30 septembre 2011

TUNISIE : Afrobasket 2011 Dames au Mali -Le rêve brisé !

Battue successivement par la RDCongo et par la Côte d’Ivoire, l’équipe de Tunisie jouera pour le classement de la 9e à la 12e place


On ne verra pas la sélection tunisienne des dames tenter sa chance en ce championnat d’Afrique des nations. Contrairement aux messieurs, les Tunisiennes vont devoir se contenter des matches de classement de la 9e à la 12e place. Après une défaite contre la RDC, il y a deux jours, on avait la possibilité de passer aux quarts en cas de victoire contre la Côte d’Ivoire. Ce fut «la finale» de ce groupe A pour une place aux quarts. L’équipe de Tunisie a chuté encore une fois en s’inclinant 53-74. Il n’y avait pas photo entre les deux équipes avec des Tunisiennes à court d’adresse et de puissance. Le miracle n’a pas eu lieu, ce n’est pas une surprise. Notre équipe n’est pas compétitive, elle est à court de constance et de métier, de l’avis de tous les observateurs.
Et maintenant? Les équipières de Zoubeida Arami devront sauver la face et «gagner» la 9e place qui reste en jeu. Le premier match va avoir lieu aujourd’hui contre la Guinée. En cas de victoire, nos basketteuses affronteront le vainqueur du match Ghana-Rwanda.
Matches au sommet

Si notre sélection a perdu toutes ses chances de jouer les premiers rôles, les quatre premiers des deux groupes joueront les quarts.
Des matches au sommet tels que Mali-Cameroun où le pays organisateur tentera de poursuivre son rêve, appuyé par son public. Le choc Nigeria-Mozambique va attirer lui aussi l’attention du public. Le Sénégal, quant à lui, part favori face à la RDCongo.

Résultats de la dernière journée

Groupe A
Mali-RDCongo 70-57
Mozambique-Ghana 106-37
Côte d’Ivoire-Tunisie 74-53

Groupe B
Angola-Guinée 63-49
Nigeria-Rwanda 59-49
Sénégal-Cameroun 78-59

Classement
Groupe A  Pts
1) Mali 10
2) Mozambique 9
3) Côte d’Ivoire 7
-) RDCongo 7
-) Tunisie 7
6) Ghana 4
Groupe B Pts
1) Sénégal 10
2) Angola 9
3) Nigeria 8
4) Cameroun 7
5) Rwanda 6
6) Guinée 5



REUNION : La CCOI mal engagée

BASKET-BALL - La CCOI, dans le basket-ball, est un vieux serpent de mer. Disparue depuis quelques années, elle avait de nouveau fait son apparition l’année dernière à Madagascar, réunissant les meilleurs clubs de l’océan Indien. A la Réunion, c’est le champion de la saison régulière qui a le droit d’y participer. Or, cette année, c’était justement dans notre île que devait se dérouler la Coupe des clubs champions de l’océan Indien. Repoussée plusieurs fois, elle devait avoir lieu avant la fin de cette année. Avec, en tant que représentants réunionnais et hôtes, les équipes premières féminines et masculines du Tampon. Or, selon la TBB, la Ligue de basket a demandé au club champion de supporter l’ensemble des frais de l’organisation, estimés à quelque 60 000 euros. Une somme trop importante pour le club sudiste, qui annonce d’ores et déjà qu’il est fort probable que la CCOI n’aura pas lieu cette année. Confirmée qualificative pour la Coupe d’Afrique des clubs champions, la CCOI aurait dû réunir les Seychelles, la Réunion, les Comores, Madagascar, Mayotte et Maurice.


AFROBASKET 2011 : Entre revanches et confirmations

Le quarté du 22e Afrobasket féminin sera connu ce vendredi à l’issue des rencontres de quarts de finale qui se jouent au stade du 23 mars. Ironie de l’histoire, ce plateau est identique à celui de la 20e édition durant laquelle les Aigles du Mali avaient réussi à piquer le trophée à Dakar au nez et à la barbe du Sénégal, pays hôte du tournoi. Cette fois, le Mali qui abrite le tournoi ouvre les débats des quarts face au Cameroun. Avant de laisser la place à partir de 16h au duel Sénégal -Rdc. Les autres rencontres vont opposer le Nigéria au Mozambique et l’Angola à la Côte d’Ivoire.


Sénégal-Rd Congo : Les “Lionnes“ face à une vielle connaissance

Sénégal –RDC ! En d’autre temps, l’affiche aurait été un sommet de basket continental. Tant la rivalité était grande entre ces deux nations qui se disputent au milieu des années 70 et 80 la suprématie du basketball continental.
Mais, on est aujourd’hui loin de ces épiques confrontations entre l’ex-Zaïre et le Sénégal. Ayant remporté trois de leur onze titres devant le Rd Congo (Ex-Zaïre), les Lionnes, avaient toutefois réussi à reléguer les Léopards du Congo après la finale disputé et remporté avec Mame Maty Mbengue et Cie en 1990.
Les Congolaises vont ensuite entrer dans les rangs et laisser le terrain aux Ladies Tigers du Nigeria. Amenées par Udoka, elles vont exercer leur domination sur la scène continentale en décrochant le trophée en 2003 à Maputo et en 2005 à Lagos.
Eliminées en 2007 en quart de finale par les Lionnes et classées 4e de la poule A, les Léopards de la Rd Congo amenée par son pivot Makite Mfuta, vont aborder le quart de finale avec les armes que le coach des Lionnes Moustapha Gaye a indiqué à l’issue de la rencontre Mali- Rdc (70 à 57).
«Attention. J’ai vu la Rd Congo aujourd’hui. Elles sont très athlétiques et très directes. J’avoue que c’est une équipe qui a beaucoup progressé entre les Jeux de Maputo et aujourd’hui. Cela va nous permettre d’être vigilants dans les matchs à résultats immédiats. J’ai été agréablement surpris par la réaction de l’équipe du Congo aujourd’hui », avait indiqué le technicien sénégalais.

Mali- Cameroun : les Indomptables sur la route des Aigles

Lors que les Aigles se sont emparées de leur seul et unique trophée en 2007, elles avaient écarté les Lionnes indomptables sur leur route. L’Afrobasket 2011 qu’elle accueille sur ses terres, leur met encore devant ce même adversaire camerounais.
Hamchatou Maïga, qui fut de la campagne victorieuse de Dakar, Diené Diawara, Fanta Touré, Diana Gandega et autres Nacira Traoré sont aujourd’hui sur la même lancée que leurs devancières de 2007 et bénéficient de l’avantage d’un public.
Les Aigles maliennes ont franchi le premier tour en démontrant qu’elles étaient une équipe homogène avec un bon potentiel offensif. Elles l’ont démontré au tour préliminaire en planant sur toutes les autres équipes.
Il s’agit notamment de la Tunisie (65 à 45), du Mozambique (55-76), de la côte d’Ivoire et surtout du Ghana (95 à 28). Suffisant, pour enfiler le costume de grandissime favorie devant son adversaire du jour.
Le Cameroun régulier dans les dernières éditions de l’Afrobasket, a laissé une bonne impression lors de sa dernière sortie contre les tenants du titre sénégalais.
Elles miseront encore sur la puissance et l’efficacité de ses pivots Amina Njonhou et Hermine Ngecko et surtout sur la vivacité de la meneuse Gand Njiogap pour faire tenir à une formation qui se voit comme la plus sérieuse des prétendantes à la succession du Sénégal au titre.

Nigeria- Mozambique : le remake de 2003 ;

La rencontre de quart de finale entre le Nigéria et le Mozambique aura un parfum de revanche pour les Mozambicaines.
Celle la finale de l’édition de 2003 avait vu les Mozambicaines se faire battre en finale par les Nigérianes. Amenées alors par le pivot Udoka, les Ladies Tigers avaient tout balayé dans leur passage en faisant coup double lors de l’Afrobasket en 2003 et en 2005 à domicile.
Après cette période faste, les Nigérianes devront compter sur leur jeu fait de puissance athlétique impulsé par Ibekwie Chinyere, Sadiq Rashidat pour se hisser au dernier carré.
Demi-finalistes des derniers Jeux africains perdues devant le Sénégal, les Mozambicaines avec Lea Dongue, Odelia Mafanela ne sont pas les moins loties de l’Afrobasket pour se hisser au dernier carré.

Angola- Côte d’Ivoire : Le grand défi des Eléphants

Demi-finalistes lors des dernières éditions de l’Afrobasket, l’Angola a encore montré qu’elle était en constante progression et emprunte depuis quelques années les pas de son homologue masculin qui ont régné depuis hier, sur le basketball continental.
Les Angolaises sont ainsi la seule formation à ébranler les championnes d’Afrique sénégalaises qu’elles ont battue à l’entame des derniers Jeux africains, avant de l’affronter en finale des Jeux de Maputo et en préliminaire du groupe B de cet Afrobasket de Bamako.
Au vu du parcours et des résultats, (quatre victoires contre une défaite pour le Sénégal (63 à 42), les partenaires de Mauricio (de l’équipe type de l’Afrobasket2009) et de Camufal Catérina remportent ainsi la faveur des pronostics devant la Côte d’Ivoire qui, elle, a terminé à la 3e place de la poule A.
La bande d’Awa et Massarani Maité qui sont en constante progression dans les compétitions internationales auront toutefois une belle carte à jouer.
Programme des quarts de finale
14h : Cameroun-Mali
16h :Rd Congo-Sénégal
18h : Nigeria- Mozambique
20h : Angola- Côte d’Ivoire

