois premiers jours, ainsi que 2 et 3 dinars pour la finale.En marge du tournoi, un match entre les vétérans sera tenu le vendredi où maintes figures du basket tunisien seront honorés (Taoufik Bouhima et Rached Ezzahi).Une journée de réflexion sur les moyens de relancer le basket tunisien sera organisée le samedi. De plus, l’expérience de trois arbitres par match sera tentée en vue de la rééditer lors des demi finales du play-off et la finale de la Coupe de Tunisie. Plusieurs autres sujets ont été évoqués au passage dans ce point de presse comme le tirage au sort du championnat d’Afrique des nations en Angola qui aura lieu le 20 avril. Pour le reste, on a fait les mêmes allusions quant au travail du bureau fédéral précédent.Le tournoi de Dubai, que nous avons couvert en 2004, servait-il au "shopping" comme le dit le président de la FTBB? C’est déplacé à notre avis. Ce tournoi regroupait les meilleurs clubs arabes.Notre sélection en avait profité en jouant face à des joueurs de grand calibre tels que Madison, Ismaïl Ahmed, Fadi Khatib, Vogel... Ceci est pour l’histoire.On aimerait bien que l’on regarde le présent et l’avenir, et laisser les autres juger la qualité de son travail!
Rafik El Herguem

26 mars 2007

C^TE DE IVOIRE : 7e journée N1 Côte d’Ivoire : L’ABC passe difficilement le CSA


Les filles du CSA n’ont pu contester la suprématie de l’ABC, champion en titre. Les Black and White du CSA bien présente tout au long des trois premiers quart temps se sont faites étalées au terme de la rencontre.

24-22, un tableau de score inhabituel pour les habitués du Palais des Sports de Treichville lorsqu’on entend CSA ou ABC. Et pour cause ses deux locomotives du basket féminin ivoirien durant les premières journées du championnat de N1 n’ont réalisé que des scores fleuves aux dépends de leurs adversaires.

Seuls l’agressivité défensive et le respect des plans tactiques concoctés par Binga Lemou, la manager de l’ABC et Siaka Coulibaly, celui du CSA, peuvent expliquer ce maigre score final que le public a été obligé de se mettre dans les baskets.

Un score qui aurait pu faire le bonheur des filles du Club Sportive d’Abidjan. Le CSA physiquement plus fraîches pour n’avoir pas disputé la 6e journée, à la suite du forfait de l’ASEC Mimosas, prend l’ABC à la gorge. Les Rouge et Blanc de Binga Lemou sont distancés aux premier, deuxième et troisième quart temps par Kolga Assetou et ses coéquipières.

Mais le métronome de la formation de CSA, prend un grave coup à l’arcade sourcilière qui l’oblige à abandonner ses partenaires. Une sortie préjudiciable aux filles de Siaka Coulibaly, car Kolga Assetou out, c’est l’adresse du CSA qui en prend un coup.

Victimes de sa maladresse le CSA se fait reprendre par l’ABC. Djiré Massouratou, la capitaine des Rouge et Blanc et ses réussissent dans les derniers instants du jeu à coiffer au poteau leur adversaire de justesse (24-22). Le vainqueur de la coupe national n’est pas arrivé à détrôner la solide formation de l’ABC qui s’assied mieux dans son fauteuil de leader.

Patrick GUITEY

TUNISIE : Coupe de Tunisie (huitièmes de finale)

L'USM, ESZ, l'ESR et le CAB, out

Le premier " tour " de la Coupe de Tunisie n'a enregistré aucune surprise puisque selon les attentes les favoris, avec plus ou moins de difficultés, ont pu obtenir leur qualification.

