26 octobre 2008

MALI : Comment le Mali s’est installé sur le toit du basket-ball féminin africain

Eliminé par l’Angola en demi-finale du 16ème Championnat d’Afrique des nations (CAN) U-18 (juniors) de basket-ball, le Nigeria a perdu sa couronne chez les garçons, tout le contraire du Mali qui a conservé la sienne chez les filles, il y a deux semaines à Tunis, confortant la suprématie de ce pays sur basket-ball féminin continental.

Si les Maliennes brillent tant dans le basket-ball féminin africain, elles le doivent, pour une large part, à une politique de jeunes axée sur une large « démocratisation » de la discipline survenue à la fin des années 1990, selon divers avis recueillis dans les milieux sportifs de la capitale malienne.

Cette politique, entamée précisément en 1999, remonte à l’arrivée à la présidence de la Fédération malienne de basket-ball (FMB), de l’actuel ministre de la Jeunesse et des sports, M. Hamane Niang, a-t-on affirmé de même source.

A son élection, M. Niang s’est attelé à « délocaliser » les tournois nationaux en vue de développer et de populariser la pratique du basket-ball dans les régions, témoigne le journaliste Drissa Diakité.

Des chefs d’exécutif régional furent sollicités afin que leurs régions acceptent d’abriter des tournois nationaux de diverses catégories allant des seniors aux cadets, tant chez les dames que chez les messieurs.

Trouver des participants à ces tournois n’a pas été difficile puisque les jeunes, par nature, aiment se déplacer et faire du tourisme, explique le ministre Hamane Niang.
« Le plus grand défi a plutôt consisté à organiser ces compétitions et à trouver des personnes prêtes à mettre la main à la poche », ajoute Hamane Niang avant de se féliciter de l’apport des partenaires et sponsors.

Ces compétitions sont opportunément appelées « conférences des dunes » ou des « oueds » lorsqu’elles se tiennent dans les régions Nord du pays, « conférences du coton » en zones cotonnières et « conférences des mines » lorsqu’elles ont lieu dans une des localités minières du pays.

Elles expliquent le nivellement à la base du basket-ball malien qui s’est présenté au 10ème Championnat d’Afrique des nations (CAN disputé du 3 au 12 octobre 2008 à Tunis) avec une équipe nationale entièrement renouvelée par rapport au 9ème Championnat d’Afrique de 2006 à Cotonou.

A Tunis, l’équipe nationale malienne ne comptait qu’une seule rescapée du précédent championnat continental de Cotonou, en l’occurrence Fatoumata Traoré du « Centre Alkaya, confirme la secrétaire générale de la FMB, Mme Salamata Maïga.

« Nous récoltons le fruit de notre politique de détection de talents et prouvons, à l’occasion, les énormes potentialités du basket-ball féminin malien qui peut aujourd’hui se targuer de pouvoir aligner trois équipes nationales d’égal niveau dans toutes les catégories », a réagi Alkaya Touré, propriétaire d’un centre de formation sis dans la capitale malienne.

Les résultats sont à tout le moins encourageants pour la FMB, désignée Meilleure Fédération africaine de l’année 2007 au lendemain du triomphe des seniors maliennes au Championnat d’Afrique de la catégorie qui s’est déroulé en septembre 2007 à Dakar, au Sénégal.

Sans compter que le meilleur est encore à venir, si l’on en croit le président de la FMB, M. Abdallah Haidara. « Le basket-ball malien réserve bien d’autres surprises », a-t-il conclu.

3 Comments:

At 15/2/10 02:52, Anonymous Anonyme said...

Amiable dispatch and this mail helped me alot in my college assignement. Gratefulness you as your information.

 
At 31/1/13 05:49, Anonymous Anonyme said...

top [url=http://www.001casino.com/]online casino[/url] check the latest [url=http://www.realcazinoz.com/]casino[/url] free no consign bonus at the foremost [url=http://www.baywatchcasino.com/]casino games
[/url].

 
At 17/7/18 11:05, Blogger dong dong23 said...

jordan
rolex watches
flip flops
air max 2017
pandora jewelry
tommy hilfiger
jordan 7
abercrombie
jordan 4s
wedding dresses
2018.7.17chenlixiang

 

Enregistrer un commentaire

<< Home