AFROBASKET 2011: TOUS LES FAVORIS SONT LA

Les phases de poule de l’Afrobasket ont pris fin mercredi. Les favoris ont confirmé leur statut en se qualifiant pour les quarts de finale.
Dans la poule A, le pays organisateur, le Mali a aligné 5 victoires de suite. Les Aigles Dames ont débuté la compétition avec une victoire contre la Tunisie 69-45. Les nôtres ont ensuite dicté leur loi devant la Côte d’Ivoire (57-44), avant de se promener devant le petit poucet du groupe, le Ghana (95-30). Lors de la 4è journée, dans un match où la victoire était impérative pour la première place de la poule, nos basketteuses ont pris le dessus sur le Mozambique (73-43). Les Aigles Dames vont terminer les phase de poule en beauté en dominant la RD Congo (70-57). Derrière notre pays, la deuxième place est occupée par la courageuse équipe du Mozambique. Les Mozambicaines ont fait 4 victoires et une défaite. Les joueuses du technicien Carlos Niquice ont successivement battu la Côte d’ivoire (69-65 après prolongations), la RD Congo (76-55( et la Tunisie (69-53) avant de perdre 43-73 contre Djénébou Sissoko (90 pts) et ses coéquipières. Après cette déconvenue, les joueuses mozambicaines vont terminer la phase de poule sur une éclatante victoire sur le Ghana (106-37). La Côte d’Ivoire, la RD Congo et la Tunisie ont chacun 2 victoires et 3 défaites, tandis que le petit poucet du groupe, le Ghana n’a enregistré aucune victoire (5 défaites de rang). La Côte d’Ivoire a commencé la compétition sur un pied. Les Ivoiriennes ont perdu leurs trois premières rencontres. D’abord contre le Mozambique (65-6), le Mali (44-57) et la RD Congo (54-59). Mais la Côte d’Ivoire s’est réveillée lors de deux dernières journées. Les Eléphants Dames ont signé leur première victoire face aux Ghanéennes (101-23), avant de décrocher leur billet des quarts face à la Tunisie battue lors de la dernière. Dans cette rencontre de la 5è journée entre la Tunisie et la Côte d’Ivoire, l’enjeu était de taille. La victoire était impérative pour chacune des deux formations pour prendre la 3è place synonyme de qualification. Dans cette confrontation directe les Ivoiriennes ont eu le dernier mot, s’imposant 74-53, alors que la Tunisie menait à la pause 30-28. Le dernier ticket qualificatif, 4è place est pour la RD Congo. Les Congolaises ont commencé par une défaite 55-76 face au Mozambique avant de faire un hold-up parfait contre la Côte d’Ivoire 59-54 et une victoire nette contre le Ghana 89-37. Les joueuses de la RD Congo ont ensuite subi deux défaites de suite contre la Tunisie 48-55 et face au Mali 57-70. Des défaites sans conséquence pour la RD Congo qui a terminé quatrième de la poule. Le Ghana arrivé en retard à Bamako, a perdu son premier match sur tapis vert contre la Tunisie, avant de subir quatre défaites de rang face, respectivement au Mali (30-95), au Mozambique (37-106) à la RD Congo (37-89) et à la Côte d’Ivoire (23-101). A l’instar du Mali, le Sénégal a réalisé un parcours sans faute dans le groupe B. Les championnes d’Afrique ont battu successivement le Nigéria (86-62), l’Angola (63-42), la Guinée (99-32), le Rwanda (71-61) et le Cameroun (78-59). Avec 4 victoires, l’Angola suit le Sénégal. Les Angolaises ont commencé par une défaite contre le Sénégal avant d’enchaîner 4 victoires consécutives. Elles ont d’abord battu le Rwanda (67-59) puis le Nigeria (67-60) dans le match décisif pour la 2è place du groupe, le Cameroun (66-45) et la Guinée (63-49). L’autre favori du groupe, le Nigeria a obtenu la 3è place en totalisant 3 victoires contre, respectivement la Guinée (60-31), le Cameroun (68-60) et le Rwanda (59-49) pour deux défaites contre le Sénégal (62-86) et l’Angola (67-60). Le Cameroun qui a obtenu le dernier ticket qualificatif pour les quarts de finale, a signé deux victoires. Pour leur première sortie, la capitaine Amina NJonkou et ses partenaires ont battu les Rwandaises sur le fil (45-42) avant de remettre ça lors de la 4è journée contre la Guinée (76-28). Après les Camerounaises subiront deux défaites consécutives contre le Nigeria (60-68) et l’Angola (45-66). Elles termineront la phase de poule par une défaite contre le Sénégal (59-78). Après une victoire éclatante contre la Guinée (69-35) lors de sa première sortie, le Rwanda subira 4 revers consécutifs. La première défaite contre le Cameroun (42-45) restera toujours à travers la gorge des Rwandaises. Car après cette défaite, les joueuses du Rwanda vont perdre contre l’Angola (59-67). C’est seulement lors de la 4è journée que les Rwandaises ont montré un autre visage. Elles ont fait jeu égal avec les Sénégalaises, mais ont finalement chuté 61-71. Après le match contre le Sénégal, le Rwanda terminera la phase de poule par un revers contre le Nigeria (49-59). Une défaite qui a définitivement ruiné les espoirs des Rwandaises de participer aux quarts de finale. La Guinée est 6è de la poule B avec 5 défaites en autant de sorties. La sélection nationale de Guinée a été battue successivement par le Rwanda (35-69), le Nigeria (31-60), le Sénégal (32-99), le Cameroun (28-76) et l’Angola (49-63).




Afrobasket féminin : Nigeria-Mozambique, la tÊte d’affiche des quarts de finale

Ce match met aux prises le deuxième du groupe A au troisième de la poule B. Quant aux Aigles Dames, elles s’expliqueront avec le Cameroun à partir de 18h


Si l’explication entre la Côte d’Ivoire et l’Angola est indécis et promet une belle empoignade entre deux outsiders aux dents longues, c’est la confrontation entre le Mozambique et le Nigeria qui se présente comme la tête d’affiche des quarts de finale prévus cet après-midi au stade du 26 Mars. Et pour cause, ce match met aux prises le deuxième de la poule A, le Mozambique et le troisième du groupe B, le Nigeria. Au premier tour, la sélection mozambicaine n’a concédé qu’une seule défaite en cinq sorties, totalisant 9 points à seulement une unité des Aigles Dames (10 points, cinq succès en autant de matches). Le Nigeria a fait moins bien que son adversaire (8 points, 3 victoires, 2 défaites), mais cela n’enlève rien au mérite de la sélection nigériane qui a fait mieux que se défendre face au Sénégal et à l’Angola. Lors de leur dernier match de poule, Mozambicaines et Nigérianes ont dominé, respectivement le Ghana (106-37) et le Rwanda (59-49). Aussi, quand on sait que les matches se jouent désormais à élimination directe, on peut dire que tout reste possible dans ce face à face entre Anglophones et Lusophones. Coup d’envoi du match : 14h au stade du 26 Mars. Cette rencontre sera suivie de l’explication entre la RD Congo et le Sénégal. Une partie qui s’annonce très difficile pour les Congolaises jusque-là peu convaincantes et qui ont dû attendre la dernière journée des matches de poule et la victoire de la Côte d’Ivoire sur la Tunisie pour décrocher leur ticket des quarts de finale. Une proie facile en somme pour les championnes d’Afrique en titre ! La troisième rencontre des quarts de finale mettra aux prises le Mali et le Cameroun. Cette confrontation est la plus attendue par les supporters et il ne fait guère de doute qu’elle se déroulera dans une salle du 26 Mars archi-comble. Sans être le match des extrêmes, la confrontation entre les Aigles Dames et la sélection camerounaise est très déséquilibrée. Du moins sur le papier. Alors que le Mali a réalisé un parcours sans faute au premier tour, le Cameroun a plié l’échine trois fois face, respectivement au Sénégal, à l’Angola et au Nigeria. Il n y a donc pas photo entre les deux équipes et les camerounaises trotteront certainement dans leur tête un sentiment d’infériorité au moment de s’aligner face au rouleau compresseur des Aigles. En tout cas, il est difficile, voire impossible d’imaginer la capitaine Hamchétou Maïga Ba échouer contre le Cameroun qui n’a pu faire mieux que troisième de la poule B. Certes, les Camerounaises pratiquent un jeu plus agressif que les Mozambicaines et les Ivoiriennes et vont probablement proposer un duel physique aux nôtres. Mais on peut penser que le staff technique des Aigles Dames a eu suffisamment de temps pour analyser le jeu du Cameroun et a déjà tout prévu pour contrecarrer l’adversaire. Car pour le moment, tout fonctionne à merveille pour le technicien français. Non seulement ses discours passent avec les joueuses, mais il existe également une grande complicité avec le reste du staff technique. Et comme la capitaine Hamchétou Maïga Ba et ses coéquipières se bonifient au fil des rencontres et affichent une grande confiance, tous les ingrédients semblent réunis pour qu’on assiste à un nouveau feu d’artifice cet après-midi au stade du 26 Mars. En tout cas, la sélection nationale pourra compter sur les deux associations de supporters (le Comité central des supporters des Aigles et l’Association des supporters indépendants des Aigles du Mali) très présentes depuis le début de cet Afrobasket pour enflammer la salle. Le dernier quart de finale opposera la Côte d’Ivoire et l’Angola. Comme indiqué plus haut, cette rencontre promet également une belle empoignade avec toutefois un léger avantage pour les Palancas Negras d’Angola plus expérimentées et visiblement plus en jambe que les Ivoiriennes. Au premier tour, la sélection ivoirienne est passée à côté du sujet et les joueuses de Souleymane Tembely devront montrer un tout autre visage pour espérer damer le pion aux Angolaises.

LE PROGRAMME

Aujourd’hui au stade du 26 Mars
14h : Nigeria-Mozambique
16h : RD Congo-Sénégal
18h : Cameroun-Mali
20h : Côte d’Ivoire-Angola



29 septembre 2011

AfroBasket Women 2011] – 5ème journée: CAM 59/ 78 SEN

Le Sénégal réalise un parcours sans faute

Le Sénégal assure valablement dans cet AfroBasket Women à Bamako, son statut de champion d’Afrique en titre.
Les Lionnes du Sénégal qualifiées pour les quarts de finale, ont réalisé un parcours sans faute en obtenant leur cinquième victoire d’affilée dans les préliminaires (poule B).
Les médaillées d’or des Jeux Africains 2011 à Maputo ont battu le Cameroun (59-78) mercredi.
La bataille des lionnes a tenu le public en haleine dans la salle du stade du 26 Mars de Bamako. Pour la première fois au cours de ce championnat, les championnes d’Afrique ont été menées au score au terme du premier quart temps (16-15). Face à la menace des Camerounaises, les Sénégalaises ont sorti leurs griffes au deuxième quart temps pour prendre les commandes des opérations et creuser un écart de 22 points (22-44) à la pause.
Au troisième quart temps, Ndeye et ses coéquipières ne lâchent pas prise. Elles empochent le gain (38-63), avant de porter l’estocade au quatrième quart temps et réaliser leur cinquième victoire d’affilée (59-78).
Le Sénégal a gagné le match grâce l’activité débordante de Sene Ndeye (19 points), Sy Mame (12 points, 5 rebonds) et Ndiaye Ndeye (7 rebonds). Chez les lionnes indomptables, Ngueko Guotue (10 points, 7 rebonds) et Njonkou Amina (13 points, 6 rebonds) ont porté leur équipe à bout de bras.
Le Sénégal croisera la RD Congo en quarts de finale.