• Le CA en roue libre

Les Monastiriens ont donné l'illusion qu'ils avaient l'intention de pouvoir sauver leur saison. Après une première période de tâtonnement (13-24), les " Bleus " reviennent à la charge et égalisent à la mi-temps (38-38). Ils prennent l'initiative en début de troisième période, mais aussitôt, les Aghlabites plus entreprenants et profitant de la désorganisation de l'adversaire à la suite de la sortie de leur recrue américain pour cinq fautes vont définitivement s'approprier le cours du jeu et s'imposer par un écart assez important.

Le Club Africain a profité de l'occasion pour bien préparer son effectif pour les futures batailles du play-off. Dès le premier quart-temps, la cause était entendue (30-15) et à la mi-temps, les Clubistes avaient atteint les cinquante points (50-27). Le coach clubiste, Houssaïni, faisait tourner ses éléments et terminait la partie avec plus de vingt points d'avance après avoir clôturé la troisième période sur la marque de (65-38).

Les Zahérois n'ont pas fait le poids devant les Nabeuliens qui ont dominé les débats durant toute la partie. Les visiteurs ont eu la partie facile face aux Banlieusards débordés en défense et qui ne se sont repris qu'en fin de partie (voir focus) pour limiter les dégâts.

• Qualification méritoire d'Al Ansar

Le CS Hammam - Lif s'est imposé à la régulière face à un autre divisionnaire, le Tunis Air Club, et obtient son ticket pour le prochain tour. L'Étoile Sportive du Sahel est allée s'imposer à Sfax face aux Railwaymen qui ne pouvaient soutenir la comparaison.

L'US Ansar a obtenu méritoirement sa qualification au tour suivant en s'imposant par plus de vingt points face au Gazelec Sport de Tunis. Le tenant du titre, le Dalia Sport de Grombalia, a dû se démener pour défendre son bien et assurer son passage pour les quarts de finale. En effet, les Radésiens ont joué franchement le coup et n'ayant rien à perdre, ont bousculé à plusieurs reprises les locaux qui ne se sont imposés que vers la fin.

Le Club Sportif des Cheminots est allé battre par un petit point d'écart le Club Athlétique Bizertin à l'issue d'une partie tendue de bout en bout. Ainsi donc six nationaux " A " et deux divisionnaires seront présents aux quarts de finale, alors que les Zahérois et les Monastiriens partent déjà en vacances, ou plutôt à l'issue de la semaine des " AS ", jusqu'à la prochaine saison.



Amor KAABACHI



Résultats

USM - JSK 80 - 97
CA - JAB 81 - 60
EZS - SN 60 - 72
CSHL - TAC 71 - 61
SRS - ESS 52 - 99
USA - GST 85 - 57
DSG - ESR 83 - 74
CAB -CSC 66 67

MAROC : La bonne opération du MAS et de l'IRT

Le MAS ET L'IRT ont fait l'essentiel, samedi, aux matchs aller de la demi-finale de la Coupe du Trône de basketball, édition 2006/2007, face respectivement a l'ASS et le TSC, ce qui donne lieu à des rencontres retour prometteuses où le spectacle et le suspens ne manqueront certainement pas d'être au rendez-vous.
A Fès, toujours fidèles à leur équipe, les supporters du MAS sont venus nombreux à la salle du 11 janvier pour assister à une rencontre qui fut d'un bon niveau entre les locaux et les corsaires l'AS de Salé. La confrontation fut à l'avantage des Jaunes avec sept points d'avance : 76/69.
La qualification au dernier acte n'est pas encore acquise pour le MAS qui sera, sans aucun doute, attendu de pied ferme par l'ASS lors de la seconde manche.
En revanche dans la ville du Détroit où le public tangérois a subi la sanction infligée par la Fédération Royale marocaine de basket-ball, la partie ayant opposé l'IRT au TSC, s'est jouée à huis clos. Cette rencontre est revenue aux poulains de Khalil Rouass qui veulent sauver leur saison. En réalisant un avantage de douze points (89/77), le retour s'annonce d'ores déjà difficile pour les Tihaddis, mais leur mission reste réalisable. Par ailleurs, la sélection de basketball de Ceuta était en visite ce week-end à Casablanca invité e par le cercle athlétique français de Casablanca. Une rencontre de basketball était organisée où ont pris part un certain nombre de joueurs formés au CAFC sous la houlette du coach Tourian Lauren renforcés par le pro-US Khalid Louda qui vient d'être appelé par Rebatet, entraîneur de l'équipe nationale du Maroc . Ce match qui fut crânement disputé, s'est terminé en faveur des Cafcistes qui se sont imposés sur le score de 99/84.

