22 février 2012

CONGO-BRAZAVILLE : Les entraîneurs de Brazzaville renforcent leurs capacités

Une conférence débat sur le coaching au basket-ball s'est tenue le 18 février au Centre sportif et universitaire de Brazzaville afin d'améliorer le niveau technique des entraîneurs évoluant à la ligue locale
Le débat était animé par le président de l'Amicale des entraîneurs de basket-ball du Congo (Amebaco), Philippe Mahoungou. Dans sa communication, ce dernier a insisté sur l'attitude qu'un entraîneur doit avoir avant, pendant et après un match. Pour lui, un entraîneur doit avoir la maîtrise de soi afin d'éviter tout débordement pendant les rencontres sportives. « Le comportement des athlètes sur le terrain vient de l'entraîneur. Le coach doit réagir tout en respectant ses joueurs et même les officiels. Il doit savoir conduire ou renverser un match. On ne change pas un joueur sans raison valable. Même les consignes, on les passe pendant la pause ou à la mi-temps », a fait remarquer Philippe Mahoungou.
« Un coach doit avoir des qualités psychologiques afin de pouvoir bien lire le match », a-t-il ajouté. L'entraîneur doit être en mesure de détecter les défaillances de l'équipe adverse pour renverser la vapeur. Ainsi, la victoire est le fruit d'une bonne préparation. « Quand un match n'est pas bien préparé, il est évident que l'équipe aura des difficultés. Chaque situation qui surgit pendant un match devrait aussitôt avoir une solution », a-t-il conclu.
Tiras Andang