AfroBasket Women 2011] – 5ème journée:RDC 57/ 70 MLI

Le Mali cinq sur cinq


Le Mali a terminé en beauté les préliminaires de l’AfroBasket women 2011 mercredi en battant la RD Congo (57-70) à la salle du stade du 26 Mars à Bamako.
Les vice-championnes d’Afrique réalisent ainsi un parcours sans faute. Cinq victoires en cinq matches.
Les Maliennes ont imposé leur suprématie à la RD Congo dès le premier quart temps qu’elles ont gagné (14-25). Au deuxième quart temps, les filles du coach Hervé Goudray maintiennent leur allure avec un écart de dix points (26-36) pour le Mali. Dans la même veine, la formation malienne achève le troisième quart temps sur le score de 36-52, pour s’imposer finalement 57-70.
Cissoko Djeneba a fait très bonne impression sous la tunique des ‘’Aigles dames’’ avec 21 points et 5 rebonds. Mfutila Makiete (15 points, 4 rebonds), Kabobo (11 points, 4 rebonds) et Kanyibo (11 points), ont été très actives dans les rangs de la RD Congo qui malgré cette défaite est qualifiée pour les quarts de finale.

AfroBasket Women 2011] – 5ème Journée : TUN 53-74 CIV

Les ivoiriennes plus determinées


L'espoir de la Tunisie,de participer aux quarts de finale de la 22ème édition du championnat d’Afrique des nations feminin, AfroBasket Women 2011 s’est envolé ce mercredi 28 Septembre au Pavillon des sports de Bamako Mali.
La Tunisie s’est inclinée devant la Côte dIvoire sur le score de 53-74.
Les protégées de l’entraîneur Moussa Touré n’ont pas pu reediter le match heroique de la veille livré contre la RD Congo. La tunisie a perdu le premier quart 15 – 16 avant de revenir au deuxième 15- 12 et prendre ainsi l’avantage à la pause avec un mince écart de 2 points (30-28).
De retour des vestiaires, les elephantes de Côte d’Ivoire vont se reveiller avec une bonne dose d’agressivité tant au niveau offensif que defensif, ettouffant cette equipe de la Tunisie qui va craquer au 3ème quart dans lequel elle va encaisser un severe 09-29. Les ivoiriennes vont gerer le match et lemporter sur le score de 53-74.
Stéphanie Ngarsanet a conduit son équipe en quart de finale avec 22 points, 6 rebonds et2 passes, suivie de Kani Kouyaté 14points et 9 rebonds, et de Mariama Kouyaté 11 points, 6 rebonds, 2 passes.

SENEGAL : Les “Lionnes“ terminent en roue libre…

–Le Sénégal a terminé la phase des poules de l’Afrobasket 2011 comme il a démarré la compétition en exerçant sa domination sur le Cameroun (78 à 57) dernier adversaire du groupe B.

Dans cette ultime rencontre de poule B, tout ne s’est pas déroulé comme un long fleuve pour les Lionnes qui ont été d’entrée pris au collet par l’adversaire Camerounais.
Un adversaire qui a profité des nombreuses espaces laissées dans la défense pour prendre les commandes au premier quart temps (16-15). Ce n’était toutefois qu’un retard à l’allumage puisque les Lionnes vont trouver la bonne carburation sous la houlette d’un Ndéye Séne (meilleure réalisatrice avec 19 points dont 4 tirs primés) très en verve sur les tirs extérieurs.
Avec elle, le Sénégal recolle au score en faveur d’une défense agressive. Il ne tarde pas à accroitre son avance pour virer à la mi-temps avec une avance de 22 points.
A la reprise, le Sénégal corse l’addition avec un jeu de contre attaque rondement mené par Mame Marie Sy (12 points) et Fatou Dieng.
Larguées au score au terme du 3e quart temps (38-63), les Camerounaises trouvent quelques ressources pour grignoter leur retard grâce à leur pivot Amina Njonhou (13 points) et surtout avec une bonne présence de la pensionnaire de la Jeanne d’Arc Hermine Nguecko (11points) sous le cerceau du Sénégal.
Ndéye Diola Ndiaye et ses partenaires vont cependant terminer en trombe et s’imposer sur la marque de 78 à 57. Invaincu et leader du groupe, le Sénégal boucle le 1er tour avec un sans faute.

…Et héritent de la Rdc

Les Lionnes héritent en quart de finale de la Rd Congo qui a terminé à la quatrième place de la poule B. Les autres affiches mettront aux prises le 30 septembre, le Cameroun ( 4e, poule B) au Mali ( 1er de la poule A), le Nigéria (3e, groupe B) au Mozambique (2e groupe A) et l l’Angola (2e, groupe B) à la Côte d’Ivoire (3e ; groupe A).

Afrobasket féminin : AIGLES DAMES, DU COEUR ET DU TALENT

La sélection nationale a livré son meilleur match du tournoi contre le Mozambique, mardi dans la salle du 26 Mars.
La première fois que le Mali a été mené au tableau d’affichage, c’était lors de la deuxième journée des matches de poule contre la Côte d’Ivoire. Mais après un début de match difficile, la capitaine Hamchétou Maïga Ba et ses coéquipières s’étaient vite ressaisies, s’imposant au finish 57-44, soit 13 points d’écart. "La Côte d’Ivoire nous a posés beaucoup de problèmes aujourd’hui. Mais les filles ont su réagir et renverser la situation. Je pense qu’on avait besoin d’un gros match comme ça pour avoir une idée du potentiel de l’équipe. Je suis content de la réaction des joueuses", avait alors commenté le manager-adjoint des Aigles Dames, Jacques Vernerey. Le technicien français avait ensuite souligné la prestation individuelle de certains éléments notamment Djénéba Sissoko (14 points), ajoutant que l’idéal pour une équipe, "c’est d’avoir quatre joueuses capables de marquer au moins 10 points par rencontre". Si la sélection nationale n’a pas encore réussi à atteindre cet objectif, le technicien français a dû apprécier à sa juste valeur la qualité du spectacle produit par les nôtres, mardi face au Mozambique. Menées 10-1 au tableau d’affichage puis 10-14 à la fin du premier quart temps, la capitaine Hamchétou Maïga Ba et ses coéquipières vont refaire leur retard dès le deuxième quart temps, avant de se déchaîner complètement au retour des vestiaires. À l’arrivée, le score sera sans appel pour la sélection mozambicaine submergée 73-43. Mais plus que le score, 30 points d’écart, c’est une fois de plus la manière et la prestation individuelle de certaines joueuses qui ont séduit le public de la salle du 26 Mars. Fidèle au rendez-vous, Djénéba Sissoko a terminé meilleure marqueuse avec 21 points. Déjà lors de la journée inaugurale contre la Tunisie, le pivot des Aigles avait planté 15 points. La capitaine Hamchétou Maïga Ba et Meiya Tirera ne sont pas demeurées en reste. La première a marqué 11 points (le même nombre de points que la meilleure marqueuse mozambicaine, Leia Dongue), tandis que la deuxième a totalisé 10 points. Une bonne nouvelle pour la sélection nationale pour qui connaît le rôle de Hamchétou Maïga Ba dans cette équipe et son influence sur le groupe. Mardi, l’artisane principale du sacre des Aigles Dames à l’Afrobasket 2007 a retrouvé toutes ses sensations sur le plancher. Non seulement elle a marqué 11 points, mais a surtout fait parler son expérience et peser de tout son poids sur la défense adverse. "Le début de match a été difficile, mais nous n’avons jamais douté. On s’est dit qu’il faut continuer à jouer notre basket. Tout le monde a joué sa partition, je suis fière de la prestation de mes coéquipières", dira en conférence la capitaine des Aigles. Visiblement satisfaite du niveau de jeu de l’équipe, Hamchétou Maïga Ba insistera sur la volonté et la détermination du groupe à poursuivre sur cette lancée. "On s’attendait à avoir des problèmes aujourd’hui parce que le Mozambique a une bonne équipe. Le début a été difficile, mais cela n’a pas perturbé outre mesure l’équipe. Mentalement et physiquement, on a prouvé qu’on était prête. C’est très important", soulignera la capitaine des Aigles. Le coach Hervé Coudray dont c’était le premier match (le technicien français est arrivé lundi en début de soirée) affiche également sa satisfaction après la démonstration des vice-championnes d’Afrique face au Mozambique. "Au premier quart temps, on a été fébrile en défense. On a joué statique et les Mozambicaines en ont profité pour marquer plusieurs paniers. Mais dès le deuxième quart temps, l’équipe a retrouvé ses repères sur le terrain et pris le mesure de l’adversaire. Je suis fier des filles qui ont produit un spectacle de bonne qualité aujourd’hui (mardi, ndlr)", analysera Hervé Coudray qui a perdu la voix à force de crier sur le banc. Le technicien français ajoutera qu’il a été émerveillé par le comportement des supporters, avouant qu’il n’a jamais vécu une telle ambiance dans un stade. "C’était fabuleux", dira-t-il. Très fair play, le sélectionneur mozambicain, Niquice a reconnu la supériorité des Aigles, avant d’affirmer que le Mali mérite largement la victoire. "Ce n’est ni la chaleur, ni le public qui nous ont empêché de gagner. Le Mali était simplement meilleur aujourd’hui", avouera le technicien mozambicain qui concède ainsi sa première défaite depuis le début de la compétition. Une déconvenue sans conséquence pour la capitaine Gimo Deolinda et ses coéquipières qui étaient déjà qualifiées pour les quarts de finale. Autrement dit, l’aventure continue pour les deux pays...


ALGERIE : CHAMPIONNAT DE SUPERDIVISION (1re JOURNÉE) - 16 équipes sur la ligne de départ

Le système de compétition du championnat de superdivision de basket-ball préconisé pour la saison 2011-2012 a subi une modification par rapport à la saison précédente. Les 16 équipes de l’élite nationale auront à disputer la phase aller à l’issue de laquelle seront désignées les équipes devant jouer soit pour le titre soit pour le maintien, et cela en fonction de leur classement.