Elmostafa Zarry

SENEGAL : Résultats du championnat élite filles et garçons


La septième journée chez les filles et la sixième chez les garçons se sont déroulées dimanche, donnant les résultats suivants :
Filles

- Bopp-Mbour 67-36
- AS Fonctionnaires-Saint-Louis Basket club 45-54
- US Rail-US Ouakam 59-48
- Jeanne d'Arc-Dakar Université club 42-52

Garçons

- SIBAC-US Gorée 67-46
- USL-Bopp 44-59
- UGB-US Rail 55-54

TUNISIE : «Tournoi des As» à Nabeul (du 28 au 31 mars)

Est-ce le moment opportun ?
A une semaine du rendez-vous des demi-finales du super play-off, huit clubs se donnent rendez-vous au «tournoi des As» dans sa 2e édition.

Le SN et la FTBB prennent en charge l’organisation du tournoi qui regroupe le SN, le CA, l’ESS, EZS, la JSK, la DSG, l’ESR et l’USM. Le tirage au sort des quarts de finale a donné lieu aux rencontres suivantes : JSK-DSG et SN-ESR, le mercredi, ESS-USM et CA-EZS, le jeudi. L’idée du tournoi est intéressante dans la mesure où elle aide à promouvoir l’image du basket tunisien qui passe par une période difficile.
La motivation financière peut pousser les clubs à prendre les choses au sérieux. Sauf que pour le CA, la JSK, le SN et l’ESS, ce tournoi n’est pas du tout le bienvenu. A une semaine des demi-finales du super play-off, tous ces clubs chercheront à cacher leurs cartes. Le plus beau, c’est qu’en demi-finales, on pourrait retrouver SN-JSK et CA-ESS, c’est-à-dire le même programme des demi-finales du super play-off. On sait que dans le monde entier, les clubs qui vont se rencontrer dans une compétition officielle évitent de jouer en amical. Ces quatre clubs vont sans aucun doute utiliser leurs réservistes. En tout cas, la FTBB aurait pu diriger le tirage au sort pour éviter un scénario pareil. Autre réclamation : le CSC se dit lésé de ne pas pouvoir participer au tournoi des As, lui qui s’est qualifié au play-off. Comme nous l’avons dit, l’idée est bonne, mais est-elle venue au bon moment ?!

Rafik EL HERGUEM

TUNISIE : Coupe de Tunisie — Huitièmes de finale

Que d’émotions !
Les équipes nanties sont passées au terme d’un tour fort en émotions

On attendait des huitièmes de finale émotionnels, on a été largement servi. Tous les matches ont connu un niveau appréciable. Les vainqueurs auront fourni de gros efforts pour y parvenir. Six clubs de la Nationale A et deux clubs divisionnaires, à savoir le CSHLif et l’USAnsar, ont accédé aux quarts de finale. Pour l’USAnsar et le CSHLif, arriver à ce tour est déjà une consécration. Leur souci majeur est l’accession : mais en même temps, tenter quelque chose en coupe n’est pas de refus.
Quant aux favoris , ils ont affiché une forme rassurante. Des clubs comme le SN, la JSK, le CA et l’ESS sont passés en coupe et en championnat. Ils jouent tous sur un double front. Les vaincus, comme l’USMonastir et Ezzahra, voient leur saison terminée. Eliminés en Coupe de Tunisie et en championnat, ces clubs seront-ils consolés par la coupe de la FTBB? C’est là toute la nuance. A défaut de motivation, on a peur pour ces deux clubs. Dans la tête des joueurs, la saison est terminée dès le mois de mars. Dans les mois à venir, les responsables seront obligés de payer des salaires pour l’entraîneur et les joueurs, alors que l’équipe ne joue pas une compétition officielle. Une véritable galère si l’on sait que le public ne viendra plus et que les recettes seront nettement à la baisse. Casse-tête chinois!

