03 avril 2006

MAROC: Clin d’œil sur le panier

Malgré qu’il encourt une suspension jusqu’à la fin de la saison par la fédération, et ce, pour avoir officié dans le championnat libyen, l’arbitre international Marocain, Chérif Abdelilah, continue de jouir de toutes les faveurs de la part de la FIBA, puisqu’il a été choisi pour officier durant le championnat du Monde masculin qui aura lieu au Japon du 18 août au 3 septembre 2006.

Sur les quarante arbitres qui vont officier durant le championnat du Monde au Japon, seul deux arbitres du continent figurent dans le lot, il s’agit de Chlif Abdelilah (Maroc) et Domingos Francisco Simao (Angola). Chlif va officier dans le groupe « A » dont les rencontres vont se jouer à Sondal. Donc après les Jeux Olympiques d’Athènes, le sifflet national, une nouvelle fois, est à l’honneur.

En prévision du tournoi international de la ville de Tourcoing (France) qui aura lieu du 15 au 17 avril prochain, l’équipe nationale « Espoir » est rentrée en stage sous la direction de l’entraîneur Khalil Rouass et de son adjoint Chiba Mustapha.

Lorsqu’on dit « Espoir », c’est qu’on cherche à valoriser l’avenir. Mais continuer à faire appel à des joueurs qui ont fait leurs preuves, et ce, depuis longtemps, c’est ce qu’on appelle la politique de l’autruche, et un manque à gagner d’un basket de haut niveau au sein des jeunes, ajouter à cela l’appel des joueurs qui n’évoluent que rarement en championnat.

Pour le tournoi de la ville de Tourcoing, et en vue du championnat d’Afrique des moins de 18 ans, on aurait espéré à ce que l’on fasse participer un vrai team national « espoir ».

Durant les vacances de Pâques, les jeunes de l’US Fès et de Béni Mellal vont prendre part au tournoi « TIM 2006 » organisé par le Samur - Loire basket 49, et ce durant les 14 & 15 avril 2006.

La formation du Raja est en train de se faire passer pour un vrai cactus pour le MAS, et ce pour l’avoir non seulement éliminé en demi-finale de la Coupe du Trône, mais aussi lors de trois finales dont deux en Coupe du Trône.

Plus de peur que de mal, le brillant ailier rajaoui, Layadi Karim, après un choc avec un joueur du MAS, est resté inerte pendant un bon bout de temps, avant de retrouver ses esprits, ce qui ne l’a pas empêché de faire une fin de partie épatante.

Une fois encore et malgré l’affluence qu’a connue la rencontre MAS-RCA, aucun incident majeur n’est à déplorer, et ce, grâce une fois encore à la vigilance du service d’ordre, qui mérite d’être salué vivement.

Le pivot international du MAS, Oussama H’jira, va sans aucun doute se souvenir longtemps des deux lancers francs ratés face au Raja, chose qui aurait ouvert la voie pour son équipe à aller en finale. Eh oui, ça arrive même aux grands, donc il faut regarder l’avenir pour le rachat.

Si le Raja a connu deux passages heureux sur le plateau final de la Coupe du Trône, par contre l’IRT a échoué par deux fois, et ce, en 1994 & 1996. La troisième serait-elle la bonne, où l’Aigle Vert va-t-il faire la passe de trois ?

Tant qu’on n’arrive pas à faire savoir et faire valoir ce que fait la FRMBB, tout en créant une véritable synergie entre les ligues et la fédé, le basket-ball national va continuer son cheminement dans sa structure floue, d’où un manque d’homogénéité.

Victime d’une entorse face à la RSB, le pivot Sénégalais de l’IRT finaliste de la Coupe du Trône, doit observer un repos de huit jours. Ghissassi Driss, le coach Tangérois compte le récupérer en bon état le 8 avril prochain, jour « J ».

Pour le passage à la cour des grands, du côté de la fédé, il semble qu’on est plutôt chaud pour un côté bien précis. Certes en poule « B », pour le moment il y a une équipe qui domine les débats, mais d’ici le play-off, l’eau risque de couler sous les ponts des antagonistes. D’ailleurs, le fait d’élargir la carte géographique du basket, ne veut pas dire que la discipline est sur la bonne voie.

Avant leur match retour face au Raja pour le compte de la demi-finale de la Coupe du Trône, les dirigeants du MAS ont émis des réserves verbales auprès du président de la fédé, à l’encontre de deux arbitres. En fin de compte leur revendication n’a pas eu d’écho.

Pour la finale de la Coupe du Trône, on laisse entendre qu’on va faire appel à des arbitres japonais, et ce, dans le cadre des échanges entre les deux fédérations. Côté marocain, c’est Chlif Abdelilah qui aura l’honneur de fouler les parquets japonais, à l’occasion du championnat du Monde.
Saïd B. CHERKI

1 Comments:

At 7/4/06 13:35, Blogger layla69 said...

jaimerai bien savoir coment faire pr devenir basketteuse dans une equipe du maroc quand on vi en france et quon pratique du basket dans un club?

 

Enregistrer un commentaire

<< Home