La nouvelle composante comprend trois nouveaux promus, à savoir l’US Sétif, l’USM et le MS Cherchell et l’USM Blida qui sera donc le 2e représentant de la ville des Roses avec le Trèfle de Blida qui, rappelons-le, avait décroché la Coupe d’Algérie de l’édition 2010 à l’issue de sa victoire sur l’ASPTT Alger. Cette dernière, l’un des bastions de la discipline, sacrée en 2009 du titre de champion d’Algérie et finaliste de la Coupe en 2009 et 2010, se voit rétrograder au palier inférieur en compagnie de l’USM Alger qui n’est restée qu’une seule saison en super-division, et l’USMM Hadjout. Les principaux animateurs de la compétition seront comme à l’accoutumée les grosses cylindrées telles que le GS Pétroliers, candidat à sa propre succession, le WA Boufarik, décidé à revenir au premier plan, mais aussi le CRB Dar El-Beïda, toujours présent aux grands rendez-vous, comme la saison dernière en s’inclinant en finale du Championnat et de la Coupe devant le GSP. Les outsiders seront, a priori, le NB Staouéli, le CSM Constantine, auteur d’un parcours honorable en 2011, sans oublier le TBB Blida, le détenteur de la Coupe d’Algérie en 2010.Il y a lieu de souligner le retour parmi l’élite du MS Cherchell et de l’USM Blida. Cette dernière sera un concurrent plus que sérieux de ses voisins de la Mitidja, le TBB Blida et le WA Boufarik, alors que le 3e promu, l’US Sétif, accède pour la première fois à ce palier.

M. A.



28 septembre 2011

AfroBasket Women 2011] – 4ème Journée : TUN 55 / 48 RDC

La détermination a donné à la Tunisie une victoire bien méritée face à la République Démocratique du Congo mardi dans le groupe A.

Les tunisiens, après un mauvais premier quart perdu 07 à 21 va , avec beaucoup de courage et de détermination gagner les trois derniers 13-12,12-06 et 23-09 pour un score-final 55 à 48
La Tunisienne Rim Gannar mené son équipe à la victoire avec 14 points et 6 rebonds imitée par Salma Mnasria 12 points et 3 rebonds et Hela Msadar a ajouté 10 points.
La Tunisie comme le Congo comptabilise maintenant 2victoires et 2 défaites avec un match décisif face à la Côte d'Ivoire dans la dernière journée du Tour préliminaire de l'Afrobasket Women 2011.
Une victoire pour la Tunisie éliminerait la Côte d'Ivoire qui elle doit gagner de six points pour se qualifier.

AfroBasket Women 2011] – 4ème Journée : MLI 73 / 43 MOZ

Le Mali mais fin à l’invincibilité du Mozambique

Les Championnes 2007 de l'Afrobasket Women ont mi fin ce mardi à l’invincibilité du Mozambique 73- 43 dans un match comptant pour la 4ème journée du tour préliminaire de l'Afrobasket Women 2011 au Stade du 26 Mars, Bamako.
Le Mali après avoir perdu le premier quart 10-14 a surclasser le Mozambique en remportant les trois derniers quarts par 17-08, 26-13 et 20-08 pour un score cumulé de 73 -43. Propulsée par sa capitaine Hamchetou Maiga, le Mali a dominé le Mozambique surtout au niveau des rebonds (35-18) et des passes décisives (15-06)
Djénébou Sissoko du Mali a conduit son équipe avec 21 points et 8 rebonds, Hamchetou Maiga 11 points, 5 rebonds et 2 passes tandis que Tirera Meiya a ajouté 10 points, 3 rebonds et 2 passes.
Pour la dernière journée du tour préliminaire, Le Mali jouera la République démocratique du Congo demain 28 septembre 2011 à 18H00 au Stade du 26 Mars. Quant au Mozambique il affrontera le dernier du groupe, le GHANA à 14H00 au Pavillon des sports.

AfroBasket Women 2011] - 4ème journée: ANG 67-60 NGR

L'Angola a dominé le Nigéria 67-60 dans le 22ème championnat d’Afrique des nations féminin, AfroBasket Women 2011 le groupe B au Stade du 26 Mars, Bamako au Mali.

L 'Angola qui a perdu le premier quart 15-16, est revenu en force pour gagner le deuxième et le troisième quart 19-15 et 16-10 points.
Le réveil tardif des nigérianes au dernier quart, le remportant 17à 19, ne changera rien à la donne du match.
La victoire tourne donc à l’avantage de l’Angola qui occupe désormais la deuxième place du Groupe B derrière le champion en titre, le Sénégal.
Felizerda Jorge a mené son équipe à la victoire conduit avec 17 points inscrits, suivi par Angela Cardoso 13 points. Angola rencontre la Guinée lors demain 28 Septembre 2011 pour le compte de la dernière journée du tour préliminaire tandis que le Nigeria affronte le Rwanda.

Afrobasket women 2011] – 4ème Journée : GUI 28/76 CMR

La descente aux enfers de l'équipe nationale féminine Guinée se poursuit dans le premier tour de l'Afrobasket Women 2011 avec la défaite encaissé aujourd’hui face au Cameroun par 51 points d’écart 28-76.

Le Guinéen a perdu les quatre quarts par 06-22, 02-18, 11-25 et 09-21, brisant ainsi tout espoir de se qualifier pour les quarts de finale.
La capitaine du Cameroun, Amina Njonkou a déclaré aux journalistes à la conférence de presse d’après match que l'objectif principal de son équipe est d’atteindre les quarts de finale.
Le Cameroun qui enregistre maintenant 2victoires et 2 défaite va affronter le champion en titre , le Senegal pour son dernier match dans le groupe B, jeudi à 20H00.
La camerounaise Anne Tochoumba a mené son équipe à la victoire avec 14 points, le duo de Ramse Longlack et Sandri Meyini a ajouté 12 points chacune tandis que Nzeukou a contribué avec 11 points.

SENEGAL : Les “Lionnes“ franchissent le rideau rwandais


Après la gifle administrée à la Guinée, les Lionnes ont enchainé par une quatrième victoire en dominant hier, au pavillon des sports du stade Modibo Keita, l’équipe du Rwanda (71 à 61). Mais, elles ont dû faire face à une combative équipe rwandaise qui n’a rendue les armes que dans les ultimes minutes d’une rencontre très disputée. Le Sénégal qui s’est assuré définitivement de la première place de la poule B, retrouve le Cameroun ce mercredi pour le compte de la 6e et dernière journée.

(Bamako) Le Sénégal a fait face à une opposition de taille lors de sa quatrième sortie dans l’Afrobasket féminin qui a abordé hier sa 5e et avant dernière journée du 1er tour.
Après avoir étrillé la Guinée, le Lionnes sont tombées sur une accrocheuse formation rwandaise combative à souhait. Une équipe qui est très tôt restée au contact des Sénégalaises qui ont d’entrée pris les commandes (7-2 . 5e) et à la fin du premier quart temps(18- 13). Les Lionnes, avec la revenante Fatou Dieng (4 points), laissent cependant des espaces en défense qui profitent à l’adversaire.
Avec un Jackie Mubabé (1 3 points et 11 rebonds), qui fait feu de tout bois dans la raquette et un jeu vif impulsé par la meneuse Monique William, le Sénégal était à la peine lors de ce second acte à l’image d’une Astou Traoré (7 points) moins tranchante sous le cerceau.
Le Sénégal réussit toutefois à maintenir à bonne distance en rejoignant les vestiaires avec une avance de 13 points (35-22) avec un dernier panier marqué par Fatou Dieng.
Au retour, le Sénégal ne parvenait toujours pas à résoudre les problèmes posé par les intérieures rwandaises. Monique Williams multiplie les incursions dans la défense sénégalaise et porte son équipe en réduisant le score à 7 points (41-34. 7e).
Acculées en défense, le Sénégal parvient à stabiliser son avance grâce à l’adresse de Ndéye Séne dans le jeu extérieur. Ce qui porte l’avance à 11 points à la fin du troisiéme quart temps (50-39.). Forte de cette avance, les partenaires du pivot Aminata Nar Diop (10 points et 9 rebonds) abordent le dernier quart temps en installant une défense homme à homme et une défense haute sur l’adversaire.
La réussite n’était toutefois pas souvent au rendez-vous côté sénégalais. La sortie de Mame Marie Sy (9 points et 5 rebonds) pour cinq fautes, ajoutée aux fautes techniques sifflés contre le coach Sénégal, n’est pas pour arranger les chose car les Lionnes déjouent et permettent aux Rwandaises de grignoter leur retard qu’elles portent à 5 points (59-53.6e).
Le trio Mame Diodio Diouf (12 points), Aya Traoré (9 points et 4 rebonds) et Ndéye Séne (10 points) vont toutefois repartir à l’assaut pour faire la différence dans les dernières minutes d’une rencontre clôturée sur la marque de 71 à 61.
Le Sénégal rencontre le Cameroun aujourd’hui pour l’ultime et dernière journée de la poule B





MAURITANIE : Phases finales : Chaudes empoignades et belles promesses

Les rideaux se sont refermés sur les phases finales de basket-ball samedi dernier sur le plancher du Centre de Formation des Cadres de la Jeunesse et des Sports (CNFCJS) avec de belles finales à couper l'haleine. En première heure en filles, l'équipe de l'Armée Nationale s'est imposé en battant celle de Rosso par le score de 53 à 36 et en seconde heure, la finale garçons très attendue entre Base Tevragh Zeïna et Chemama Basket Club, s'est achevée à l'avantage de la première par la marque de 58 à 50.
Démarrée depuis le 9 septembre dernier ces play off organisés par la FBBRIM en collaboration avec la ligue régionale de Nouakchott avec l’appui du ministère de tutelle, Star Oil, Wava Assurances, NP Pétroleum et le soutien des bonnes volontés dont Mohamed Yeslem Ould Lahah président du Chemama Basket-club, ont connu un franc succès. Les structures mises en place se sont toutes acquittées de leurs missions et le spectacle a été garanti. De l’animation et de la musique ont vibré au rythme de ces soirées de la balle au panier.
Un public qui a fait le déplacement en masse

Le terrain du CFCJS a refusé du monde et le public qui a fait le déplacement en masse n'est pas parti sur sa faim. Les rencontres ont tenues leur promesse et l’ambiance était au rendez vous. De nombreuses personnalités dont madame la ministre Mme Cissé mint Boydé, Ahmed Hamza président de la CUN, Fatimetou Mint Abdel Maleck maire de Tevragh Zeïna, Massa Diarra secrétaire général de la FFRIM, des cadres du Ministère de tutelle, des présidents de ligues régionales et de clubs affiliés à la FBBRIM et de nombreux invités étaient présents dans la loge officielle à coté du Général N’Diaga Dieng président de la FBBRIM qui était entouré de ses proches collaborateurs.
Un vœu de toute une jeunesse, bientôt exaucé

Le clou de cette cérémonie de clôture de ces jeux aura été l’annonce des promesses qui ont été faites par le président de la CUN et Madame la Ministre. Le premier et suite aux nombreuses coupures qui ont intervenues, a promis de mettre à la disposition de la FBBRIM un groupe électrogène pour parer à ces désagréments.