La défense, clé de réussite

Ceux qui se sont qualifiés ont un point commun : ils réussissent en phase défensive. En basket, c’est la clé du succès. Par exemple, la JSK, qui a éliminé l’USM à Monastir, a su neutraliser l’USM vers la fin. Pourtant, Walid El Gharbi, entraîneur de la JSK, dit être «insatisfait de la qualité de sa défense. Mes joueurs auraient pu faire mieux. Nous avons commis plein d’erreurs de placement. Heureusement qu’en attaque, nous avons trouvé l’astuce. Bruce a réalisé un grand match sous le panneau. Marouène Kechrid a encore une fois fait parler son talent d’organisateur. On l’a trouvé dans les moments difficiles au niveau de la relance. Quand il est en forme, aucune équipe ne peut le presser, ce qui nous permet de bien relancer. Pour le reste du parcours, je ne veux pas brûler les étapes. Je préfère y aller match par match. Sinon, nous tomberons dans l’euphorie».
Pour A. Elloumi, entraîneur du CSC, «la défense reste la grande satisfaction», après la qualification acquise à Bizerte. «Même si en attaque, nous avons sorti un match moyen, je pense que la défense a bien marché. Mes joueurs s’appliquent de plus en plus. Nous regardons l’avenir avec optimisme. Nous sommes sur la bonne voie, puisque nous avons assuré notre maintien et nous sommes qualifiés aux quarts de finale. Mais je le dis encore une fois, le CSC fait des progrès énormes en défense».
Les quarts de finale seront encore plus intenses à vivre.
R.E.H.

Résultats

SRSports-ESS 52-99
USMonastir-JSK 80-97
USAnsar-CAGaz 85-57
CAB-CSCheminots 66-67
CA-JABougatfa 81-60
Ezzahra-SN 60-72
CSHLif-TAClub 71-61
DSGrombalia-ESR 85-74

25 mars 2007

ALGERIE : Berraf donne le coup d’envoi du tournoi national de Batna

Le tournoi national intersélections de basket-ball (cadets) à la mémoire du défunt Khomri Mouloud a débuté hier à la salle couverte du complexe 1er-Novembre-54 de Batna en présence des autorités civiles et militaires, en plus du président du COA, Mustapha Berraf, du DTN Dane Moulay, des DTR des régions participantes Alger, Oran, Constantine en l’absence de celle du Sud (Laghouat).
Ainsi, ce tournoi qui regroupe quatre sélections pour ne pas dire huit puisque chacune participe en garçons et filles y compris l’Olympique de Batna, organisateur de ce tournoi, est une aubaine pour les techniciens présents, afin de sélectionner les meilleurs éléments pour l’équipe nationale cadette. Après le défilé des équipes participantes et la levée des couleurs, le président de l’APN a souhaité la bienvenue aux hôtes avant de passer la parole au président du COA qui a donné le coup d’envoi du tournoi à la mémoire du défunt Mouloud Khomri père du basket-ball batnéen. Il faut noter qu’une attention particulière a été accordée à cette catégorie en filles et garçons, en témoignent la présence du président du COA, du DTN, des DTR d’Alger, Oran et Constantine d’une part et, d’autre part, l’engagement de la wilaya de Batna, l’APN, l’APC, la DJS et la SERUB pour la réussite de ce rendez-vous à la mémoire d’un homme qui a consacré toute sa vie au basket-ball au point où il est décédé sur terrain à Alger. Nous y reviendrons.
H. M.