Ce fut ensuite au tour de Madame la ministre de promettre une salle omnisport à la jeunesse qui en a tellement fait la demande. Et au terme de cette manifestation sportive qui a connu un grand engouement, des trophées ont été attribués aux équipes méritantes.

Le président de la ligue régionale de basket-ball de Nouakchott Babana Ould Yahya remettra le trophée au capitaine de l’équipe de l’Armée vainqueur en filles.

Le trophée de l’équipe championne de Mauritanie a été remis par Larabass Ould Maleck directeur adjoint de la haute compétition au capitaine de l’équipe championne de Mauritanie en l’occurrence celle de Base Tevragh Zeïna. L’édile de Tevragh Zeïna remettra le trophée de l’équipe des cadets de Rosso au capitaine de cette formation. Ahmed Hamza président de la Communauté Urbaine de Nouakchott remettra au capitaine de l’équipe junior de Rosso le trophée gagnant.

Le président de la FBBRIM remettra le trophée de Dame Coupe au capitaine de la Snim. Il remettra gracieusement ensuite des enveloppes à certains acteurs qui ont participé à la réussite de ces joutes par leur engagement dont l’inamovible Thiarthioura ; la mascotte de Kaédi et animateur fulgurant Yérel Bâ ; DJ Ganyen Bi et son acolyte Djiby Thioy et enfin le doyen Saïdou Diakité dit Longo.

Enfin, la Ministre de la Culture de la Jeunesse et des sports remettra le trophée de l’équipe des cadettes à la meneuse de la formation de Tevragh Zeïna.
Déclaration lue par Monsieur Babana Ould Yahya président de la ligue régionale de basket-ball de Nouakchott

Nous, présidents des ligues régionales de Basket-ball et clubs affiliés à la fédération de Basket-ball de Mauritanie aux phases finales nationales 2011 exprimons notre profonde gratitude et nos sincères remerciements au Général de Brigade N’Diaga Dieng président de la FBBRIM pour son engagement qui n’a jamais fait défaut en faveur de la promotion et du développement de la balle au panier.
Sans sa sollicitude, sa disponibilité et sa profonde conviction, le basket-ball n’aurait pas survécu à cet environnement, des plus complexes et difficiles à la fois.
Il a toujours fait du Basket-ball une école d’éducation, de formation, de savoir faire et de savoir être pour les jeunes générations appelés demain à vivre dans une société en perpétuel mutation. Cet engagement cadre parfaitement avec le programme de son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz.

- Convaincus que les structures ne valent que par les hommes qui les animent.

- Convaincus que seule la stabilité dans la continuité peut être un gage certain de promotion et de développement du Basket-ball national.
Nous, présidents des ligues régionales et clubs affiliés à la fédération de basket-ball de Mauritanie renouvelons notre confiance au Général de Brigade N’Diaga Dieng président de la FBBRIM et lui demandons de briguer un autre mandat afin de préserver les acquis et dégager des perspectives d’avenir au profit d’un Basket-ball national compétitif conformément à nos ambitions visant à intégrer les grandes nations de tradition de Basket-ball.

Les signataires de la déclaration

Ligues régionales
- Ligue de Basket-ball du Trarza
- Ligue de Basket-ball de Dakhlet Nouadhibou
- Ligue de Basket-ball du Gorgol
- Ligue de Basket-ball du Brakna
- Ligue de Basket-ball de Nouakchott

Clubs de Nouakchott
- Base Tevvragh Zeïna
- Chemama Basket-Club
- Nasr de Sebkha
- ASC Teyaret
- ASC Arafat
- ASC Sebkha
- ASC Riadh









Afrobasket féminin 2011 : TUNISIE-CôTE D’IVOIRE, MALHEUR AU VAINCU

Les rencontres de la 5è et dernière journée des matches de poule se jouent aujourd’hui.
Après 4 journées de compétition, le suspens persiste encore pour certaines équipes. Car si certains pays ont déjà obtenu leur ticket pour les quarts de finale, d’autres devront attendre aujourd’hui pour connaître leur sort. Le Congo jouera contre le Mali mais le match de tous les enjeux mettra aux prises la Tunisie et la Côte d’Ivoire. Ces deux équipes joueront leur survie dans la compétition. Pour éviter tout calcul, la Tunisie doit gagner. Mais le gros problème de la Tunisie, c’est que l’équipe commence mal ses rencontres. « Notre problème est que nous ne sommes pas en contact avec le basket de l’Afrique noire qui est plus physique. C’est ce qui explique les mauvais débuts de match de l’équipe », tente d’expliquer le coach Moussa Touré. Si la Tunisie débute mal ses rencontres, c’est le contraire pour la Côte d’Ivoire qui peine toujours pour terminer ses rencontres. En témoignent la défaite de la première journée contre le Mozambique après prolongations (65-69) et celle face à la RD Congo (59-54) alors que les Ivoiriennes menaient à quelques minutes de la fin. Il s’agit donc pour la sélection ivoirienne de rester concentrée jusqu’à la fin. Un match de basket se joue en quatre temps. Considérée comme l’une des équipes favorites de cette 22è édition de l’Afrobasket, Kani Kouyaté et ses coéquipières doivent impérativement tirer tous les enseignements des trois premières journées si elles veulent poursuivre l’aventure malienne. L’autre rencontre de la poule A mettra aux prises le Mozambique et le Ghana. Dans la poule B, c’est Cameroun–Sénégal qui retiendra l’attention des supporters. Si les championnes d’Afrique sont déjà assurées d’être présentes au deuxième tour, ce n’est pas le cas pour le Cameroun qui reste sur deux défaites face, respectivement au Nigeria et à la RD Congo. Pour les Lionnes, c’est donc le match de la dernière chance qu’il ne faut pas perdre au risque de quitter prématurément la compétition. Le Sénégal est déjà qualifié pour les quarts de finale, mais les championnes d’Afrique martèlent à qui veut l’entendre que leur objectif est de gagner tous les matches. C’est dire si la tâche s’annonce compliquée pour les Amina Njonkou, Priscillia Laure MBiandja et Ramès Longlacu. Mais on ne cessera jamais de le dire, un match n’est jamais gagné avant d’être joué. Mardi au Pavillon des sports, la troisième journée a été marquée par deux rencontres : Angola-Cameroun et Ghana-RD Congo. Les Angolaises ont dominé le Cameroun 66-45, tandis que les Congolaises se sont imposées 89-37 devant par le Ghana. Pourtant, la première confrontation avait bien commencé pour le Cameroun qui fera la course en tête pendant plus de cinq minutes (11-8). Les Angolaises très inspirées, renversent la tendance et remportent le premier quart temps 25-15. Le second quart temps sera comme le premier pour le Cameroun. Les tentatives de la capitaine Amina Njonkou et ses partenaires échouent. Seule Sardrin NZeukou Datauo (50% de réussite dans les lancers) parviendra à tirer son épingle du jeu. Conséquences : les Camerounaises n’inscriront en tout et pour tout que 5 points au second quart temps (38-20). Au retour des vestiaires, l’Angola continue d’accentuer sa domination. Sous la houlette de Fenzarda Jorde (14 pts), les Palancas Negras gagnent tous les duels face aux Lionnes qui ne pourront que constater les dégâts. Score final : 66-45 pour l’Angola qui signe ainsi sa deuxième victoire après le succès face au Rwanda (67-59). Lors de sa première sortie, la sélection angolaise avait été battue 63-42 par le Sénégal. En deuxième heure, la République Démocratique du Congo n’a fait qu’une bouchée du Ghana balayé 89-37. Après un début de match quelque peu laborieux, les Congolaises vont rapidement dérouler face à leurs adversaires. Et à la mi-temps déjà, la RD Congo avait tué le suspense (46-23).

Aujourd’hui au stade du 26 Mars
14h : Guinée-Angola
16 : Rwanda-Nigeria
18h : RD Congo-Mali
20h : Cameroun-Sénégal
Au Pavillon des sports
14h : Mozambique-Ghana
16h : Tunisie-Côte d’Ivoire



27 septembre 2011

AfroBasket Women 2011 – Match en retard : CAM 45/ 66 ANG

L’Angola se remet en selle


L’Angola a battu le Cameroun lundi (45-66) au Pavillon des Sports à Bamako en match en retard comptant pour la 3ème journée (poule B) de l’AfroBasket Women 2011 en battant.
Après une défaite face au Sénégal et deux victoires respectivement face au Rwanda et le Cameroun, les Angolaises se sont remises en selle pour la qualification pour le deuxième tour.Après un début difficule, les Angolaises ont imprimé rapidement leur rythme au match pour gagner le premier quart temps (15-25), avant de creuser largement l’écart de 18 points (22-40) au deuxième quart temps.De retour des vestiaires, les basketteuses de Luanda maintiennent le rythme et portent le score à 30-57 au troisième quart temps.
Logiquement, l’Angola s’est imposé sur le score de 45-66. Mardi, l’équipe affrontera le Nigeria.Jorde Fenzarda (14 points), la meilleure marqueuse, Guadalupe (13 points) et Mauricio (11 rebonds) ont permis à l’Angola de gagner le match. Mbiandja Priscilla s’est distinguée chez les lionnes du Cameroun (12 points).

AfroBasket Women 2011 – Match en retard : GHA 37/ 89 RDC

La RD Congo assure sa 2ème victoire


La RD Congo a accru ses chances de qualification pour le deuxième tour de l’AfroBasket Women 2011 en battant le Ghana (37-89) lundi en match en retard comptant pour la troisième journée de la poule A au Pavillon des Sports de Bamako.
Les Congolaises abordé la premier quart temps avec beaucoup de détermination pour l’emporter sur le score de 22-8. Poursuivant sur cette lancée, l’équipe du coach Bukapa a dominé dans le deuxième quart temps qui s’est soldée à son avantage (23-72). Elle en fera de même au troisième quart temps (31-72) malgré la volonté des Ghanéennes qui réussissaient à marquer quelques points précieux. La suite du match s’est soldée par la victoire des Congolaises qui se sont imposées sur le score de 37 à 89.
"C’est un match que nous avons pris au sérieux parce qu’une défaite aurait compliqué notre tâche. C’est notre deuxième victoire. Je suis satisfait, mais je félicite l’équipe du Ghana qui possède quelques joueuses de qualité ", a déclaré le coach de la RD Congo dont les joueuses Kabobo, meilleure marqueuse avec 15 points et 11 rebonds, Mfutila (12 points), Kanyibo (10 points, 8 rebonds), et Mangongo (11 points, 3 rebonds), ont fait une bonne impression durant le match.

SENEGAL : “Retour en zone“ de Fatou Dieng et Oumou Khayri Sarr

Assurées déjà de jouer le second tour après sa balade devant le Nigeria, la Rd Congo et la Guinée, le Sénégal croise ce mardi à 16 heures au Pavillon des Sports Modibo Keïta, l’équipe de Rwanda pour la 4e journée de l’Afrobasket féminin. Les Lionnes pourront cette fois compter sur Fatou Dieng, mais aussi Oumou Khayri Sarr.
Les Lionnes désormais au complet avec l’arrivée de la meneuse Fatou Dieng ont effectué une séance d’une heure d’entraînement à la salle du stade du 26 mars. Moustapha Gaye a également pu récupérer Oumou Khairy Sarr qui s’est rétablie d’une lésion à l’épaule lors du match Sénégal Angola.
    «C’était une blessure que je n’ai jamais connu. L’essentiel aujourd’hui est que l’on soit qualifié en quart de finale et nous le sommes. Il reste maintenant d’assurer les deux derniers matchs de poule et ensuite la demie finale et la finale. J’ai récupéré et j’espère revenir au meilleur de ma forme », assure l’ailière des Lionnes qui a été soumise avec Fatou Dieng en un traitement particulier en prévision de ce match contre Rwanda prévu cet après midi à, partir de 16 heures.
Après trois victoires en autant de sorties, les Lionnes ont déjà décroché leur qualification en quart de finale. Le Rwanda a obtenu sa seule et unique première victoire dans la poule B face à la Guinée qu’elle a étrillée sur la marque de 69 à 35. Avant de subir deux revers devant respectivement le Cameroun (45-42) et l’Angola (67-50).
Pour le compte de matches retards disputé hier lundi et comptant pour la première journée les rencontres du groupe B, l’Angola a dominé hier lundi, le Cameroun sur le score de 66 à 45.







AFROBASKET MAALI 2011: Mali-Sénégal, on en parle déjà

Alors que le premier tour n’est pas encore terminé (il reste deux journées de compétition), tout le monde ou presque parle déjà d’une finale Mali-Sénégal.
C’est logique parce que les Aigles Dames et les Lionnes ont laissé la meilleure impression depuis le début de l’Afrobasket et mieux, le Mali et le Sénégal dominent le basket continental depuis près d’une décennie. Les Sénégalaises sont détentrices du trophée et recordwomen de la compétition (10 titres), tandis que les Aigles Dames se sont hissées en finale des deux dernières éditions avec en prime une victoire face…aux Lionnes (2007 à Dakar). Les Sénégalaises ont pris leur revanche sur les nôtres deux ans plus tard à Madagascar (2009), mais malgré cette victoire la déconvenue de Dakar reste encore au travers la gorge de la capitaine Aya Traoré et ses coéquipières et revient invariablement dans toutes les discussions. Mais dans les deux camps, on essaie d’éviter la question. « Je ne pense pas à une éventuelle finale Mali-Sénégal, assure le manager des Aigles Dames, Jacques Vernerey. « C’est vrai que notre objectif est la victoire finale, mais pour le moment l’équipe se concentre uniquement sur le premier tour. En clair, on prend les matches les uns après les autres », ajoute le technicien français. Le manager des Lionnes, Moustaphe Gaye ne pense pas non plus à une finale contre le Mali. « Le passé c’est le passé », dit-il. Nous avons déjà battu le Mali à Madagascar en 2009, à mon avis on ne peut plus parler de revanche. De toute façon, je ne suis pas venu ici pour jouer uniquement le Mali ». Mais Jacques Vernerey et Moustapha Gaye eurent beau tenter d’esquiver la question pour ne pas mettre trop de pression sur leurs joueuses, il ne fait guère de doute que les deux techniciens se préparent déjà à une finale entre les deux pays. Car depuis le début de l’Afrobasket, le Mali et le Sénégal survolent les débats et on ne voit pas qui pourrait stopper les deux pays avant le bouquet final. Mais attention au Mozambique qui réalise également un sans faute depuis le début du tournoi (trois victoires en autant de sorties face, respectivement à la Côte d’Ivoire, la RD Congo et la Tunisie) et dans une moindre mesure, au Nigeria, à la RD Congo et au Cameroun. Dans un bon jour, tous ces quatre pays sont capables de brouiller les cartes et pourquoi pas, s’inviter sur le podium. La force du Mali et du Sénégal réside dans le potentiel technique des deux pays et l’expérience de leur effectif respectif. Aussi, les Aigles Dames et les Lionnes disposent chacune d’un effectif majoritairement composé de joueuses d’expérience qui ont participé aux deux dernières éditions de l’Afrobasket féminin. Troisième point commun entre Maliennes et Sénégalaises, elles jouent pour la plupart dans les championnats européens ou aux états-Unis, le pays de l’Oncle. Entre autres on peut citer la capitaine Hamchétou Maïga Ba, Djéné Diawara, Djénéba Sissoko, Adizatou B. Maïga, Fanta Touré dite Mami, Astan Dabo, Meiya Tirera (côté malien), Aya Traoré, Fatou Diengue, Mam Diouf et Aminata Diop (côté sénégalais). Les Aigles Dames ne jurent que par la victoire, mais face à l’armada sénégalaise, la bataille est loin d’être gagnée pour la capitaine Hamchétou Maïga Ba et ses coéquipières. Pour espérer rééditer l’exploit de Dakar, les nôtres devront hausser le niveau de leur jeu, surtout en attaque, mais aussi, être au top sur le plan physique et mental. Si toutes ces conditions sont réunies, les Aigles Dames peuvent écrire une nouvelle page de l’histoire de notre basket-ball, après la belle aventure de Dakar. Mais de cela, on aura toujours l’occasion d’en parler puisque la route qui mène à la finale est encore longue et parsemée d’embuches. Car après le premier tour, il y a encore deux étapes à franchir pour accéder au bouquet final : les quarts et les demi-finales. Et plus la compétition avance, plus les matches deviennent difficiles.



Afrobasket féminin 2011 : MALI-MOZAMBIQUE, La première place DU GROUPE A en jeu

Qui du Mali ou du Mozambique sera le premier de la poule A ? On aura la réponse cet après midi après le duel entre les deux formations.
En effet, les Aigles Dames affrontent aujourd’hui le Mozambique pour leur quatrième sortie. Ce match s’annonce très important pour les deux équipes. Car chacune des deux équipes a fait trois victoires en autant de sorties. Le Mali qui est pour le moment premier du groupe avec 221 points inscrits contre 115 encaissés, ambitionne de terminer le premier tour sans faux pas. Mais pour cela, les nôtres devront s’accommoder de la présence des Mozambicaines créditées d’un parcours sans faute. Lors de leur première sortie, les Mozambicaines ont dominé difficilement les Ivoiriennes par le score de 69-65 après prolongation. Lors de la deuxième journée, elles vont encore frapper un autre coup, cette fois-ci face à la République Démocratique du Congo, battue sur le score sans appel de 76-55. Pour sa troisième sortie, le Mozambique a dominé la Tunisie 69-53. Malgré cette belle prestation, les Aigles Dames ont les moyens et les ressources nécessaires pour damer le pion aux Mozambicaines. Hamchétou Maïga et ses coéquipières possèdent beaucoup de talents pour offrir une quatrième victoire aux Maliens. Les pivots à l’image de Djénéba Sissoko, Djenè Diawara, Meiya Tirera et Nagnouma Coulibaly affichent la grande forme et sont confiantes. Aussi, le coach Hervé Coudray peut compter sur le jeu collectif de l’équipe pour faire la différence contre le Mozambique. Le Mozambique pratique un basket rapide et agressif. La sélection lusophone a un niveau de jeu supérieur à celui de la Tunisie, du Ghana ou encore de la Côte d’Ivoire. Pour espérer battre les Mozambicaines, les Aigles Dames devront donc faire mieux que lors de leurs sorties face à la Tunisie et la Côte d’Ivoire. Depuis le depuis de cette 22è édition de l’Afrobasket, le Mozambique fait toujours la différence dans le 4è quart temps. Les Aigles Dames sont donc averties. Compte tenu de l’enjeu de la rencontre à savoir la première place du Groupe, les Mozambicaines aborderont la partie avec un esprit de gagneur. L’équipe qui terminera en tête de la poule, évitera les grosses pointures du Groupe B lors des quarts de finale. Les supporters espèrent que les Aigles Dames auront suffisamment de ressources pour relever le défi et que ce match marquera enfin le réveil de la capitaine Hamchétou Maïga Ba jusque-là discrète.



26 septembre 2011

TUNISIE : A nous la RDCongo !

Les féminines tunisiennes jouent demain un match déterminant pour la qualification


L’équipe de Tunisie dames s’est envolée pour Bamako avec le courage et la volonté de ses joueuses à opposer aux ténors de l’Afrique.
La sélection est passée par une profonde refonte depuis des années en vue de reprendre sa place sur le continent. Rajeunissement avec la montée de Khouloud Meftah (20 ans), Meriem Hamrouni (22 ans), Zoubeïda Arami (20 ans) et Lilia Inoubli (19 ans) aux côtés de joueuses d’expérience comme Maha Chelly (29 ans), Selma Menassria (25 ans) et Rym Gannar (29 ans).
Le «montage» n’a pas encore réussi à nous proposer une sélection qui peut remporter le titre africain.La campagne africaine a commencé avec une défaite contre le Mali, pays organisateur 45-69. Les Tunisiennes ont payé cher leur mauvais départ dans ce match (5-19 au premier quart-temps). L’écart s’est encore aggravé au fil des minutes (17-36 à la mi-temps). Le cinq tunisien a réussi à rebondir un petit peu au 4e quart-temps, mais sans arriver à réduire l’écart et à éviter la défaite. Meriem Hamrouni (talent remarquable à 22 ans) a été la meilleure pointeuse avec 11 points, suivie de Selma Menasria (10 points) et Zoubeïda Arami (8 points).
Avant-hier, les Tunisiennes ont gagné cette fois, mais sur le tapis. Le Ghana, son adversaire du jour, ne s’est tout simplement pas présenté le jour du match et a été déclaré forfait.
Prochain match pour la Tunisie demain face à la RDCongo qui cherche à capitaliser des points dans le groupe A.
Une victoire ouvrira larges les portes de la qualification au second tour. Moussa Touré, le sélectionneur national, a un jour pour préparer ses joueuses à ce match déterminant avant de jouer le lendemain la Côte d’Ivoire.