24 mars 2007

ALGERIE : Coupe - L’USMM Hadjout élimine… l’ASPTT Alger

L’USMM Hadjout, club promu cette saison en Nationale 1 A, a réalisé l’exploit de battre l’ASPTT Alger par (64-57) en match retard des quarts de finale de la Coupe d’Algérie de basket-ball, disputé jeudi à Hydra. La formation chère à Mohamed Yahia a construit son succès en première mi-temps en menant par sept points d’écart. C’est sur ce même écart que la rencontre a pris fin en faveur des Hadjoutis qui vont se frotter en demi-finales à l’un des trois ténors, le DRB Staoueli, le WA Boufarik et le CRB Dar-El-Beida, qui avaient décroché leur billet le 15 mars dernier. Le match USMMH - ASPTTA n’a pu avoir lieu à la date initialement programmée en raison de l’absence du service d’ordre.
M. A.

Voici par ailleurs les demi-finalistes de toutes catégories dont le tirage au sort est prévu dimanche prochain :

Seniors hommes
USMM Hadjout / DRB Staouéli / WA Boufarik / CRB Dar- El-Beida
Seniors dames
DRB Staouéli / OC Alger / MC Alger / ASPTT Alger
Juniors garçons
AU Annaba / CRB Témouchent / USM Alger / MT El- Eulma
Juniors filles
O.Boumerdès / MC Alger / S.W. Chlef / EC El-Biar
Cadets garçons
CSM Constantine / DRB Staouéli / USM Alger / US Sétif
Cadettes
CR Hussein-Dey / H.Annaba / FCB Saida / USM Alger /
Minimes garçons
WA Boufarik / NA Hussein-Dey / MT El-Eulma / ASPTT Alger
Minimes filles
H.Annaba / USM Alger / FCB Saïda / CR Hussein-Dey.

TUNISIE : Coupe de Tunisie — Huitièmes de finale

EZS-SN, USM-JSK: nous serons bien servis!
Deux grands de l'épreuve, au moins, quitteront l'épreuve tôt. L'ESS et le CA seront épargnés.

Le championnat cédera la place à la Coupe de Tunisie. Nous aurons un tour assez équilibré, dominé par les matches EZS-SN et USM-JSK .Deux rencontres au cours desquelles il est difficile d’émettre le moindre pronostic. L’USM et EZS surtout joueront leur saison ce soir. Pour la JSK et le SN, ils ont le play-off qui les attend.La pression, ils en auront moins.Pour les autres favoris, tels le CA et l’ESS, la donne sera autre.Ils sont favoris pour se qualifier au tour prochain.
L’USM et la JSK se donnent rendez-vous pour la énième fois en Coupe de Tunisie.C’est un match spécial entre deux équipes qui se connaissent fort bien et deux entraîneurs Zouheïr Mouelhi (USM) et Walid El Gharbi (JSK) qui s’apprécient mais, ce soir, ils se livrent un duel de charme.Les joueurs étrangers, Brown (JSK) et Anthony (USM), seraient les hommes à découvrir dans ce match.
Les deux coachs analysent ce choc."J’ai pris le train en marche et j’ai essayé de donner de la rigueur à l’ensemble monastirien. Après avoir quitté le championnat, nous avons à réussir en coupe. Ce sera un match exigeant face à une équipe complète qui a des individualités de valeur. Mon souci est de réussir l’amalgame jeunes et moins jeunes. Achour, Jaâfar, Saïed et Ezzine sont des jeunes qui devront mieux s’intégrer à l’équilibre de l’équipe. Mon équipe a plusieurs points forts tels la solidité mentale, la rigueur en défense et l’adresse dans les tirs.Je crois que les joueurs ont la clé du match en main. Ils devront maîtriser leurs nerfs et gérer la pression du résultat. Ce sera équilibré", assure Zouheïr Mouelhi.Quant à Walid El Gharbi, il pense que " c’est un match qui sera différent des autres confrontations. Mon équipe a réussi la transition vers une équipe qui joue le collectif, qui aime défendre, et qui compte sur toutes ses individualités pour gagner. Nous aurons à confirmer ce nouveau profil et à éviter l’excès de nervosité. L’USM est une équipe fort respectable à qui nous faisons attention".

R.E.H.

Programme

Gorjani
18h00: CA-JSBougatfa
Mégrine
18h00 : EZS-SNabeulien
Monastir
18h00 : USM-JSKairouan
Grombalia
18h00 : DSG-ESRadès
Dar Chaâbane
18h00 : USA-CAGaz
Bizerte
18h00 : CAB-CSCheminots.

23 mars 2007

CÔTE DE IVOIRE : N1 Dames/ CSA – ABC : Le clash pour la suprématie


Le temple des sports de mains tremblera à coup sûr sous le coup de tonnerre que produira le clash entre le Club Sportif d’Abidjan (CSA) et l’Abidjan Basket-ball Club (ABC). Ces deux formations qui dans l’élite du basket-ball féminin de Côte d’Ivoire font la pluie et le beau temps, se donnent rendez-vous pour ce qui sera le très grand format de la 7e journée de la N1.

CSA-ABC, est une affiche qui fait déjà frémir les habitués du Palais des Sports de Treichville. Après s’être délecté de les voir jouer ensemble sous les couleurs nationales lors des éliminatoires couplées de la CAN 2007 et Jeux Africains 2008, l’on les verra, à présent évoluer chacune pour sa chapelle.

« En sélection nationale nous nous entendons bien avec les filles du CSA, mais lorsque le championnat reprendra, la rivalité suivra aussi vite », déclarait Djiré Massourata, la capitaine de l’ABC et des Eléphants Dames. Une rivalité qui prendra tout son sens lors de la grande explication du dimanche à partir de 15H00.

La prédication, en cet après-midi dominical, sera très acharnée dans le temple du Palais des Sports de Treichville pour s’adjuger le paradis de la première place du championnat national de basket féminin. Rude sera la bataille entre les co-leaders de la N1 féminine ivoirienne.

Sur leur passage elles ont fait trépasser tous leurs adversaires communs avec des scores à figurer dans le livre des records Guinness. Mais cette fois-ci, l’une des ces deux formations devra déménager de fauteuil de leader.

Au repos le week-end dernier après le forfait des basketteuses de l’ASEC, les filles du CSA affichent une fraîcheur physique et un état d’esprit de gagneuses. Les vainqueurs de la coupe nationale peuvent compter sur l’adresse des sœurs Kolga (Assétou et Mariam) et sur Edwige Djedjemel, le pivot aux allures de Kevin Garnett la star de la NBA, pour étaler les filles de l’ABC.

Mais les Rouge et Blanc de Benga Lémou, le manager de l’ABC, championnes en titre n’entendent pas se faire éjecter de leur siège de leader. Plus athlétiques et plus endurantes Djiré Massourata et ses coéquipières, entendent bien mettre un frein à l’appétit grandissant de la jeune formation du CSA.

Patrick GUITEY

REUNION : Fari-Sellier, la paire d’as du BCD


Depuis près de dix ans sous le maillot du BCD, comme sous les couleurs du Tampon BB en 2005, Leïla Sellier et Évelyne Fari enchaînent les titres et les succès. Ensemble, elles ont tout gagné. Mieux, elles n’ont fait que gagner... Inséparable en club comme en sélection, le duo brigue le Grand Chelem cette saison.
Elles n’ont que 24 ans et 23 ans mais font presque déjà figure “d’anciennes”. Il faut dire qu’en dix années parmi l’élite régionale, Leïla Sellier et Évelyne Fari ont usé quelques paires de baskets (et quelques adversaires !) sur les parquets réunionnais. Ce duo incontournable, atout majeur du BCD depuis de nombreuses saisons, semble avoir uni son destin sportif pour le meilleur, exclusivement. “Lorsqu’elles sont là, tout va mieux”, Harry Sépéroumal ne tarit pas d’éloges sur ses protégées. L’emblématique entraîneur des filles du BCD a vu grandir et progresser les deux joueuses. Arrivées au club à l’âge où le ballon est encore trop lourd et le panier inaccessible, Leïla et Évelyne vont y faire leurs armes avant d’intégrer l’équipe première en 1998. Chacune dans leur style (tout en puissance pour Fari, en vivacité pour Sellier), elles deviennent indispensables et enfilent les titres comme d’autres les lancers-francs.