Calendrier général : dates-clés
La saison 2011/2012 va prendre le départ le 8 octobre avec la 1ère journée de la première phase. Une saison qui va être chargée pour les clubs et pour la sélection masculine qualifiée aux Jeux olympiques 2012 à Londres. Les 14 journées de la première phase vont se terminer le 18 janvier avec 9 jours de repos (élections de la Constituante et l’Aïd). Voici les dates-clés de la saison à venir :
- Du 8 octobre au 18 janvier : 1ère phase.
- Du 21 janvier au 24 mars : play-off
- 4, 7 et 11 avril : demi-finales du super-play-off (avec possibilité de match d’appui)
- 14, 21 et 25 avril : finale du super-play-off
- 5 mai : finale de la coupe de Tunisie
- Décembre : Jeux panarabes et championnat d’Afrique des clubs
- A partir du 11 mai : stages de la sélection en vue des Jeux olympiques de Londres.
ESG : l’épilogue

L’ES Goulettoise tient ce soir son assemblée élective qui devrait en finir avec le retard pris. Les bonnes volontés et la raison ont fini par l’emporter. Une liste, qui regroupe des personnages fidèles aux couleurs du club banlieusard et conduite par Chokri Fadhlaoui, ancien joueur des années 80, a été déposée samedi, et n’aura aucun souci pour briguer le prochain mandat. La liste comprend dans sa majorité de nouveaux visages qui feront tout pour redorer le blason de ce grand club. Il était temps, le championnat approche. On apprend aussi qu’un comité de soutien, composé d’anciens dirigeants, va voir le jour pour soutenir le prochain bureau directeur et pour assurer des finances stables.

AFROBASKET MALI 2011:LE CAMEROUN FAIT PARLER SA PUISSANCE PHYSIQUE

Après sa victoire 69-35 face à la Guinée, le coach Amanovic Nenad du Rwanda avait demandé à ses joueuses de se montrer plus coriaces pour espérer battre le Cameroun.


Le technicien avait vu juste car les Rwandaises sont tombées face aux Lionnes indomptables vainqueurs 45-42, samedi au Pavillon des sports. Comme lors de Côte d’Ivoire-Mozambique, le suspense a été total pour ce Cameroun-Rwanda. Les Rwandaises avaient à coeur de confirmer leur bonne performance de la journée initiale et rassurer leurs supporters tandis que la sélection camerounaise était à sa première sortie, donc dans l’obligation de s’imposer pour bien commencer l’aventure. Le premier quart temps sera équilibré entre les deux équipes. Mais au deuxième quart temps, le Cameroun va prendre la direction des opérations et imprimer son rythme au match. La capitaine de la sélection camerounaise, Njonhou Amina qui a été sans doute la joueuse la plus en vue de la rencontre, totalisera 8 rebonds. Mais avant la pause, les Rwandaises se relancent et remettent les pendules à l’heure : 28-28. Au retour des vestiaires le Rwanda revient avec de meilleures intentions et passe devant au tableau d’affichage. Mais la réaction du Cameroun est immédiate. Les Lionnes renversent la situation en quelques minutes et remportent le troisième quart temps 35-33. Sous la houlette de Fossati Fabio, la sélection camerounaise maintient cette cadence face à son adversaire qui s’incline au finish 42-45. La première rencontre qui devait opposer la Tunisie et le Ghana, a été remportée sur tapis vert par les Tunisiennes.
*******
ILS ONT DIT...

Jacques Vernerey, entraîneur des Aigles Dames : "Nous avons de très bonnes joueuses. Elles sont talentueuses et peuvent faire la différence à tout moment. L’équipe est animée d’esprit tourné vers la défense. Je suis confiant que les griffes des Aigles se resserreront sur chacune des équipes. L’équipe a bien joué contre la Côte d’Ivoire. Il nous fallait un match comme ça pour voir les insuffisances de l’équipe et les corriger avant les prochaines rencontres".
Nassira Traoré ailière des Aigles Dames : "Ce match (Mali-Côte d’Ivoire, ndlr) va nous permettre de corriger des lacunes. Nous aborderons le reste de la compétition avec le même état d’esprit. Si nous sommes là, c’est pour gagner le trophée. Nous sommes prêtes mentalement et physiquement pour affronter n’importe quelle équipe. Tout le groupe est concentré sur la compétition et on va donner le meilleur de nous mêmes".
Ousmane Sylla, entraîneur de la Guinée : "Je crois que dans cette équipe, il y a un manque de préparation. Nous avons mis du temps pour le regroupement. Lorsque cette équipe s’est regroupée, on n’a pas eu assez de temps pour travailler. Avant notre arrivée à Bamako, nous nous sommes fixés des objectifs : continuer la formation des joueuses qui viennent de commencer le basket de haut niveau et démontrer que la Guinée est un pays de basket".
Moussogbé Sidibé, capitaine de la Guinée : "On n’a pas assez de chances. Elles sont désormais minces mais nous allons essayer de travailler davantage pour gagner quelques matches pour qu’on puisse se qualifier pour les quarts de finale".
Souleymane Tembely, entraîneur de Côte d’Ivoire : "Je pense qu’on devait gagner ce match (contre le Mozambique, ndlr). On a péché dans les dernières secondes par manque de lucidité. Pour une coupe d’Afrique, ce n’est pas normal qu’on manque de concentration à 30 secondes de la fin du match. On est à notre premier match, il reste encore 4 autres. Nous aurons nos points".
Amina NJonwou, capitaine Cameroun : "Il faut avouer que le match n’était pas facile (contre le Rwanda, ndlr). On n’a jamais mené de 10 points d’écart. C’était toujours un écart de 3 ou 4 points. On sait qu’aux Jeux africains l’équipe rwandaise nous avait battu et aujourd’hui nous nous sommes venues avec un esprit revanchard. Nous voulions gagner ce match pour entrer en compétition avec un esprit". Imanishcmwe Claublet, capitaine de la sélection rwandaise :"On peut dire que le match s’est très bien passé. L’équipe Camerounaise était bien préparée et elle avait une très bonne défense. Mais malgré tout on a donné le meilleur de nous".

Propos recueillis par
Boubacar THIERO
Ladji M. DIABY



MALI : Aigles Dames : DÉJÉNÉBA SISSOKO S’IMPROVISE EN INSPIRATRICE DE JEU

Alors qu’on attendait la capitaine Hamchétou Maïga, Djéné Diawara ou encore Astan Dabo, c’est Djénéba Sissoko qui s’affirme comme l’inspiratrice de jeu des Aigles Dames
Du moins pour le moment. Car depuis le début de cet Afrobasket féminin, le pivot de Hélios-basket de Vétroz (Suisse) est incontestablement la joueuse la plus en vue de la sélection nationale. Meilleure marqueuse lors de la journée inaugurale contre la Tunisie (15 points), Djénéba Sissoko a remis ça samedi face à la Côte d’Ivoire, totalisant 14 points, soit le même nombre de points que sa coéquipière Nagnouma Coulibaly et l’Ivoirienne Kani Kouyaté. Une performance qui a valu à l’internationale malienne un standing ovation à la fin de la rencontre. Mais Djénéba Sissoko ne veut surtout pas s’enflammer et met l’accent sur la performance collective de l’équipe. "Je suis contente d’avoir marqué autant de points en deux matches. Mais pour moi le plus important n’est pas la prestation individuelle de telle ou telle joueuse. Ce qui importe, c’est le comportement d’ensemble du groupe. La prestation de mes coéquipières m’a beaucoup facilité la tâche. Je suis fière d’elles, tout le monde a joué son rôle", souligne l’ancienne joueuse du Djoliba. Djénéba Sissoko a commencé sa carrière dans sa ville natale à San dès l’âge de 10 ans (elle est âgée aujourd’hui de 29 ans) avant de débarquer au Djoliba quelques années plus tard. Très vite, le jeune pivot devient titulaire et remporte trois coupes du Mali avec les Rouges. Sélectionnée en Équipe nationale, elle participe aux Jeux olympiques de Pékin 2008 et aux Championnats du monde 2010 avec les Aigles Dames. Mais auparavant, Djénéba Sissoko avait quitté le Mali pour les États-Unis où elle passera huit ans, avant de rejoindre la Pologne. Pas pour longtemps puisqu’en 2010, Djénè s’engage avec Hélios-basket de Vétroz (Suisse) et réalise un doublé historique (coupe de la Ligue et coupe de Suisse) avec son nouveau club. C’est auréolée de ces deux titres que Djénéba Sissoko rejoindra la sélection nationale pour le premier stage de l’Afrobasket féminin. Timide dans la vie, le pivot des Aigles Dames explose dès qu’elle se retrouve sur le plancher. Les Tunisiennes et les Ivoiriennes peuvent en témoigner après leur déroute face aux nôtres conduites d’une main de fer par Djénéba Sissoko. Les incursions en force, les nombreuses récupérations et l’inspiration de la sociétaire de Hélios-basket de Vetroz ont causé des dégâts dans les camps adverses. Il ne reste donc plus qu’à croiser les bras et prier pour que Djénè continue sur cette lancée jusqu’à la fin de la compétition.