Le Grand Chelem

Mais en 2004-2005, en conflit avec certains dirigeants du club, les deux jeunes filles décident d’aller voir ailleurs... Ailleurs mais pas n’importe où : au Tampon, l’éternel rival du BCD. “Notre départ a fait beaucoup de bruit, se souvient Leïla Sellier. Les journaux en ont beaucoup parlé. Nous, nous voulions simplement retrouver une bonne équipe. Il n’y avait pas vraiment de sentiment de revanche.” Pas de revanche mais une belle histoire. Au Tampon, le duo remporte le championnat en dominant en finale... le BCD ! “C’était une belle expérience, confirme Évelyne Fari, l’intérieure. Même si c’était très fatiguant de faire la route plusieurs fois par semaine, on a beaucoup appris au Tampon. C’est important de découvrir un nouveau basket.” “Elles nous ont beaucoup apporté, explique Laurent Boyer, l’entraîneur du Tampon. Mais on savait qu’elles finiraient par vite rentrer à Saint-Denis...” L’année suivante, le tandem retrouve donc le BCD et continue sa moisson de succès. “Quand j’y réfléchis, je crois que depuis que je suis petite je n’ai jamais perdu une finale à la Réunion”, souligne Leïla Sellier, l’ailière. Reines des parquets réunionnais, les deux joueuses n’ont pourtant pas vraiment tenté de percer en métropole : “Lorsque j’étais encore cadette j’ai fait quelques essais en équipe de France mais ça n’a pas marché et j’ai arrêté”, explique Évelyne Fari qui prépare une école de kiné et son brevet d’état d’éducatrice sportive. “Moi je suis trop petite pour espérer...”, coupe Leïla Sellier. Complices dans la vie, Évelyne et Leïla se trouvent sur le terrain les yeux fermés. Le rendement du BCD augmente nettement quand les deux joueuses sont alignées. “Parfois, je sais qu’en passant le ballon à Évelyne c’est deux points assurés, et ça c’est rassurant”, confie Sellier qui, malgré une saison diffcile à cause de blessures à répétition, rêve de réaliser le Grand Chelem cette année (Championnat et coupe de la Réunion, finale de N3, CCCOI et Jeux des Îles”). “Avec la N3, les Jeux c’est la seule compétition qui nous manque, analyse Fari. A Maurice, on avait pris quarante points contre Madagascar. Cette saison on aimerait bien prendre notre revanche.” Histoire de rajouter une ligne à un palmarès déjà garni. En tandem, évidemment.

Florent Turpin



- Régionale 1 masculine Déjà joués 1re journée : Saint-Pierre BB - Tampon (93-54) / Aiglons d’Orient - BCD (94-90) 2e journée : BCD - Saint-Pierre BB (59 - 68) / Tampon -Aiglons d’Orient (66-64) 3e journée : Saint-Pierre BB - Aiglons d’Orient (113 - 80) / BCD - Tampon (68 - 78) 4e journée : Tampon BB - Saint-Pierre BB (64 - 71) / BCD-Aiglons d’Orient (90 -81) Reste à jouer 5e journée (samedi) : Saint-Pierre BB - BCD / Aiglons d’Orient-Tampon BB 6e journée (31 mars) : Aiglons d’Orient-Saint-Pierre BB / Tampon BB - BCD Classement Pts J V D 1.Saint-PierreBB 8 4 4 0 2.TamponBB 6 4 2 2 3.BCD 5 4 1 3 4.Aiglonsd’Orient 5 4 1 3

- Régionale 1 féminine Déjà joués 1re journée : Saint-Pierre BB - Tampon BB (41-68) / CS Portois - BCD (41-55) 2e journée : BCD - Saint-Pierre BB (66-38) / Tampon - CS Portois (53-48) 3e journée : Saint-Pierre BB - CS Portois (36 - 60) / BCD - Tampon BB (64 - 61) 4e journée : BCD - CS Portois (63 - 38) / Tampon - Saint-Pierre (66 - 33) Reste à jouer 5e journée (samedi) : Saint-Pierre BB - BCD / CS Portois - Tampon 6e journée (31 mars) : CS Portois - Saint-Pierre BB / Tampon BB - BCD

- Classement Pts J V D 1.BCD 8 4 4 0 2.TamponBB 7 4 3 1 3.CSPortois 5 4 1 3 4.Saint-PierreBB 4 4 0 4

22 mars 2007

TUNISIE : Coupe - Dernière chance pour EZ-Zahra

Samedi prochain, les fans de la balle orange auront rendez-vous avec les huitièmes de finale de la Coupe qui comprend deux classiques dont EZS - SN et l’éternel derby USMo - JSK.
EZS dos au mur
Après son élimination en Championnat, EZS jouera pour sauver sa saison face à un adversaire qui a atomisé les Banlieusards la saison dernière avec un score sans appel (52-104).
Les Njah, Ben Mahmoud, Maâroufi, Sdiri, El Mabrouk et Mdaïssi devraient éviter des vacances prématurées. Leur salut passe par une défense agressive et une grande adresse en attaque.
En face, le SN meilleure défense grâce à son duo Rzig et Maâlaoui, dispose d’un effectif riche qui comptera sur sa cohésion et son application.
Quel visage de l’USMo
A l’image d’EZS, les Usémistes auront une dernière chance pour sauver leur saison face à une formation aghlabide qui marche fort ces derniers temps.
Le travail sérieux de W. Gharbi commence à donner ses fruits avec les Kechrid, Laghnej et Maoua en compagnie des intérieurs Brown, Bouden et Hamrouni.
En face, l’USMo doit croire en ses moyens pour déstabiliser la JSK. Les Bousslema, Biri Zine, Achour et Maghrebi devraient jouer juste et annihiler les assauts des Aghlabides pour passer ce cap.
Une mission difficile mais pas impossible.
En roue libre
Le CA a hérité d’un tirage facile en accueillant la JAB, un duel plein de souvenirs surtout pour le capitaine clubiste Essayed.
De son côté, l’ESS serait sur du velours malgré son déplacement à Sfax pour rencontrer le SRS.
Equilibré
Le tenant du titre, le DSG qui va disputer une rencontre décisive mercredi, accueillera l’ESR qui a entamé le play-out avec deux succès.
Les coéquipiers de Belhassine, loin de toute pression, peuvent jouer les trouble-fetes.
A Bizerte, le CAB rencontrera le CSC dans un duel très ouvert.
Les cendrillons
La chance a souri aux divisionnaires qui seront présents par deux formations au minimum au prochain tour.
A Dar Chaâbène, l’USA, tombeur du SSK, devrait poursuivre son chemin face au GST.
Enfin à Hammam-Lif, le CSHL tâchera d’assurer sa présence en quart de finale. La bande de Mustapha Koumanji enregistrera le retour de la pièce maîtresse Derouiche pour encadrer les Ouerfelli, Imaz, Latrach afin de dépasser le cap du TAC.
Un duel très équilibré en perspective.

PROGRAMME
EZS - SN
USMo - JSK
CA - JAB
SRS - ESS
CAB - CSC
DSG - ESR
CSHL - TAC
USA - GSG

AB.H.