Afrobasket féminin 2011e : LES AIGLES DAMES COMMENCENT DU BON PIED

Sous la houlette de Djénéba Sissoko intenable, la sélection nationale a gratifié la salle du 26 Mars d’un beau spectacle, vendredi et samedi, face, respectivement à la Tunisie et la Côte d’Ivoire
Défilé des équipes, prestation des artistes, discours des officiels et rencontres inaugurales ont été les plats de résistance de la cérémonie d’ouverture de la 22è édition de l’Afrobasket Women 2011, vendredi au Palais des sports du stade du 26 Mars. Pour le ministre de la Jeunesse et des sports, Djiguiba Keïta, le choix porté sur notre pays pour abriter cette compétition est à la fois un honneur et un défi. Honneur car il atteste de la confiance placée en nous par nos pairs africains, un défi parce qu’il fait appel de nouveau à nos capacités d’organisation de grandes rencontres dans notre pays. Djiguiba Keïta a félicité la fédération pour son engagement àpromouvoir cette discipline dans notre pays. Le président de la fédération Seydou Diawara insistera sur les efforts consentis par les plus hautes autorités du pays pour mériter la confiance de FIBA-Afrique, avant de témoigner sa reconnaissance à l’instance continentale pour le choix porté sur notre pays. Après cette cérémonie, place sera faite au jeu avec la rencontre inaugurale qui a opposé le Mali et la Tunisie. Dès le coup d’envoi du match, les Maliennes imposent leur rythme à l’adversaire. Vives, inspirées et actives aux rebonds à l’image de Djénéba Sissoko ou encore Nagnouma Coulibaly, les Aigles dominent le quart temps initial 19-5 et contrôlent la mi temps 36-17. Au retour des vestiaires, la sélection continuera sur sa lancée et c’est fort logiquement qu’elle s’imposera 69-45 dans une salle du 26 Mars en délire. 24h plus tard,, les Aigles remettront ça, cette fois face à la Côte d’Ivoire. Ce match était important pour les deux équipes. D’abord pour les Ivoiriennes qui avaient perdu leur premier match contre le Mozambique 69-65 après prolongation, mais aussi pour les Aigles qui avaient besoin de victoire pour rassurer les supporters. Ce défi a été relevé par Hamchétou Maïga et ses coéquipières qui se sont largement imposées 57-44. Mais les statistiques ne sont pas très satisfaisantes pour les Aigles Dames. Quand on prend par exemple les meneuses (Fatoumata Bagayoko, Diana Gandega et Aissata B Maïga), elles n’arrivent toujours pas à rentrer dans la compétition. La première Fatoumata Bagayoko qui est réputée pour ses tirs primés, n’a inscrit que 9 points en deux matches. Aussi, elle n’a gagné que 4 rebonds, deux offensifs et deux défensifs. Quant à la seconde meneuse, Diana Gandéga, elle n’arrive pas non plus à retrouver son adresse dans les shoots à distance (un seul tir primé en deux rencontres). Mais, contrairement à Bagayoko, Diana fait montre de lucidité et participe à toutes les attaques. Aissata B. Maïga elle, a joué 25 min en deux matches pour un panier. Pour le moment, ce sont donc les pivots (Djénéba Sissoko, Nagnouma Coulibaly, Djéné Diawara, Astan Dabo et Meiya Tirera) qui font le boulot côté malien. Elles gagnent pratiquement tous les rebonds (offensif et défensifs) mais marquent également des paniers. Avec 29 points en deux matches, Djénéba Sissoko est pour le moment la grande satisfaction (voir l’article de S. B. T.). Mais Nagnouma Coulibaly et Meiya Tirera ne sont pas demeurées en reste. Ces deux joueuses ont également joué un rôle déterminant dans les deux premières victoires de l’équipe. En revanche, Astan Dabo (7 points) peine à se mettre en exergue et exploiter sa grande taille (2,03 m). Les ailières ont aussi bien joué à l’image de Nassira Traoré 14 points et 6 rebonds. Mais la capitaine Hamchétou Maïga, n’a pas encore trouvé le niveau de son jeu, tout comme Fanta Touré et Adizatou Maïga.

LES RESULTATS
Mali-Tunisie : 69-45
Sénégal-Nigéria : 86-62
Côte d’Ivoire-Mali 44-57
Sénégal-Angola
Cameroun-Rwanda 45-42
Nigéria-Guinée 60-31
Rwanda-Guinée 69-35
Côte d’Ivoire-Mozambique 65-69
R. D Congo-Mozambique 55-76

***

Où EST PASSÉ HERVÉ COUDRAY ?

Officiellement, c’est le technicien français, Hervé Coudray qui est le manager général des Aigles Dames. Pourtant, depuis le coup d’envoi de l’Afrobasket, vendredi dernier, personne n’a vu Hervé Coudray sur le banc malien. L’explication est simple : parce que le technicien français n’est pas encore arrivé à Bamako. Selon nos informations, Hervé Coudray participe actuellement à une compétition en France avec son club et ne sera libre qu’à la fin du mois. La même source précise que le technicien français est attendu à Bamako cette semaine. En attendant, c’est l’adjoint d’Hervé Coudray, Cheick Oumar Sissoko dit Yankee et un autre technicien français, Jacques Vernerey qui occupent le banc malien. L’entraîneur intérimaire a été recruté par Hervé Coudray, tout comme le reste du staff technique composé de deux autres Français. Ce staff est en place depuis plusieurs mois et a dirigé les deux stages de préparation effectués en Tunisie et en France par les Aigles Dames. Dernière précision : le salaire du nouveau staff est pris en charge par Hervé Coudray sous contrat avec la Fédération malienne de basket-ball (FMBB) jusqu’à la fin de l’Afrobasket. On appelle ça la sous-traitance.
S. B. T.



25 septembre 2011

AfroBasket Women 2011 – 3ère journée: SEN 99/ 32 GUI

Les lionnes en roué libre


Le Sénégal a assuré son ticket pour le deuxième tour de l’Afrobasket Women 2011 en battant la Guinée (99-32) dimanche au Pavillon des Sports du stade Modibo Kéita.
Les lionnes, championnes d’Afrique en titre et médaillées d’or des Jeux africains à Maputo traduisent sur le terrain leur statut de super favorites de la compétition.
En trois matches, elles totalisent trois victoires. Aya Traoré et ses coéquipières ont affiché d’entrée leur appétit en enlevant le premier quart temps (29-6), avant de poursuivre sur leur lancée au deuxième quart temps qu’elles ont gagné sur le score de 48-12.
Au troisième quart temps, l’équipe du coach Moustapha Gaye imprime un rythme infernal à la rencontre, que les jeunes guinéennes n’ont pu suivre. Si bien que l’écart s’est accru à nouveau (78-26). Finalement, le Sénégal a terminé le match en roue libre (99-32).
Astou Traoré (20 points), Ndeye Ndiaye (12 points, 10 rebonds) et Aya Traoré, la meilleure marqueuse du match (24 points) ont hissé le Sénégal au somment du match.
Les lionnes du Sénégal disputeront la 4ème journée contre le Rwanda mardi au Pavillon des Sports.

AfroBasket Women 2011 – 3ème journée: MOZ 69/ 53TUN

Dongue Leia fait gagner les ‘’Mamba ladies’’


Le Mozambique s’est rapproché des quarts de finale de l’AfroBasket Women 2011 en battant la Tunisie (69-53) lors de la troisième journée dimanche à la salle du Pavillon du stade Modibo Kéita de Bamako.
Les ‘’Mamba ladies’’ qui réalisent ainsi un parcours sans faute avec trois matches trois victoires, ont largement gagné le premier quart temps (22-7), puis le deuxième (35-25). Au troisième quart temps, les Tunisiennes ont tenté de combler l’écart en vain (52-45).Finalement le Mozambique s’est imposé sur le score de 69-53. Assurant pratiquement sa qualification pour le deuxième tour de la compétition.
Dongue Leia créditée de 18 points, 10 rebonds et Gimo Deolinda (13 points), ont pris une part active à la victoire du Mozambique qui disputera son prochain contre le Mali mardi. Inoubli Lilia (11 points) de la Tunisie a fait la différence chez les siens.

AFROBASKET WOMEN 2011 - 3ème journée: NGR 68/60 CMR

LE NIGERIA MONTE EN PUISSANCE


Lors de la troisième journée de l’Afrobasket Women 2011, le Nigeria a remporté sa deuxième victoire face au Cameroun sur le score de 68 à 60.
Le premier quart a été très équilibré aussi bien en maladresse qu’en nombre de points, 17 – 17 à la fin de ce quart temps. Le Nigeria plus expérimenté que son adversaire du jour à pris les choses en mains et a dominé le Cameroun dans tous les compartiments du jeux.la pose intervient sur le score de 37 – 27. Le Nigeria a continué sur sa même lancée et s’est imposé dans le troisième quart par deux points d’écart
Les lionnes ont rugit mais tardivement. Elles ont remporté le quatrième quart temps 22 – 18.
Le Nigeria de Rashida SADIQ s’impose finalement par 68 – 60.
Pour ce match Rashida SADIQ du Nigeria (13) a été élue meilleure joueuse avec 25points et 11 rebonds suivie de la camerounaise NJONHOU Amina(13) 19 points et 9rebonds.

AfroBasket Women 2011 - 2ème journée : CIV 44 /57 MLI

Le Mali réussit son test

La Côte d'Ivoire a perdu son deuxième match en deux journées ce samedi face au vice champion, le Mali dans le groupe A du 22ème Afrobasket Women au Stade du 26 Mars
Les ivoiriennes, contraint la veille a des prolongations avant de perdre face au Mozambique n’ont pu pouvaient pas résister au pays organisateur devant son public en perdant les quatre quarts par 12-14, 12-14, 10-16 et 10-13 pour un score cumulatif de 44 à 57 à la fin de la partie.
Djénébou Sissoko du Mali a conduit son équipe à la victoire avec 14 points, 9 rebonds, 4 interceptions et 2 passes avec Meiya Tirera 14 points, 6 rebonds et 2 passes.

REUNION : Il faudra compter avec Saint-Leu !

Les Saint-Pierrois étaient sans doute fatigués de leur match de Coupe contre Saint-Paul mardi, peu de temps après leur victoire contre les Aiglons samedi. Pour leur troisième match en six jours, les Saint-Pierrois ont donc perdu, contre des Saint-Leusiens qui vont donc se mêler à la lutte pour la troisième place. Pourtant menés de vingt points en début de deuxième quart-temps, les Saint-Leusiens ont su revenir avant la mi-temps, pour passer sur le fil en cours de deuxième partie de match. Il faudra compter avec eux, qui ne sont plus des faire-valoir. Dans l’autre poule, le promu du Guillaume en est déjà à sa troisième victoire en quatre matches !


24 septembre 2011

AfroBasket Women 2011 – 1ère journée: RWA 69/35 GUI

Henderson assure la victoire du Rwanda


Le Rwanda a réussi sa rentrée dans l’AfroBasket Women 2011 à Bamako en réalisant une large victoire face à la Guinée 69/35 dans le groupe A, lors de la 1ère journée de ce 22ème Championnat d’Afrique des nations féminin au Mali.
Après avoir été mené à la fin du 1er quart (28- 11), les Rwandaises ont donné du rythme à la rencontre pour enlever le deuxième quart temps sur le score de 43 à 20. Les filles du coach Nenad Amonovic ont poursuivi sur leur lancée en creusant l’écart dans le troisième quart temps, pour s’imposer finalement 69-35.
L’équipe du pays des milles collines qui a gagné avec 34 points d’écart, a construit sa large victoire grâce à la boulimie offensive de Henderson Tierra créditée de 22 points, 8 rebonds. A noter également, les 18 points d’Amibare Honoree. Sous le cerceau, Kabarebe Jonthe (9 rebonds) a fait le ménage.
"Nous avons gagné largement, mais je ne suis pas très satisfait . Je veux jouer contre un match difficile pour voir ce dont nous sommes capables ", a déclaré le coach Nemad. Sidime Fanta (10 points) a fait bonne impression dans l’équipe de Guinée.